Chronique : Lire est dangereux (pour les préjugés), de Dave Connis.

  • Titre : Lire est dangereux (pour les préjugés)
  • Auteur : Dave Connis
  • Editeur : Page Turners
  • Prix : 15,90€
  • 312 pages.
  • Résumé :  » Quel est le point commun entre L’Attrape-coeurs et Hunger Games ? Ce sont des romans. Des romans interdits dans le lycée de Clara. Quand la jeune fille découvre que, depuis des années, des œuvres y sont censurées sans que personne n’en sache rien, elle décide d’entrer en résistante. Son plan ? Monter une bibliothèque clandestine dans son casier. Et montrer qu’en aucun cas, les livres ne peuvent être dangereux. »
Couverture de « Lire est dangereux (pour les préjugés) »

Merci à Page Turners pour cet envoi !

  • Mon avis : quel coup de coeur !

J’avoue que le resumé m’a tout de suite tapé dans l’oeil : ça m’a tout de suite parlé, déjà parce que ça mentionnait Hunger Games (ouais, il m’en faut pas plus), ensuite parce que je trouve que le concept est parfait pour les bookworms, dont, évidemment, je fais partie. J’avais à peine lu vingt pages de ce roman que j’ai su que j’allais adoré et que ça allait être un coup de coeur. Et après, je l’ai dévoré en une après-midi. Et j’ai ADORE, c’est un COUP DE COEUR.

On y suit Clara, passionnée de lecture qui apprend que certains romans sont interdits de la bibliothèque de son lycée où elle est bénévole. Au lieu de se laisser faire et d’accepter la dictature de pensée et de docilité que l’administration essaie de leur imposer, la jeune fille va monter un projet tout à fait différent… qui va prendre une ampleur qu’elle n’attendait pas. J’ai trouvé le concept hyper intéressant et j’ai adoré les messages qui étaient abordés à travers ça. C’est hyper beau et touchant, ce n’est pas moralisateur, c’est hyper profond et toujours très intéressant. Pour autant, ce n’est pas lourd ou lassant, parce qu’il y a plein d’esprit et d’humour. Le style de l’auteur, sa manière de présenter le récit et de construire son histoire m’a énormément plu. On a des chapitres assez courts, ce qui rend le récit très fluide et hyper addictif, et certains d’entre eux sont juste des listes, des mails et autres trucs dans le même genre. J’ai trouvé ça vraiment original.

En plus de ça, les personnages étaient géniaux. Clara, bien sûr, un vrai modèle, une source d’inspiration et, sur certains points, j’ai vraiment pu me reconnaitre en elle. C’est toujours agréable à la lecture. Mais même les autres personnages sont super chouettes et très attachants. Encore une fois, j’ai particulièrement aimé les messages qu’on faisait à travers eux, notamment cette leçon que Clara apprend vite : il ne faut jamais se fier aux apparences. Ce n’est qu’un thème parmi tant d’autre mais, vous l’avez compris, j’ai trouvé ça hyper bien fait.

BREF, j’ai adoré ce roman. Il est parfait sous tous les points de vue à mes yeux et je ne peux que vous le recommander. Une pépite qui séduira tous les bookworms … et les autres ! 😉

Marie ❤


11 réflexions sur “Chronique : Lire est dangereux (pour les préjugés), de Dave Connis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s