Chronique : Une pincée de magie, de Michelle Harrison.

  • Titre : Une pincée de magie
  • Autrice : Michelle Harrisson
  • Editeur : Seuil Jeunesse
  • Prix : 16,50€
  • 384 pages.
  • Résumé :  » Dans la famille Widdershins, il y a Fliss, l’aînée, sage et jolie. Il y a Charlie, la petite dernière, espiègle et adorable. Et au milieu, il y a Betty, qui rêve d’aventures et de voyages. Pourtant, elle n’a encore jamais quitté la petite île brumeuse de Crowstone. Pourtant ce soir d’Halloween, c’est décidé : Betty part à l’aventure. Mais elle est loin de se douter qu’un terrible secret pèse sur toutes les femmes de sa famille… Heureusement, avec une pincée de magie et deux sœurs aussi fantastiques qu’agaçantes, rien n’est impossible ! »
Couverture de l'ouvrage Une pincée de magie, tome 1
  • Mon avis : un roman jeunesse aussi original qu’addictif !

Je l’avoue sans scrupule : j’ai d’abord craqué sur la couverture. C’est aussi grâce à l’avis d’Alexia que j’ai eu envie de me lancer dans cette lecture et je peux vous dire que je ne regrette pas ! Le début m’a paru un peu lent mais en réalité, on est très vite plongés dans l’action. Il se passe plein de choses, il y a des rebondissements, des retournements à gogo et, surtout, surtout, il y a une ambiance bien particulière. C’est surtout elle qui m’a frappée dès les premières pages et qui m’a emportée jusqu’à la fin. Cette ambiance un peu sombre, un peu pesante parfois, de mystères et de magie, de questions sans réponse, d’aventure contrariée… Portée par le personnage de Betty, elle rend l’histoire absolument incroyable.

J’ai particulièrement aimé la construction, avec une histoire dans l’histoire, des chapitres consacrés à l’origine de la malédiction des sœurs Widdershins, ce retour aux sources qui finit par tout expliquer. Certains éléments étaient prévisibles, d’autres beaucoup moins et j’ai adoré le final, tout en surprise ! Mention spéciale aussi pour les personnages, notamment Betty qui est une héroïne comme j’aime les voir : forte et inspirante, mais aussi touchante et affichant clairement ses faiblesses. Sachant que le roman s’adresse à des enfants à partir de 11 ans, je trouve que c’est important de leur montrer que même nos héroïnes ne sont pas toujours parfaites. Comme Betty, elles font des erreurs, mais l’important c’est comment on agit après ces erreurs.

Cette chronique est en train de virer au cours de sagesse philosophique alors je coupe court : j’ai adoré ce roman ! C’était hyper addictif, bien mené, bien écrit et original. Je ne peux que vous le recommander et, personnellement, je sauterais sur le tome 2 si on a la chance de le voir traduit à son tour !

Marie ❤


2 réflexions sur “Chronique : Une pincée de magie, de Michelle Harrison.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s