Chronique : Phobos tome 3, de Victor Dixen.

  • Titre : Phobos, tome 3.
  • Auteur : Victor Dixen
  • Editeur : Collection R
  • Prix : 18,90€
  • 624 pages.
  • Résumé :  » Fin du programme Genesis dans 1 mois… 1 jour…  1 heure… Ils sont prêts à mentir pour sauver leur peau.  Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge.  Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre. Elle est prête à mourir pour sauver le monde. Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ? Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer. « 

phobos-tome-3-846037

ATTENTION, CETTE CHRONIQUE CONTIENT DES SPOILERS ! NE LA LISEZ  SURTOUT PAS SI VOUS N’AVEZ PAS LU LA SERIE PHOBOS EN ENTIER !  

  • Mon avis :

WTF ?! Non, je sais que j’ai dit ça pour chaque livre, mais si j’avais su, j’aurais gardé mes WTF en réserve pour tous les sortir à la fin de ce troisième tome.

D’abord, sachez que j’ai adoré (évidemment). Et que j’aimerais faire cette chronique sans spoils mais ça ne me parait pas bien réalisable. Donc, je répète : cette chronique CONTIENT DES SPOILS, NE LA LISEZ PAS SI VOUS N’AVEZ PAS FINI LE TOME 3 DE PHOBOS ! De plus, je vais essayer de faire une chronique construite, mais ça risque d’être compliqué, étant donné que ce livre a laissé mon petit cœur brisé éparpillé sur le sol et que mon cerveau essaie toujours de traiter toutes les informations. Cela étant dit, allons-y.

L’histoire commence rapidement, comme dans les autres tomes. Sauf que la révélation sur laquelle a fini le 2 entraine une situation de merde et que franchement, en ouvrant le livre, je serrais encore plus les fesses que pour ceux d’avant.

Niveau personnages, certaines choses se sont confirmées dans ce livre. J’adore Kenji (donc, évidemment, il finit mal, c’est l’histoire de ma vie) et Kelly qui sont adorables, aussi bien ensemble et séparément . Je suis toujours aussi partagée concernant Alexeï. Je ne l’aimais pas dans les tomes précédents (sauf dans les Origines, où il m’avait un peu émue) mais là, il est détestable, non ? J’avoue que sa fin rattrape tout, et que sauver Léonor et la nommer numéro 1 pour qu’elle soit responsable des autres, c’était beau. Mais ça ne rattrape pas entièrement sa folie des grandeurs et le fait qu’il ait un peu tourné Staline. Ce qui risque d’être tendu, c’est d’expliquer tout ça à Kris, qui ne va sans doute pas bien le prendre. Bah oui, elle a quand même été manipulée par l’autre sal*** et elle a tué le père de son futur bébé, son mari quoi ! ça va pas être facile … D’ailleurs, je n’aurais jamais deviné que Kris était la kamikaze contrôlée par Serena, et pourtant, en y réfléchissant, elle était tellement douce et naïve … C’était un jeu d’enfant pour la vipère… ça m’a quand même brisé le cœur…

Abordons maintenant le sujet qui fâche : Marcus. Le fait qu’il ne soit quasiment pas présent, m’a beaucoup déplu. Je n’ai pas non plus aimé son plan « prétend être un traitre pour qu’ils te laissent partir seul sur Mars ». C’était nul.  Avec le recul, je crois que je comprends pourquoi il a menti et s’est mis tout le monde à dos, mais sur le coup, je me suis « BIGGEST DRAMA QUEEN OF ALL TIME ! ». Il aurait tout simplement pu expliquer qu’il ne voulait pas redescendre sur Terre et basta. D’accord, Léonor aurait tenté de le faire changer d’avis, mais au moins, il n’aurait pas passé la dernière année de sa vie enfermé dans un cagibi, seul et haï. Enfin bref, je n’ai pas été convaincue par cette partie qui n’a servi à rien sauf à nous priver de Marcus, à me briser le cœur et à faire baisser Léonor un chouïa dans mon estime. Comme elle a vite gobé son mensonge ! C’est quoi cette image qu’elle avait de Marcus, là ? Et genre, on le remplace facilement par Mozart ! Parce que oui, du coup ça fait revenir Mozart qui, honnêtement, ne sert à rien (sorry les #teamMozart !). Il ne sert à rien, et sa relation avec Léonor est un peu étrange. Je veux bien comprendre que Léonor ne veuille pas rester seule, que ça soit compliqué pour elle, mais bon, quand on aime quelqu’un comme elle dit aimer Marcus dans le 2, on n’enchaine pas aussi vite. Déjà pour elle et aussi pour Mozart, merci le lot de consolation … bref, vous avez compris ce que j’en pense ! :p

Je ne parlerais même pas de la fin et du sort de Marcus, je le refuse, je suis dans un état de déni total.

Sinon, j’ai aussi trouvé le projet de Serena totalement effrayant. Ce contrôle de la population qui passe par la télé-réalité, les réseaux sociaux, le culte de la personnalité, l’état d’urgence et la police (l’armée comme les milices citoyennes), ça m’a foutu les miquettes, parce qu’on sent, on sait que ça pourrait se passer. Dans ce livre, Serena est encore plus flippante que dans les autres, parce qu’elle est poussée à bout, parce qu’elle obtient le pouvoir qu’elle voulait depuis longtemps, parce qu’on découvre des choses sur elle aussi … Elle est flippante et tarée, l’histoire des clones nous le montre bien !  D’ailleurs, palme d’or pour Harmony qui se révèle badass dans ce tome, elle que j’avais trouvé plutôt fade dans les tomes précédents.

De manière générale, ce roman m’a fait passer par plusieurs stades émotionnels, allant du gros coup de coeur à la dépression totale en passant par le fou rire. Beaucoup de questions trouvent leurs réponses, mais beaucoup d’autres apparaissent ! Ce n’est pas une fin, c’est le lancement d’une nouvelle saga ! On sait maintenant que c’est le cas et que ce troisième tome n’est pas le dernier, mais l’info est très récente et j’ai une grosse pensée pour tout ceux qui ont cru que c’était la fin-fin … et qui ont pas du comprendre pourquoi Victor Dixen était si cruel avec eux.

Quels sont ces mystères dont on n’a pas la réponse ? Cette histoire de cling clang dans les tempêtes, la maladie de Kelly, le rôle et l’importance de Phoebe Delvile (et de son secret). Les questions qu’on se pose en finissant le livre : ET APRES ? Que se passe-t-il pour Serena et Orion, pour les pionniers, comment leur retour va-t-il se passer ? Dans quel état est le monde après l’épisode catastrophique Serena ? Comment Victor Dixen va-t-il faire pour nous ramener Marcus ?!

Ah oui, dernière chose. J’ai trouvé la fin WTF mais surtout, j’ai trouvé qu’elle était hyper rapide. Genre « olala, déjà 600 pages écrites, je dois m’arrêter là ! Aller, je vais boucler ça en une petite dizaine de pages … Et voilààà ! Bon, je mange quoi ce soir ? » (c’était une plongée dans le cerveau de Victor Dixen, ne me remerciez pas pour cet aperçu !). Cette impression de rapidité du dénouement a sans doute à voir avec toutes les questions qui restent sans réponses, mais j’avoue avoir été un peu prise de court. Je me suis demandée s’il ne manquait pas des pages à mon bouquin haha !

Bref, vous l’avez compris, j’ai adoré cette lecture mais je suis aussi restée sur ma faim. HEUREUSEMENT qu’il y a un tome 4 de prévu : j’ai hâte de le lire !

 

 

Marie ❤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s