Chronique : Cet été là, de Mariko Tamaki.

  • Titre : Cet été là
  • Autrice : Mariko Tamaki
  • Dessinatrice : Jillian Tamaki
  • Editeur : Rue de Sèvres
  • Prix : 20€
  • 320 pages.
  • Résumé : « Rose et Windy se connaissent depuis l’enfance. Elles se retrouvent chaque été au lac Awago où leurs familles louent des cottages. Cet été-là, elles ont 13 ans et 11 ans et demi, passent leurs journées à se baigner, à faire des barbecues en famille et à regarder des films d’horreur en cachette. Mais surtout, elles partagent les mille questions de l’entrée dans l’adolescence. Leur étroite différence d’âge est suffisante, à cette étape charnière, pour que leurs préoccupations diffèrent : Rose suit avec beaucoup d’intérêt les démêlés d’un groupe d’ados plus âgés, tandis que Windy aime encore jouer. »

  • Mon avis : un joli roman graphique ! 

J’ai beaucoup aimé le style de dessins et l’ambiance particulière qu’ils donnaient au récit. Malgré le noir et blanc, j’ai eu l’impression de voir le bleu du lac, le jaune du soleil de l’été … bref, c’est très immersif ! L’histoire se lit bien, rapidement et c’est facile de comprendre ce que l’autrice veut dire, où elle veut nous mener. On parle de l’adolescence, on parle du deuil d’une certaine façon, on parle de l’amitié, de la famille et du sens des responsabilité. On parle donc de plein de choses intéressantes et importantes.

Les personnages sont attachants, les dessins, comme je l’ai déjà dit, sont beaux, les dialogues sont bien, tout est bien construit, que ça soit l’amitié entre Rose et Windy ou la famille de Rose et leurs relations. C’était touchant, mais je ne me suis pas passionnée pour l’histoire comme j’aurais pu le penser. En gros, c’était chouette mais c’est tout. Une lecture très sympathique mais elle ne me laissera pas un souvenir impérissable quoi ! Cela dit, être une chouette lecture, c’est déjà pas mal ! 😉

Marie ❤


5 réflexions sur “Chronique : Cet été là, de Mariko Tamaki.

  1. Rien qu’en lisant le résumé, j’ai le coeur serré… Je ne peux qu’imaginer que la plus jeune va perdre l’amitié de « l’aînée ». Une période charnière, c’est certain, malgré à peine quelques années de différence. La couverture est magnifique.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s