Chronique : Féminine, de Louison Nielman.

  • Titre : Féminine
  • Autrice : Louison Nielman
  • Editeur : Scrineo
  • Prix : 10.90e
  • 176 pages.
  • Résumé : «  « T’as vu comment tu t’habilles ? » « Sois belle et tais-toi ! » … Autant d’injonctions auxquelles Gabrielle ne croit pas. Elle, ce qu’elle aime, c’est la boxe et le rugby. C’est dire ce qu’elle pense, exprimer son point de vue. Elle ne comprend pas pourquoi elle devrait être considérée comme une petite chose fragile. Surtout pas par Maël, le garçon populaire de sa classe, qui ne cesse de lancer des remarques sexistes à toutes les filles. Mais Gabrielle ne compte pas se laisser faire… Car ici ou ailleurs, elle a décidé de vivre comme elle l’entend ! »

Merci aux éditions Scrineo pour l’envoi !

  • Mon avis : court, rapide, mais percutant !

Suis-je fière de mon jeu de mot (percutant, Gabrielle fait de la boxe …) ? Oui. Est-ce qu’il est nul ? Oui. Est-ce que ça change quelque chose à ma fierté ? Absolument pas héhé. BREF. Je commencerais par parler de cette couverture que je trouve superbe ! J’adore les messages qu’elle fait passer à elle seule, j’adore les couleurs et l’ambiance qu’elle pose directement. Elle est à l’image du roman : simple mais efficace.

Car tout le récit est dans la même veine : on suit Gabrielle qui change de lycée suite à la mutation de son père … mais pas que. Au fil du récit, on apprend à la connaitre, elle et son caractère entier, ses valeurs et son courage à les montrer. On apprend aussi ce qui lui est arrivé et pourquoi cela impacte ce qu’elle vit aujourd’hui. On voit aussi son combat contre les préjugés, les propos sexistes et les attitudes machistes. C’est vraiment fort, plein de situations qui te font lever les yeux au ciel mais face auxquelles Gabrielle dit ce qu’il faut, agit comme on devrait toutes le faire. J’ai particulièrement aimé les messages passés et la manière dont s’est fait : sans jamais faire culpabiliser, en faisant bien comprendre qu’il n’y a pas une seule solution, pas une seule manière d’être ou de se battre. C’est hyper prenant et très important.

Bien que court, ce roman est efficace et devrait être lu par beaucoup … et ce dès 11 / 12 ans. Le traitement des personnages peut sembler un peu cliché, mais c’est parfait pour montrer la marge d’évolution de chacun et j’ai aimé que la fin ne soit pas en mode happy ending, le méchant devient gentil et gagne tout … je n’en dis pas plus, mais, comme dans la réalité, c’est plus compliqué que ça. C’est réaliste, c’est prenant, bref, c’est une chouette lecture !

Marie ❤


4 réflexions sur “Chronique : Féminine, de Louison Nielman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s