Chronique : Le Syndrome du Spaghetti, de Marie Vareille.

  • Titre : Le Syndrome du Spaghetti
  • Autrice : Marie Vareille
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 17,90€
  • 288 pages.
  • Résumé : « Léa a 16 ans, un talent immense et un rêve à réaliser. Entraînée par son père, qui est à la fois son modèle, son meilleur ami et son confident, elle avance avec confiance vers cet avenir tout tracé. À 17 ans, Anthony, obligé de faire face à l’absence de son père et aux gardes à vue de son frère, ne rêve plus depuis longtemps. Ils se sont croisés une fois par hasard ; ils n’auraient jamais dû se revoir. Pourtant, lorsque la vie de Léa s’écroule, Anthony est le seul à pouvoir l’aider à se relever. Leurs destinées s’en trouvent à jamais bouleversées. »

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour cet envoi !

  • Mon avis : un énorme coup de coeur.

C’est simple, je n’ai pas pu m’arrêter de lire. Le livre n’est certes pas très épais, mais je l’ai dévoré en quelques heures. J’ai été happée dès les premières pages, j’ai été touchée, emportée, j’ai pleuré tout ce que j’avais … bref, j’ai eu un méga coup de coeur.

C’était la première fois que je lisais un roman de Marie Vareille : j’ai Elia la Passeuse d’Âmes dans ma PAL et découvrir le style de l’autrice m’a vraiment donné envie de l’en sortir pour savoir si c’est aussi génial. Dans le syndrome du Spaghetti, on suit Léa qui, depuis qu’elle est toute petite, a un rêve, une passion, un but dans la vie : devenir basketteuse professionnelle aux USA. Son père la coache depuis des années et elle est toute proche de son but quand un événement dramatique vient toute remettre en cause. Les complications s’enchainent et Léa doit affronter une année difficile. C’est là qu’elle se rapproche d’Anthony, un garçon qu’elle a croisé deux fois et qu’elle n’aurait jamais du revoir …

Alors oui, il y a une histoire d’amour, vous vous en doutez. Mais ce roman est tellement plus que ça. Tellement plus qu’une romance adolescente. C’est une vraie claque, un coup de poing, une pépite incroyable. C’est simple, c’était tellement bien écrit, tellement bien mené et touchant que j’ai commencé à pleuré à la page 56. Faut dire que je suis fragile, CERTES. Mais les thèmes abordés m’ont particulièrement touchée et je me suis carrément identifiée à Léa, ce qui n’aide pas à contenir ses larmes vu tout ce qu’elle se prend dans la tête durant l’année que dure le roman. Je me suis vraiment mise à sa place et ça m’a brisé le coeur d’imaginer qu’un jour, tu ne sois plus en mesure de faire ce que tu aimes plus que tout au monde, que tu doives repenser tout tes plans d’avenirs, abandonner tout tes rêves.. . Franchement, rien que d’y penser, j’ai de nouveau les larmes aux yeux.

Bon, là je parle de larmes, de coeurs et de rêves brisés mais, je vous rassure, ce roman est aussi et surtout magnifiquement beau et plein d’espoir. Il nous montre que malgré les obstacles, on peut réussir, on peut avancer. Il nous montre qu’on est jamais vraiment seul et qu’il ne fut jamais baisser les bras. Il y a des citations hyper inspirantes, il y a des phrases et des passages absolument magnifiques. J’ai fini en larmes mais le genre de larmes qui font du bien, qui te nettoient de toutes tes tensions et te laissent avec un beau sourire à la fin de ta lecture.

Oui, je vais loin mais BEAR WITH ME GUYS. C’est un coup de coeur que je ne peux que vous recommander. Une pépite à découvrir sans plus tarder !

Marie ❤


11 réflexions sur “Chronique : Le Syndrome du Spaghetti, de Marie Vareille.

  1. Coucou Marie,
    Je suis tellement fan de Marie Vareille, j’adore tous ses romans. j’ai acheté Le syndrome du spaghetti et j’ai hâte de le commencer. J’avais eu un énorme coup de coeur pour la saga Elia la passeuse d’âmes et pour La vie rêvée des chaussettes orphelines. Marie Vareille a un talent extraordinaire pour faire passer des émotions et des évenements hyper durs avec beaucoup de justesse, tout en arrivant à ne pas être déprimante. Si j’ai pleuré à la lecture de plusieurs de ses livres, j’ai aussi beaucoup souri et ri à chaque fois 😀
    https://theteapotlibrary.wordpress.com/2019/09/09/la-vie-revee-des-chaussettes-orphelines-marie-vareille/
    (non, je ne fais pas de propagande pour ce livre :p)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s