Chronique : Le Silence des Vaincus, de Pat Barker.

  • Titre : Le Silence des Vaincus
  • Autrice : Pat Barker
  • Editeur : Charleston
  • Prix : 22.50€
  • 352 pages.
  • Résumé :  » Elle était reine. Briséis de Lyrnessos, vénérée et respectée. Mais, hors des murs du palais, la guerre de Troie fait rage et bientôt la cité de Lyrnessos tombe sous les assauts grecs. En quelques heures, Briséis voit son mari et ses frères massacrés ; de reine, elle devient esclave. Un trophée parmi d’autres pour l’homme qui l’a conquise : le divin Achille dont les générations futures chanteront les exploits. Captive du camp grec, Briséis doit choisir : se laisser mourir ou survivre. Survivre comme un défi à la barbarie des dieux et des hommes, survivre pour raconter, enfin, son histoire. L’histoire de la femme par laquelle la guerre de Troie a basculé. »
Le silence des vaincues - Pat Barker - Éditions Charleston
  • Mon avis : une réécriture originale de la fin de la Guerre de Troie.

Vous me connaissez, j’adore la mythologie grecque. Alors quand j’ai vu passer ce roman, je me suis dit OK C’EST PARTI. Il n’avait que de bons avis et j’étais très impatiente de le découvrir à mon tour. Je dois avouer que j’ai été séduite aussi, mais sans doute moins que je l’avais imaginé. C’est un très beau roman, mais pas un coup de coeur.

On aborde la guerre de Troie sous un prisme intéressant et original : celui des vaincus. Et, plus précisément, des vaincuEs, puisque la grande majorité du roman est du point de vue de Briséis, la fameuse captive qui a causé tant de tracas. Ce que j’ai aimé dans ce roman, c’est qu’on laisse le côté mythe de côté pour se concentrer sur la réalité derrière : une guerre, des meurtres, des viols, des blessures, des pertes et des hommes, ni plus ni moins. Je sais que, dit comme ça, j’ai l’air d’une psychopathe mais j’ai adoré ça. C’est très ancré dans le réel et ça change, ça démystifie pas mal de choses et ça rend le récit plus vrai. Evidemment il est difficile de normaliser des choses comme la mère d’Achille (une nymphe, rien que ça), mais, dans l’ensemble, c’était quelque chose que je n’avais encore jamais sur cette période de l’histoire et ça m’a plu. En plus de ça, j’ai trouvé que la voix de Briséis était très forte et très belle. C’est bien construit, c’est original dans la forme.. bref, c’était chouette.

Si je devais pointer quelque chose du doigt, je dirais que c’est un peu lent / long parfois. On est au coeur d’une guerre, certes, mais une guerre qui dure depuis 9 ans, une guerre devenue routine. C’est beaucoup d’introspection et de rapports entre les personnages. ça ne m’a pas dérangée mais je sais que ça peut en freiner plus d’un alors je le précise… Mais sinon, une bonne lecture !

TW : ça semble bête de le préciser, mais ce n’est pas un roman ado. Il y a des scènes de violence, de viols et des descriptions précises de blessures.

Marie ❤


5 réflexions sur “Chronique : Le Silence des Vaincus, de Pat Barker.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s