Chronique : Nos jours brûlés, de Laura Nsafou.

  • Titre : Nos jours brûlés
  • Autrice : Laura Nsafou
  • Editeur : Albin Michel
  • Prix : 16,90€
  • 320 pages.
  • Résumé : « 2049. Depuis vingt ans, le soleil a disparu et le monde est plongé dans la pénombre. La faune et la flore se sont peu à peu adaptées, et les espèces nocturnes, multipliées. Pour les humains, s’éclairer, se nourrir, survivre sont devenus des défis quotidiens. Elikia, née peu après l’avènement de la Grande Nuit, et sa mère Diba, se sont fixé pour mission de ramener le jour sur le monde. Persuadées que la disparition du soleil est liée à celle de Juddu, une ancienne et mystérieuse cité ayant abrité des esprits et des individus dotés de pouvoirs, toutes deux sillonnent le continent africain dont elles sont originaires à la recherche de témoignages. Les récits glanés auprès des Anciens les conduisent jusqu’à l’Adamaoua, une montagne où nulle âme sensée n’oserait s’aventurer… « 
Nos jours brûlés - tome 1 - Laura Nsafou
  • Mon avis : un roman original et addictif !

D’abord, j’ai craqué sur la couverture de ce roman, sur ces couleurs et l’ambiance qu’elle dégageait. Ensuite, j’ai craqué sur le résumé, avec cette histoire de Jour qui disparaissait, d’humanité plongée dans une nuit éternelle et ça encore plus donné envie de me plonger dedans. De découvrir l’histoire qui se cachait derrière cette magnifique couverture. Je n’ai donc pas hésité longtemps avant de me l’acheter hehe.

Et c’était effectivement une très belle lecture. Au début, j’ai eu du mal à rentrer dedans, parce que l’univers est très dense, vraiment riche et travaillée par l’autrice. Tout au long du récit, on a des informations, on en apprend plus sur l’histoire et les croyances de la civilisation d’Elikia et c’est vraiment hyper intéressant, mais comme je le disais, il m’a fallu un peu de temps pour rentrer dedans. Pour autant, il y a de l’action rapidement dans le récit et si on a beaucoup de scènes d’explications, on ne s’ennuie pas une seule seconde. C’est dynamique, plein de rebondissements et de révélations, bref, on ne voit pas les pages défiler. C’est d’autant plus vrai qu’une fois dedans, le monde est absolument incroyable. C’est vraiment original et tellement bien construit… ça m’a transportée.

Niveau intrigue, sur le principe elle peut paraitre classique (la grande quête pour sauver le monde !) mais dans les faits et justement grâce à la richesse de l’univers, elle est rendue originale et prenante. Les personnages jouent aussi là dedans : à aucun moment ils ne rentrent dans une case ou un cliché. C’était un plaisir d’apprendre à les connaitre, de cheminer à leur côté… et de souffrir avec eux, aussi. Parce que, oui, ils en prennent plein la tête. L’autrice ne les épargne pas mais ça rend le récit encore plus prenant, en un sens : je sais pas si c’est clair, mais comme je savais qu’ils pouvaient souffrir voire mourir à chaque instant, j’avais du mal à décrocher, j’étais encore plus investie dans ma lecture, comme si c’était une affaire personnelle quoi. Je crois que j’ai l’air d’une psychopathe en disant ça mais tant pis haha.

La dernière partie du roman m’a rendue accro et je l’ai dévoré, pour me trouver face à un final qui m’a laissée sur les fesses. Je ne savais pas en l’attaquant qu’il s’agissait d’un tome 1 mais la suite promet d’être tout aussi intéressante que ce premier opus… à suivre donc !

Marie ❤


Une réflexion sur “Chronique : Nos jours brûlés, de Laura Nsafou.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s