Chronique : Je ne meurs pas avec toi ce soir, de Kimerbly Jones & Gilly Segal.

  • Titre : Je ne meurs pas avec toi ce soir
  • Autrices : Kimerbly Jones & Gilly Segal
  • Editeur : Milan / Page Turners
  • Prix : 14,90€
  • 248 pages.
  • Résumé : « Lorsqu’une dispute entre un lycéen noir et un lycéen blanc se transforme en émeute raciale et gagne la ville, Campbell, blanche, et Lena, noire, camarades qui se connaissent à peine, fuient le lycée et traversent la ville ensemble pour aller retrouver le petit ami de Lena. Ces heures angoissantes sont pour elles l’occasion d’apprendre à se connaître et à dépasser leurs préjugés. »

Couverture de « Je ne meurs pas avec toi ce soir »

Merci aux éditions Page Turners pour cet envoi !

  • Mon avis : un roman intéressant.

J’ai entendu parler de ce roman lors de la présentation du programme par les éditrices de Page Turners et il m’a tenté instantanément. La couverture était magnifique, le sujet hyper intéressant et les messages passés potentiellement très importants. J’étais donc impatiente de me lancer dans cette lecture et je l’ai dévorée dès sa réception !

On suit effectivement deux personnages que tout semble opposer et qui, malgré tout, vont se retrouver forcées de collaborer durant une soirée qui tourne à l’horreur. Alors qu’une bagarre dégénère, Lena et Campbell se serrent les coudes pour échapper aux émeutes qui éclatent de partout dans leur ville et se mettre à l’abri … pour cela, il leur faut traverser des zones dangereuses et, surtout, surmonter l’animosité qui naît très vite entre elles.

Le sujet général (le racisme, les préjugés, les émeutes raciales…) fait douloureusement écho à l’actualité et, pour ça, c’est très intéressant. On voit bien comment les choses peuvent aller très vite et peuvent être très effrayantes aussi. L’ambiance est très bien faite : on a vraiment l’impression d’être au coeur des émeutes avec les personnages et c’est assez immersif pour être pesant. Par ailleurs, j’ai aimé qu’on ne donne pas de réponses ou de leçons. Les autrices se contentent de soulever des sujets, de lancer des idées, orientent la réflexion et laissent leurs lecteurs faire le reste du travail. Je trouve ça très bien et très intéressant car tout le monde devrait réfléchir à ce genre de sujet. Ce roman à le mérite de faire refléchir sans jamais être moralisateur.

En revanche, j’ai trouvé qu’il y avait quelques clichés et que ça manquait d’approfondissement. C’est assez logique car le roman ne fait même pas 300 pages, mais, malgré tout, je m’attendais à ce que les personnages, leurs relations et les sujets soient un peu plus creusés. A mes yeux, des éléments intéressants étaient soulevés sans être expliqués tandis que d’autres étaient creusés sans qu’ils apportent quoi que ce soit de plus au récit général… bref, c’était assez paradoxal à mes yeux et ça m’a un peu ralentie dans ma lecture. J’en suis ressortie contente, mais loin d’être aussi emballée que j’avais espéré l’être.

Quoi qu’il en soit et malgré ça, c’était une chouette lecture au sujet intéressant et à la construction originale : l’alternance des points de vues rendait la lecture entraînante ! N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de la couverture ou du roman si vous l’avez lu ! 😉

Marie ❤


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s