Chronique : Bienvenue à Perfect City, de Helena Duggan.

  • Titre : Bienvenue à Perfect City
  • Autrice : Helena Duggan
  • Editeur : Fleurus
  • Prix : 15,90€
  • pages.
  • Résumé : « Qui voudrait vivre dans une ville où tout le monde porte des lunettes pour ne pas devenir aveugle ? Personne, n’est-ce pas ? C’est pourtant ce que ses parents ont imposé à Violet : un déménagement à Perfect City, la ville où tout est parfait… sauf la vue de ses habitants ! Mais, très vite, Violet se rend compte que les soucis ophtalmologiques ne sont pas les seuls problèmes à Perfect City, et que la vie n’y est pas aussi parfaite que l’on voudrait bien le faire croire… Entre les bruits dans la nuit, le comportement de plus en plus étrange de sa mère et la soudaine disparition de son père, la vie de Violet est loin d’être rose ! Avec l’aide de Kid, un garçon de son âge qui se transforme en allié providentiel, Violet est bien déterminée à percer l’horrible secret de Perfect City… »

Merci aux éditions Fleurus pour ce partenariat autour de ce livre !

  • Mon avis : un roman jeunesse que j’ai dévoré et adoré !

J’ai eu la chance d’être contactée par Fleurus pour effectuer un partenariat autour de la sortie de ce roman dès le mois de juillet alors j’ai pu lire les épreuves non corrigées très tôt et j’avais hâte de pouvoir vous en parler. Déjà, pardon mais… la couverture ? J’ai directement craqué dessus. J’adore son design, le style de dessin assez particulier qui colle tout à fait à l’ambiance de l’histoire et les petits clins d’oeil à l’intrigue de partout… bref, j’adore.

Je suis hyper heureuse d’avoir pu découvrir ce roman par le biais de ce partenariat car c’est typiquement le genre de roman jeunesse qui me tente mais que je ne lis jamais car je les fais passer après tout les romans ados que je trouve dans mon rayon. Or, ça aurait été dommage de passer à côté de cette jolie pépite ! Les personnages, l’intrigue, l’ambiance, les messages… tout est super. J’ai dévoré le roman en deux jours et je me suis beaucoup attachée à Violet et à Kid. Les suivre dans leur quête pour libérer la ville du joug des méchants frères Archer était addictif.

Comme je le disais, l’intrigue est hyper originale, avec un côté un peu décalé qui m’a rappelé les romans de Roal Dahl et un côté un peu creepy par instant qui, je le sais d’expérience, plaira aux enfants. Ils aiment bien se faire peur en ce moment et certaines scènes sont pile poil dans cet esprit là (mais sans abuser non plus, ça reste accessible pour des enfants à partir de 8-9 ans pour moi). En tant qu’adulte, j’ai passé un super moment parce que je me suis laissée porter par le style d’écriture à la fois simple et efficace, par les pointes d’humour et par les jolis messages qui transparaissaient. Car dans une ville qui se veut parfaite, on se rend vite compte qu’en fait, tout le monde est pareil. Et tout le monde est ennuyant. Ennuyé. Pas heureux. J’ai aimé que l’intrigue tourne autour de l’imagination, de la force de l’amitié, du courage, de l’importance de la famille au sens large du terme et de l’acceptation de soi, avec nos qualités et nos défauts qui nous rendent tellement plus intéressant que si on était tous lisses et similaires.

Bref, vous l’avez compris, j’ai passé un chouette moment avec ce roman et je ne peux que vous le conseiller. De mon côté, je compte bien le prêter à mes neveux et nièces pour en parler avec eux… 😉

Marie ❤

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s