Chronique : Le pouvoir, de Naomi Alderman

  • Titre : Le Pouvoir
  • Autrice : Naomi Alderman
  • Editeur : Le Livre de Poche
  • Prix : 8,70€
  • 512 pages.
  • Résumé : « Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu’elles détiennent le « pouvoir ». Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante – et même la mort. Soudain, les hommes comprennent qu’ils deviennent le « sexe faible ». Mais jusqu’où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre ? »

le pouvoir

  • Mon avis : un roman intéressant ! 

Je l’avoue, j’ai totalement craqué pour ce roman dont je n’avais jamais entendu parler. J’ai adoré la couverture, le résumé m’a trop tentée, je me suis dit WHY NOT. Le fait est que c’était une lecture intéressant. Comme je le disais, je n’avais pas vraiment d’attentes et je n’avais lu aucun avis sur ce roman. Pourtant je crois que je m’attendais quand même à autre chose. Je suis un cas, non ? :p

En gros, j’ai bien aimé cette lecture, vraiment. Mais je m’attendais à plus d’action, plus d’approfondissement peut-être ? Là, j’ai trouvé qu’il y avait quand même beaucoup de longueurs, des moments qui m’ont moyennement intéressée malgré le thème hyper fort. Je n’ai pas accroché à tous les personnages de la même manière et je crois d’ailleurs que je n’ai pas saisi toutes les nuances et les histoires de ceux-ci. Je n’ai pas honte de le dire : le personnage d’Allie en particulier m’a un peu perdue. C’est peut-être ce qui a nuancé mon avis sur ce roman.

Pour autant, ça reste une bonne lecture. C’est hyper fort, très trèèèès original et ça permet de se poser plein de questions et de réaliser plein de choses. Les prises de conscience sont assez glaçantes, même si on s’y attend en se lançant dans une telle lecture. J’ai beaucoup aimé la manière dont les choses étaient abordées, avec le point de vue d’un personnage masculin pour apporter un autre angle à l’histoire. Dans le contexte de ce roman, c’est vraiment intéressant. J’ai aimé cette inversion de situation, ce retournement du rapport de force et les excès que cela engendre … certains scènes d’abus m’ont particulièrement marquées parce que je me suis dit « si ça choque autant quand c’est des femmes qui le font, pourquoi ça ne choque pas autant quand c’est les hommes qui le font au quotidien ? ». Je pense que c’était aussi le but de l’autrice et c’est très fort et très bien fait.

Bref, j’ai aimé bien des aspects dans cette lecture et surtout, évidemment, le message féminisme qui est passé et qui est, pour le coup, là aussi très bien fait. Une lecture un peu lente mais très originale et forte !

Marie ❤


4 réflexions sur “Chronique : Le pouvoir, de Naomi Alderman

  1. Je n’en ai jamais entendu parler, mais clairement, voir un roman qui inverse les rôles pour une fois (parce que je crois pas que beaucoup sont partis dans ce sens), c’est plutôt chouette. Je ne suis pas pour une domination d’un sexe dans une société, donc pas sûre que je me lance, mais je vois qu’il pousse à la réflexion et déjà, rien que ça, c’est top.

    Aimé par 1 personne

  2. Ça a été une de mes lectures préférées, même si parfois certains passages m’ont aussi rendue un peu confuse !

    Je pense que dans mon cas il me faudrait une relecture pour tout saisir, et c’est définitivement quelque chose que je vais ajouter à ma todo list !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s