Chronique : Hotel Castellana, de Ruta Sepetys.

  • Titre : Hotel Castellana
  • Autrice : Ruta Sepetys
  • Editeur : Gallimard Jeunesse
  • Prix : 19€
  • 592 pages.
  • Résumé : « Madrid, été 1957. Passionné de photographie, Daniel Matheson, 18 ans, découvre l’Espagne à travers l’objectif de son appareil. Il loge au quartier général de la haute société américaine: l’hôtel Castellana, où travaille la mystérieuse Ana Torres Moreno. À mesure qu’ils se rapprochent, Ana lui révèle un pays où la dictature fait régner la peur et l’oppression, hanté par de terribles secrets… »

hotel castellana

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour cet envoi !

  • Mon avis : une superbe lecture. 

J’ai récemment lu Le Sel de nos larmes de la même autrice et j’ai adoré. J’étais donc curieuse de lire son dernier roman et, après l’avoir fait, je n’ai qu’un mot pour vous : LISEZ-LE.

Hotel Castellana est une superbe histoire d’amour sur fond de roman historique. On est face à une fresque qui nous plonge dans l’Espagne de Franco, un cadre que je connaissais mal, je l’avoue. J’ai dévoré le roman car tout y est … parfait. L’intrigue est prenante dès le début, à cause des mystères que cachent les personnages. On a envie d’en savoir plus sur eux, de voir aussi comment ils vont se lier et si ça va durer… si ça va marcher. Et plus on avance, plus on s’attache aux personnages justement. Les principaux comme les secondaires. Ils sont différents, travaillés, intéressants, tellement touchants, chacun à leur manière. Il n’y a pas de cliché, que ce soit dans leur construction ou dans la romance. Tout sonne juste, tout est beau, tout est prenant. 

Une chose aussi que j’ai aimé, c’est l’aspect historique. Il permet d’en apprendre beaucoup sur l’Espagne d’après-guerre, sur les souffrances du peuple espagnol. Sur des horreurs qui ont eu lieu il n’y a pas si longtemps que ça et dont on parle beaucoup moins que tout ce qui a eu lieu pendant la Seconde Guerre Mondiale par exemple. C’était à la fois horrible et fascinant de réaliser tout ça. Et, encore une fois, on sent que l’autrice a vraiment travaillé son histoire, son texte, son contexte. Il est dit qu’elle a fait plus de 7 ans de recherches pour son roman et ça se voit. C’est beau, c’est émouvant, c’est vraiment bien fait.

C’est assez dur de mettre les mots sur les émotions que j’ai ressenti. J’ai été happée, par l’histoire, par la romance qui n’est jamais niaise ou cliché, par les personnages, par les révélations, par ce qu’on apprend … Ce roman est une pépite incroyable que j’ai adoré et qui va me hanter longtemps. 

Marie ❤


3 réflexions sur “Chronique : Hotel Castellana, de Ruta Sepetys.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s