Chronique : L’énigme de la chambre 622, de Joël Dicker.

  • Titre : L’énigme de la chambre 622
  • Auteur : Joël Dicker
  • Editeur : De Fallois
  • Prix : 23€
  • 576 pages.
  • Résumé :  » Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais. Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire. Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier ? »

Amazon.fr - L'Énigme de la Chambre 622 - Dicker, Joël - Livres

  • Mon avis : Un roman addictif au possible et extrêmement bien construit !

J’ai lu et adoré La Vérité sur l’Affaire Harry Québert, que j’avais trouvé absolument magistral. J’étais donc impatiente de découvrir celui-ci et même si ne se hisse pas au niveau d’Harry pour moi, ça reste un roman original, efficace et tout à fait superbe ! 

Comme dans les autres récits de Dicker, j’ai particulièrement aimé la construction du récit. On oscille entre passé et présent, entre différents personnages et différents points de vues qui viennent alimenter l’enquête à laquelle on se consacre. Le suspens est tenu jusqu’au bout, les révélations s’enchaînent et ne nous laissent aucun répit mais l’auteur parvient à nous surprendre jusqu’à la dernière page. Pour être tout à fait honnête, certains éléments m’ont paru un peu « trop ». Un peu too much, un peu tirés par les cheveux. De même, vers le dénouement, dans les dernières pages, j’étais un peu en mode « ah, ok« . MAIS. Malgré ça, j’ai été happée du début à la fin et chaque retournement, aussi gros soit-il, m’a finalement convaincue et m’a surprise. Je ne peux pas donc pas dire que ça n’a pas fonctionné pour moi ou que ça a desservi ma lecture.

Entre le roman dans le roman, le vrai et le faux, les personnages et leurs motivations, leurs passés et leurs présents … Je n’ai pas eu un instant de répit et, comme je le disais, je n’ai pas vu venir le « coupable ». C’est très, très, trèèèès bien construit et j’admire l’auteur qui a su mener tout cela d’une main de maître et avec beaucoup de brio … On récapitule ? Une intrigue originale, des personnages hauts en couleur pour qui se prend de passion, une construction parfaite qui tient en haleine jusqu’à la fin, et ce malgré quelques éléments un peu too much … on a tout ce qu’il faut pour une excellente lecture ! 😉 

Marie ❤


9 réflexions sur “Chronique : L’énigme de la chambre 622, de Joël Dicker.

  1. Après mon coup de cœur pour La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, j’ai eu un peu plus de mal avec Le Livre des Baltimore meme s’il reste très bien. J’aime beaucoup le style de l’auteur, je pense donc lire La Dispartion de Stephanie Mailer et L’Énigme de la chambre 622.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s