Chronique : L’infini des possibles, de Lori Nelson Spielman.

  • Titre : L’infini des possibles
  • Autrice : Lori Nelson Spielman
  • Editeur : Cherche Midi
  • Prix : 23€
  • 528 pages.
  • Résumé :  » Paulina Fontana, vieille dame pleine de fantaisie et de créativité en rupture de ban avec sa famille américaine, invite ses petites-nièces, Emilia et Lucy, à visiter son pays natal, l’Italie. Elle leur fait une déclaration fracassante : le jour de son quatre-vingtième anniversaire, elle rencontrera l’amour de sa vie et mettra fin une fois pour toutes à la « malédiction de la deuxième fille de la famille Fontana ». Cette « malédiction » n’est probablement rien d’autre qu’une coïncidence, un vieux mythe. Pourtant, personne ne peut nier que pendant des siècles, pas une seule deuxième née de la famille Fontana n’a trouvé l’amour. Que se passerait-il si ce supposé sort était brisé ? Emilia, qui, à 29 ans, semble accepter cette malédiction, trouverait-elle à son tour le grand amour ? Au cœur de la campagne Toscane, Paulina va finalement révéler des secrets de famille autrement plus troublants qu’une malédiction vieille de plusieurs siècles… »

l'infini des possibles

Merci aux éditions du Cherche Midi pour cet envoi !

  • Mon avis : un coup de coeur. Tout simplement. 

C’était le premier roman de Lori Nelson Spielman que je lisais et je l’ai adoré. Vraiment, ça a été une très belle découverte et un joli coup de coeur.

Dès les premières pages, j’étais à fond. Je me rendais compte que c’était un peu lent au démarrage, je me disais « oui, bon ok et maintenant ? » mais, malgré ça, je n’arrivais pas à m’arrêter de lire… et je n’avais aucune envie de le faire. Au contraire, j’avais envie d’en savoir plus, de continuer à apprendre à connaitre ces personnages qui m’étaient présentés, à percer leurs secrets, à voyager avec eux… à continuer à m’attacher à eux. Emilia et Lucy sont des personnages vraiment chou et très intéressants à suivre mais mon vrai coup de coeur … ça a été Poppy. J’ai adoré son côté décalé, son humour, sa sagesse et sa philosophie de vie, les leçons qu’elle nous donne… Son histoire est aussi belle que touchante et JE L’AVOUE, j’ai versé ma larme. La fin est hyper émouvante et même si j’avais deviné quelques éléments, j’ai été happée jusqu’à la dernière ligne.

J’ai trouvé le principe vraiment très original, la malédiction familiale qui est sans cesse remise en cause et remise au centre de l’histoire. Le voyage avec les nièces perdues de vue. Le retour sur les terres d’origine, la remontée des souvenirs de Poppy au fur et à mesure qu’on s’approchait du lieu sacré… comme si le lecteur était un saumon remontant à la source (arrêtez-moi, je dis n’importe quoi). BREF, j’ai trouvé que c’était BEAU, bien construit, intelligent, plein d’esprit, original, BEAU… oui, j’ai dit beau deux fois mais c’est parce que c’est vraiment beau. Dans l’histoire, dans les relations des personnages mais aussi dans les messages qui sont passés. En plus de ça, ça donne envie d’aller en Italie, de prendre des vacances à Venise ou sur la côte… de flâner dans les musées, de prendre une glace au soleil … le rêve…

Bref, vous l’avez compris, c’est un gros et beau coup de coeur pour moi. Comme je le disais, c’était mon premier roman de cette autrice mais ça ne sera pas le dernier, ça c’est sûr. Il est même fort probable qu’à l’heure où vous lirez cette chronique, j’aurais déjà acheté un autre de ses romans … *soupir de ma PAL*. Et oui, je suis incorrigible.

Marie ❤


6 réflexions sur “Chronique : L’infini des possibles, de Lori Nelson Spielman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s