Chronique : Alex Verus, tome 6- Dissimulation, de Benedict Jacka.

  • Titre : Alex Verus, tome 6- Dissimulation
  • Autrice : Benedict Jacka
  • Editeur : Editions Anne Carrière
  • Prix : 20€
  • 391 pages.
  • Résumé : « Alex Verus ne s’est jamais entendu avec le Conseil qui préside la communauté des magiciens. Mais alors que son ancien mentor est de retour en Angleterre, Alex a désespérément besoin d’alliés. Et il est prêt à tout pour en trouver, même si cela implique d’accepter une mission pour les gardiens qui ont la tâche de faire appliquer la Loi magique. Alex forme une alliance improbable avec Caldera, sa nouvelle partenaire. Mais sa tentative de rentrer dans le rang se révèle dangereuse quand il se retrouve en possession d’un artefact que tout le monde convoite.« 
Alex Verus, Tome 6 : Dissimulation: Amazon.fr: Jacka, Benedict,  Prémonville, Marie de: Livres

Merci aux éditions Anne Carrière pour cet envoi !

  • Mon avis : toujours aussi fan de cette saga !

J’ai l’impression qu’elle n’est pas très connue ou, en tout cas, pas appréciée à sa juste valeur. Alors, oui, c’est une saga assez complexe, avec un univers riche et assez dense. Le rythme de l’intrigue est aussi assez spécial, c’est beaucoup dans la réflexion et dans les intrigues limite politiques. Je comprends que ça ne puisse pas plaire à tout le monde mais je trouve aussi que c’est une saga très intelligente, menée d’une main de maitre et vraiment vraiment originale.

Dans ce 6ème tome, on retrouve Alex et sa petite bande. Comme toujours dans la saga, si on commence assez calmement, Alex se trouve vite dans les ennuis jusqu’au cou. Face à un artefact magique mystérieux que tout le monde semble convoité, obligé de se positionner face à une association malfaisante et immorale, il doit aussi tenir compte des affrontements politiques autour de lui… et tenter de rester en vie. C’est mouvementé, il y a de l’action, des rebondissements et du suspens… et toujours cet univers de magie absolument incroyable. C’est vraiment dingue de voir à quel point l’auteur a travaillé son monde. Entre l’organisation politique et les différents pouvoirs de chacun des mages … à chaque fois, ça me laisse admirative.

C’est aussi très bien écrit : je suis toujours aussi attachée aux personnages et j’adore l’esprit et l’humour qu’il y a dans certains dialogues. Par ailleurs, l’auteur a un talent incroyable pour parvenir à expliquer tout ce qui se passe. Comme je le disais, c’est quand même assez complexe, pourtant, à aucun moment je n’ai été perdue. Tout est parfaitement mené, tout est bien explicité, tout est clair et c’est un plaisir de se laisser porter au fil des pages.

Bref, vous l’avez compris, j’ai adoré ma lecture. En gros, c’est le 6ème tome et je suis toujours autant à fond. J’ai même déjà hâte d’avoir la suite …

Marie ❤


4 réflexions sur “Chronique : Alex Verus, tome 6- Dissimulation, de Benedict Jacka.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s