Chronique BD : Les Quatre de Baker Street, tome 1- L’Affaire du rideau bleu, de Djian, Etien et Legrand.

  • Titre : Les Quatre de Baker Street, tome 1- L’Affaire du rideau bleu
  • Auteurs : Dijan, Etien et Legrand
  • Editeur : Glénat / collection Vents d’Ouest
  • Prix : 13,90€
  • 56 pages.
  • Résumé : « Billy, Charlie et Black Tom sont inséparables. Et pour cause : impossible de survivre seul dans l’East End londonien, peuplé de faux mendiants, de vrais ruffians et de franches canailles ! Heureusement, les trois amis peuvent compter sur la protection d’un certain Sherlock Holmes, pour lequel ils font parfois office d’espions des rues… Mais lorsque la fiancée de Black Tom est kidnappée sous leurs yeux, nos héros vont devoir mettre au plus vite à profit les leçons de leur mentor pour la retrouver saine et sauve… en s’adjoignant les services d’un quatrième larron pour le moins inattendu. Place aux Quatre de Baker Street, la plus jeune équipe de détectives de l’époque victorienne ! »

Les Quatre De Baker StreetLes Quatre de Baker Street

  • Mon avis : une BD prenante à l’univers vraiment sympa ! 

De base, j’adore tout ce qui a trait à Sherlock Holmes, ça me fascine et, à chaque fois, j’adore l’ambiance du Londres victorien … Là, ça n’a pas fait défaut. On est dans une ville sombre et réaliste, un peu glauque sur certains points, mais étonnement immersive malgré tout. J’ai beaucoup aimé les dessins qui aident à bien rentrer dans l’ambiance, ainsi que les couleurs choisies.

Côté intrigue, c’était intéressant mais un peu rapide à mon goût. Alors oui, c’est une BD pour les enfants / ados (vu les thèmes et certains sous entendus, je dirais quand même d’éviter de filer ça à des enfants de 10 ans mais bon … je suis peut-être old school) et, certes, c’est une BD donc l’histoire va toujours plus ou moins vite. Il faut que ça s’enchaîne, sinon, on s’ennuie quoi. Mais là, j’ai trouvé que la résolution de tout ça était un peu rapide et je ne m’attendais pas tout à fait à ça. Sans vraiment y mêler Sherlock Holmes, je pensais qu’il y aurait une intrigue un peu plus creusée. Malgré ça, c’était sympathique à lire et tout à fait cohérent. J’ai particulièrement aimé les clins d’oeil à l’univers de Sherlock Holmes tel qu’on le connait.

Les personnages aussi sont intéressants et plutôt bien construits, dans le sens où on sent qu’ils sont différent, chacun avec sa particularité et son petit plus qu’il apporte à la bande. C’était là aussi assez rapide mais j’ai hâte de lire la suite car je sens que tout pourrait être approfondi dans les autres tomes et pourrait donc devenir encore plus intéressant ! En résumé, il s’agit d’une lecture sympa, dont j’ai apprécié l’univers et les personnages malgré un côté un peu rapide pour le développement de l’histoire ! 😉 

Marie ❤


2 réflexions sur “Chronique BD : Les Quatre de Baker Street, tome 1- L’Affaire du rideau bleu, de Djian, Etien et Legrand.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s