Chronique : Heartstopper, volume 1 & 2, d’Alice Oseman.

  • Titre : Heartstopper, volume 1 / Heartsopper, volume 2.
  • Autrice / dessinatrice : Alice Oseman
  • Prix : 12,92€ chaque tome.
  • 288 pages pour le volume 1 / 320 pages pour le volume 2.
  • Résumé du tome 1 :  » Boy meets boy. Boys become friends. Boys fall in love. Charlie and Nick are at the same school, but they’ve never met … until one day when they’re made to sit together. They quickly become friends, and soon Charlie is falling hard for Nick, even though he doesn’t think he has a chance. But love works in surprising ways, and Nick is more interested in Charlie than either of them realised. »
  • Mon avis : COUP DE COEUUUR. 

Au moment d’écrire ma chronique du tome 2, je me suis rendue compte que je n’avais jamais donné mon avis sur le tome 1 sur le blog et c’est inadmissible. J’aime tellement cette histoire, ses personnages, son ambiance, que je me devais d’en parler ici. Donc, au lieu de parler du tome 2 en particulier, je parlerais de toute l’histoire. Mais pas de panique, c’est SPOILER FREE. 

Donc. Dans Hearstopper, on suit Nick et Charlie. Ils apprennent à faire connaissance, ils se lient d’amitié mais … les choses ne restent pas aussi simples que ça. Alors que leur relation se développe, on aborde plein de questions à la fois super intéressantes et hyper importantes, sur le fait d’être gay, de s’assumer, sur le poids du regard des autres, sur la pression sociale … Sur plein de choses. Et vraiment, c’est méga intéressant. C’est très bien fait, extrêmement touchant et, je n’ai pas honte de l’avouer, j’ai pleuré. Ouais. Carrément. Mais il faut savoir que les personnages sont juste TROP CHOUPI C’EST TROP POUR MON PETIT COEUR OKAY ? Je me suis attachée à eux et la force de l’autrice, c’est de parvenir à te faire comprendre leurs sentiments et à expliquer leurs réactions, à tel point que tout est crédible, cohérent, attachant, parfait. 

Les dessins sont à la fois beaux et simples. Ils aident à entrer dans l’ambiance cosy de ce roman graphique et c’est un plaisir de feuilleter le livre, encore et encore. Je ne m’en lasse pas. Sachez que le premier tome sortira bientôt en France, mais pour ceux qui ne peuvent pas attendre, la VO est HYPER abordable. C’est simple, avec des phrases courtes et très compréhensibles. C’est aussi plein d’humour et d’esprit. Bref, vous l’avez sans doute compris mais c’est un ÉNORME coup de coeur pour moi. J’ai hâte d’être à Montreuil pour voir l’autrice et, surtout, j’ai hâte d’avoir la suite de cette superbe histoire. 

Marie  ❤


3 réflexions sur “Chronique : Heartstopper, volume 1 & 2, d’Alice Oseman.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s