Chronique : Meurtres à Kingfisher Hill, une nouvelle enquête d’Hercule Poirot, de Sophie Hannah.

  • Titre : Meurtres à Kingfisher Hill, une nouvelle enquête d’Hercule Poirot
  • Autrice : Sophie Hannah
  • Editeur : JC Lattès / Le Masque
  • Prix : 20€
  • 350 pages.
  • Résumé : « Convoqués par une étrange missive, Hercule Poirot et l’inspecteur Catchpool se rendent de toute urgence à Kingfisher Hill, imposante demeure familiale devenue scène de crime. La lettre leur demande instamment de résoudre le meurtre du fils aîné des Devonport, Laurence, à condition de le faire à l’insu de tous les résidents. Une double requête d’autant plus étonnante que la coupable est déjà toute trouvée  : Helen, la fiancée de Laurence, a immédiatement plaidé coupable. Mais son témoignage manque de crédibilité et Frank, l’expéditeur de la lettre et le fils cadet des Devonport, est convaincu de son innocence. Hercule Poirot saura-t-il démêler le vrai du faux avant que ne sonne pour Helen l’heure fatidique de son exécution  ? »
Meurtres à Kingfisher Hill

Merci aux éditions JC Lattès / Le Masque pour cet envoi !

  • Mon avis : une enquête prenante et bien menée !

Quand j’étais plus jeune, j’ai dévoré plusieurs des enquêtes d’Hercule Poirot. Déjà, son nom me faisait mourir de rire (#immature), ensuite je les trouvais particulièrement bien fait, enfin, elles n’étaient ni creepy, ni glauque, deux choses que je ne supporte pas dans les enquêtes-thrillers. J’étais donc curieuse de retrouver ce personnage que j’aimais beaucoup, à travers la plume d’une nouvelle autrice…

Première chose : même si mes souvenirs commencent à dater un peu, je dois dire que je n’ai pas vu de différence FLAGRANTE entre le style d’Agatha Christie et celui de Sophie Hannah. L’autrice reprend tout à fait le flambeau, on retrouve l’ambiance, l’esprit, l’humour … et le génie du personnage. J’ai trouvé que c’était hyper bien fait et toujours bien mené.

L’enquête en elle-même était surprenante : j’ai aimé qu’elle soit faite à l’envers, dans le sens où on part avec une coupable et on enquête pour savoir si elle l’est vraiment. Tout s’enchainait bien, à la limite du génie. L’ambiance était géniale, tout à fait comme je me représentais encore les enquêtes d’Hercule Poirot. C’était un peu rapide à mon goût, je m’attendais à plus de difficultés de la part du détective, mais je reconnais que le contraire m’aurait probablement fait dire que ça trainait en longueur. Je sais, je suis plein de contradiction.

En résumé, une enquête sympathique, dans le style tout à fait classique des grands romans d’Agatha Christie !

Marie ❤


2 réflexions sur “Chronique : Meurtres à Kingfisher Hill, une nouvelle enquête d’Hercule Poirot, de Sophie Hannah.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s