Chronique : Sous un ciel d’or, de Laura Wood.

  • Titre : Sous un ciel d’or
  • Autrice : Laura Wood
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 18,50€
  • 384 pages.
  • Résumé : « 1920. Lou, dix-sept ans, vit dans une ferme des Cornouailles. Elle est fascinée par la magnifique demeure des Cardew, vide depuis des années. Écrivaine en herbe, elle y passe des après-midi seule, en cachette, à lire et à se rêver membre de la prestigieuse famille qu’elle épie dans les revues mondaines. Quand, à la faveur de l’été, les propriétaires investissent les lieux, Lou est soudain transportée dans le monde luxueux et pétillant de l’aristocratie anglaise. Au centre, un frère et une soeur époustouflants, dont elle devient de plus en plus proche. Tandis qu’un amour inattendu s’éveille en elle, Lou découvre que le champagne, le jazz et le charleston cachent de sombres secrets. »
Sous un ciel d'or

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour cet envoi !

  • Mon avis : Quel coup de cœur.

Déjà, évidemment, comment ne pas craquer pour la couverture ? Je l’ai trouvé intriguante et attirante dès le premier regard. Le résumé m’a aussi beaucoup tentée mais j’avoue que j’avais du mal à savoir où j’allais aller avec cette lecture. Je me suis quand même laisser tenter suite aux excellents avis de l’équipe PKJ et je ne regrette absolument pas. C’était un gros, gros coup de cœur.

Dès les premières pages, j’ai été happée. Happée par le style d’écriture de l’autrice et l’ambiance qu’il permet de donner au récit. C’était à la fois lent et prenant, à la fois attachant et atypique … je suis tout de suite tombée amoureuse de Lou et de sa manière d’être, d’évoluer, de penser… C’est un personnage extrêmement intéressant et attachant car, je pense, on peut facilement s’identifier à elle. Plus tout à fait une ado, pas encore tout à fait une adulte, prise entre ce qu’elle pense vouloir et ce qu’on attend probablement d’elle… C’était très intéressant à lire, d’autant plus que c’est très bien construit. Au final, si on analyse bien, il ne se passe pas grand chose dans le roman. C’est un rythme assez lent, avec des fêtes de tous les côtés, mais pas de grands moments où ça bouge à fond. Les révélations se font surtout dans la dernière partie du roman, pourtant … pourtant je n’arrivais pas à décrocher. C’est l’ambiance du récit, vraiment, je ne sais pas comment le dire mais c’était comme si j’y étais avec eux. J’étais aux côtés de Lou, décidée à vivre le meilleur été de ma vie au milieu de ses gens riches et débordant d’énergie. Décidée à profiter de la vie dans ces années folles pleines de merveilles autant que de débauches. Bref, impossible de lâcher le roman et même en l’ayant terminé, j’y pense encore.

Et, bien sûr, les personnages et leurs histoires… encore une chose qui a rendu ma lecture addictive. Je disais que je suis tombée amoureuse de Lou, mais je suis aussi tombée sous le charme de Caitlin, de Robert, de leurs amis, de leurs histoires, de leurs secrets… j’ai particulièrement aimé comme chaque personnage était construit, chacun à sa manière, chacun avec ses forces, ses faiblesses, ses traumas… tout était fait pour les rendre réalistes et vivants. Je ne vais même pas essayer de vous mentir, je suis tombée amoureuse de Robert (un exploit quand on pense qu’il s’appelle Robert et que, rien que ça, ça constitue le summum du tue l’amour). Je suis surtout tombée amoureuse des relations que Lou noue avec chacun d’entre eux, que ça soit Caitlin, Robert, Laurie, avec sa propre famille… vraiment, j’avais l’impression de les connaître. J’avais l’impression qu’en ouvrant le livre, j’allais rejoindre des amis de longue date.

Je me rends compte que ma chronique commence à être beaucoup trop longue, faut que je me recentre. En gros, vous l’avez compris, c’est un énorme coup de cœur. Du style d’écriture beau et travaillé, en passant par l’intrigue étonnement addictive, l’ambiance incroyable qui se dégageait du récit, sans oublier les personnages attachants … C’est un sans faute à mes yeux et, je m’avance sans doute un peu, mais je pense que ce roman restera l’une de mes meilleures lectures de 2021 !

Marie ❤


8 réflexions sur “Chronique : Sous un ciel d’or, de Laura Wood.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s