Chronique : Le Roi Serpent, de Jeff Zentner.

  • Titre : Le Roi Serpent
  • Auteur : Jeff Zentner
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 17,90€
  • 400 pages.
  • Résumé :  » Dill ne nourrit aucun espoir quant à sa vie future : après la fin du lycée, il travaillera – c’est sûr – à temps plein dans le supermarché du coin pour subvenir aux besoins des siens. Lydia, sa meilleure amie, s’envolera pour New York et l’oubliera vite. Il s’interdit de s’imaginer un avenir meilleur, car le sort semble s’acharner sur sa famille, où deuils et scandales se succèdent. Dill cherche même à étouffer la petite étincelle d’espoir allumée par Lydia. Mais, petit à petit, la vie reprend ses droits et le jeune homme se laisse tenter par le rêve d’une vie plus belle, ailleurs. Son destin sinueux lui prouvera que les nouveaux départs sont possibles et qu’ils sont aussi  synonymes de fin. Car, pour muer et enfin se trouver, il faut accepter bien des sacrifices… « 

9782266283533ORI.jpg

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour cet envoi !

  • Mon avis : je frôle le coup de coeur avec ce roman fort et touchant.

J’avais entendu beaucoup de bien de ce roman et j’étais très impatiente de le lire. On m’avait promis qu’il allait briser mon coeur mais qu’il me reconstruirait dans la seconde et, parfois, c’est juste ce dont j’ai besoin dans une lecture. Et c’est vrai que j’ai pleuré. C’est vrai aussi que c’est beau. Bref, j’ai adoré. 

Dans ce roman, on suit Dill, dont la famille est hyper religieuse et a … Quelques problèmes. Dill est en dernière année au lycée, mais il sait déjà qu’il passera sa vie dans sa petite ville natale, à subir le regard des gens et à laisser partir la seule personne qui compte à ses yeux : Lydia, sa meilleure amie. Mais tout ne se passe pas vraiment comme prévu pour Dill, Lydia et leur ami Travis. Au fil de l’année, de moments de joie en moments de crises, nos trois adolescents vont découvrir que la vie est aussi sinueuse qu’un serpent …

Bon, ok, j’ai fait un peu dramatique avec cette dernière phrase et, au final, ça ne veut pas dire grand chose. Mais je ne veux pas trop vous en révéler pour ne pas gâcher votre éventuelle lecture. Je ne dirais donc rien des situations familiales des uns et des autres, pas plus que je ne parlerais des épreuves qu’ils vont affronter ou de cette histoire de serpent qui est quand même très intrigante (juste, si vous avez peur des serpents, rassurez-vous, on les évoque mais ce n’est pas le centre de l’histoire). Tout ce que je peux vous dire c’est que ce roman aborde des sujets importants et ce de manière très forte et très touchante. J’ai adoré voir l’évolution des personnages, de leurs relations, j’ai adoré tout ce qui a été abordé ici : le regard des autres, l’acception de soi, les rêves, l’amitié, l’amour, le talent, les peurs, les espoirs, l’avenir qu’on se trace et celui qu’on a parfois peur de poursuivre. C’était beau, c’était fort, c’était souvent drôle et toujours très juste. Je n’ai pas honte de dire que j’ai pleuré, okay ?

Si le début était un peu lent à mon goût, j’ai fini par être happée par l’histoire et j’ai dévoré les 300 dernières pages avec plaisir. Malgré les quelques larmes qui m’ont échappées, je suis d’accord pour dire que ce roman te laisse sur une note d’espoir, une belle note qui te donne le sourire quand tu refermes le bouquin. Et ça, ça fait du bien. En ce sens, certains éléments sont un peu prévisibles, mais comme je n’avais absolument pas vu venir certaines choses, ça ne m’a pas dérangée, au contraire. J’ai apprécié le fait que j’avais fini par connaitre assez les personnages pour savoir où ils allaient aller et que je m’étais assez attachée à eux pour m’en soucier. Bref, encore une fois, c’était une superbe lecture. 

On peut lire en dessous du résumé que Jeff Zentner est le nouveau John Green et même si je ne suis pas fan des comparaisons entre auteurs comme ça, je dois dire que son roman a des similitudes avec ceux de Mr Green : c’est beau, autant dans le fond que dans la forme, c’est touchant, c’est original, c’est bouleversant et plein d’espoir. Bref, c’est adoré et recommandé par Marie ! 😉

Marie  ❤

 

 

Pour vous procurer ce livre, cliquez ICI ! 🙂

(lien affilié)

5 réflexions sur “Chronique : Le Roi Serpent, de Jeff Zentner.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s