Chronique : Illuminae 01- Dossier Alexander, de A.Kaufman et J.Kristoff.

  • Titre : Illuminae, Tome 1 -Dossier Alexander
  • Auteurs : Amie Kaufman et Jay Kristoff
  • Editeur : Casterman
  • Prix : 19.90€
  • 624 pages
  • Résumé :  » Survivre d’abord. Raconter ensuite. Ce matin de 2575, lorsque Kady rompt avec Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi même, leur planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi – BeiTech. Obligés de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander.  Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra – le seul en qui elle peut avoir confiance -, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major.  Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange… « 

9782203106536

  • Mon avis : j’ai adoré, adoré, adoré, adoré, adorééééé ! Comme d’habitude, pas de panique, je compte développer cette première exclamation qui vient du fond du coeur.

Déjà il faut remarquer que l’objet livre en lui-même est une vraie merveille. C’est un gros pavé (et j’adore ça !) et c’est aussi rempli d’illustrations toutes plus intéressantes ( et mystérieuses) les unes que les autres, de dossiers, de retranscriptions audios … Bref, il y a un travail énorme sur la mise en page qui rend ce livre intéressant et original !

Parce qu’il faut reconnaître que si l’intrigue est intéressante en soi, elle n’est pas non totalement inédite… Ce qui la rend originale c’est justement la manière dont le roman est écrit : ce n’est pas un récit direct, c’est un ensemble de documents qui forment un dossier et qui nous retracent les aventures de Kady et Ezra.

J’ai adoré l’ambiance qu’induit cette forme de narration. On apprend à découvrir le monde et les personnages doucement, au travers des regards des autres. On apprend aussi à les aimer puisque ces deux personnages principaux sont tout simplement géniaux. J’ai beaucoup rit en lisant le livre, en grande partie parce que les dialogues sont de vraies pépites et que les personnages sont juste GENIAUX. Ezra est adorable, vraiment drôle, extrêmement courageux, loyal, fidèle et très très sexy (en tout cas, je l’ai perçu comme ça). Kady … Kady est mon héroïne. Elle est tellement intelligente et courageuse que je pense lui élever un autel. Ou une statue géante en cookie. J’hésite encore. En tout cas, je l’ai adoré et je pense que c’est l’un de mes personnages féminins préférés. Niveau personnages, j’ai aussi beaucoup apprécié AIDAN, l’intelligence artificielle. Ce n’est pas un personnage à proprement parler, puisque ce n’est pas un être humain, mais vu l’importance qu’il a dans l’histoire, je devais parler de lui. Il est flippant, mais tellement bien fait. Et même émouvant à certains moments. J’ai adoré le voir « évoluer » et j’ai adoré sa « relation » avec Kady. J’ai hâte d’en savoir plus dans le tome 2 ! Bref, j’ai eu un gros coup de cœur, surtout pour Kady et Ezra. Ils sont courageux, badass, intelligents et plein d’humour. Parce que, oui, le livre m’a fait rire comme pas possible. Je gloussais seule dans mon lit, c’était pas joli à voir, c’est moi qui vous le dit. Par contre, je dois prévenir les éventuels cœurs sensibles qui s’aventurent dans cette lecture : ce livre m’a aussi fait chialer. C’est dit. J’ai donc passé mon temps à osciller entre excitation extrême au moment de l’action, hilarité face aux échanges des personnages et torrent de larmes quand les deux cruels auteurs font ce qu’il ne faut pas faire à des personnages auxquels on s’est attaché trop vite. Bonjour l’ascenseur émotionnel.

En parlant des auteurs, j’admire le fait qu’ils aient réussi à écrire un roman à deux mains comme ça. Leur style est fluide et entraînant, leur humour décapant, et leur imagination nous promet de belles aventures pour la suite !

L’intrigue quant à elle est bien ficelé et entraînante. On est sur le bord des fesses pendant tout le roman (je sais pas si c’est ça l’expression, mais c’était vraiment ça pour moi). La fin … la fin est WTF. J’ai dû me poser un moment pour récapituler tout ça. C’est tellement bien fait que, jusqu’à la fin, est entraîné et complètement absorbé par notre lecture et les derniers rebondissements.  Et puis bon, c’est l’ascenseur émotionnel jusqu’à la fin, hein !

Dans l’ensemble, ce livre à tout ce qu’il faut pour plaire. Je le répète, à mon sens, son ENORME plus, ce qui le fait vraiment sortir du lot, c’est la narration. Si les auteurs s’étaient contentés d’un récit narratif « simple », l’histoire aurait déjà été super. Mais avec cette narration, le livre devient un thriller spatial haletant, bourré d’humour, d’émotions et de retournements de situation. Je dis chapeau et j’attends la suite avec impatiente ! [Le 21 juin. Le 21 juin. Le 21 juin …]

 » She is catalyst, she is chaos. I can see why he loves her ».

 » You have me. Until every last star in the galaxy die. You have me. » 

 » Am I not merciful ? »

 

 

Marie   ❤

Publicités

10 réflexions sur “Chronique : Illuminae 01- Dossier Alexander, de A.Kaufman et J.Kristoff.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s