Chronique : Dragons et Mécanismes, d’Adrien Tomas.

  • Titre : Dragons et Mécanismes
  • Auteur : Adrien Tomas
  • Editeur : Rageot
  • Prix : 18.50€
  • 622 pages.
  • Résumé : « Dague est voleur et espion. Il vit de cambriolages et de petits larcins. Alors qu’il est en mission de surveillance, il assiste à l’agression de Mira, une étrangère qui a fui son pays suite à un coup d’Etat. L’adolescente est archiduchesse, poursuivie par un tyran qui veut l’épouser et s’accaparer ses talents. Car elle fait partie des mécanomages, des sorciers capables de combiner leurs pouvoirs à de savants montages d’ingéniérie mécanique. En sauvant Mira, Dague est blessé, et les deux jeunes gens sont d’abord contraints de se cacher. Mais l’aristocrate est déterminée. Pour échapper à son ennemi et – accessoirement – tenter de récupérer le trône d’Asthénocle auquel elle peut prétendre, elle est résolue à s’enfoncer au cœur de la jungle. Un territoire hostile, quasi inexploré, et peuplé de dragons sanguinaires. »
Dragons et mécanismes

Merci aux éditions Rageot pour cet envoi !

  • Mon avis : je frôle le coup de coeur !

J’ai déjà lu quelques romans de l’auteur et j’ai toujours accroché à son style et à ses univers. J’avais particulièrement aimé Engrenages et Sortilèges qui se passe dans le même monde que ce nouveau roman alors j’avais hâte de m’y replonger … et je n’ai pas été déçue. On se concentre sur d’autres personnages, dans une toute autre partie du monde crée par l’auteur, mais c’est toujours aussi original et addictif.

Dans ce livre, on suit Mira, une jeune aristocrate en fuite suite à l’assassinat de ses parents. En arrivant en Xamorée, elle a pour objectifs de faire une découverte scientifique majeure, ce qui lui permettrait de retourner sur ses terres et d’en réclamer la souveraineté en prouvant son intelligence. Mais tout ne se passe pas comme prévu et son chemin croise celui de Dague, un jeune voleur au passé obscur. Forcé de s’entraider, les deux protagonistes vont révéler bien des complots et des secrets…

On est directement plongé dans l’histoire, dès le premier chapitre et il ne m’a fallu que quelques pages pour être happée. Entre le style d’écriture et l’ambiance bien particulière du récit, j’avais vraiment l’impression d’être à Asogadre avec Mira et Dague, de fuir pour ma vie et d’arpenter la jungle mystérieuse et terrifiante… L’intrigue est donc super addictive, puisqu’il y a ce côté course-poursuite qui rend tout plus haletant. En plus de ça, l’univers est absolument incroyable. Il mêle technologie, magie, dragons… et tellement d’autres choses que je n’essaierais pas de vous faire une liste, je suis sûre que j’oublierais des choses et ça ne rendrait pas hommage à ce monde génialissime dans lequel on plonge. Comme dans Engrenages et Sortilèges, j’ai adoré : j’ai trouvé que tout était parfaitement construit, bien mené et vraiment accrocheur. Les personnages de Mira et Dague sont aussi hyper attachants et j’ai particulièrement aimé voir leurs évolutions respectives. J’ai aussi adoré Cuthbert qui m’a fait pensé à Mushu et qui a apporté beaucoup d’humour au récit. Mention spéciale enfin pour la représentation dans ce roman, parce qu’entre les personnages de couleurs et Shumbi qui est gender-fluid, on a de la vraie diversité. C’est rare en YA, assez pour être souligné.

En bref, j’ai adoré ce roman. Du style aux personnages, en passant par l’intrigue et l’univers … j’ai tout aimé et je n’ai pas vu passer les 600 pages !

Marie ❤


6 réflexions sur “Chronique : Dragons et Mécanismes, d’Adrien Tomas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s