Chronique : La ville sans vents, d’Eléonore Devillepoix.

  • Titre : La ville sans vents
  • Autrice : Eléonore Devillepoix
  • Editeur : Hachette
  • Prix : 18€
  • 448 pages.
  • Résumé : « A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée. Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher… Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.  Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser. »

la ville sans vents

Merci aux éditions Hachette pour cet envoi !

  • Mon avis : un roman vraiment original ! 

Je dois l’avouer et ça ne vous surprendra pas … j’ai totalement craqué sur cette couverture. Je la trouve sublime, magnifique, splendide… bref je l’adore. En plus de ça, le résumé me tentait beaucoup alors je me suis jetée dessus presque aussi vite que je me suis jetée sur des sushis à la fin du confinement.

Je suis très vite rentrée dans l’histoire. L’univers est original, vraiment bien fait et très prenant. On découvre les choses au fur et à mesure mais, personnellement, je n’ai pas trouvé ça confus et ça ne m’a pas perdue. Au contraire, ça a contribué à me happer. Les personnages sont aussi très sympas, ils sortent un peu du cadre traditionnel des personnages dans les romans YA fantastiques et ça fait du bien.

Malgré ça, j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs, que des choses allaient paradoxalement un peu vite ou manquaient d’approfondissement, notamment au niveau des relations entre les personnages. J’aurais aimé qu’elles soient un peu plus creusées pou mieux expliquer les réactions et les scènes de la fin. Je n’avais pas vu venir les révélations finales, c’est vrai mais si j’ai trouvé ça bien, ça ne m’a pas non plus retourné le cerveau. En fait, je crois que j’étais dans le roman mais sans plus. Je ne parviens pas bien à mettre le doigt sur ce qui m’a freiné mais, pour reprendre l’expression, le fait est que c’était une lecture sympa mais sans plus.

Je retiens tout de même l’univers vraiment original et très bien construit, ainsi que l’intrigue sympa. Je lirais sans doute la suite, par curiosité et pour voir si des choses sont approfondies dans le tome 2 … 😉

Marie ❤


10 réflexions sur “Chronique : La ville sans vents, d’Eléonore Devillepoix.

  1. Je l’ai beaucoup aimé 🙂 L’univers est original et très bien construit. Il y a des longueurs par contre, comme tu le soulignes, et des petits défauts, mais j’ai trouvé que tout cela s’effaçait avec tout l’ensemble. Et nos deux héros sont fort sympathiques. J’ai hâte de voir ce qu’ils vont devenir.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s