Chronique : Merciful Crows, tome 1- La Voleuse d’Os, de Margaret Owen.

  • Titre : Merciful Crows, tome 1- La Voleuse d’Os
  • Autrice : Margaret Owen
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 19,90€
  • 448 pages.
  • Résumé : « Fie fait partie des Corbeaux, la dernière des castes de Sabor. Les intouchables. Avec son clan, elle écume les routes, prenant en charge les pestiférés pour les brûler. En tant que sorcière, elle dirigera un jour son clan et sera responsable de la survie des siens. Son destin semble tout tracé. Jusqu’au jour où, lors d’une mission, elle aide le prince de Sabor à s’évader du palais pour le soustraire à une énième tentative d’assassinat. Fie négocie alors avec lui un pacte sacré : si elle conduit le prince en lieu sûr, il promet, une fois roi, de protéger les Corbeaux. Mais il faudra pour cela déjouer bien des pièges et des trahisons… »

merciful crows

Merci à Pocket Jeunesse pour cet envoi !

  • Mon avis : quel coup de coeur … 

Sans rire, j’avais déjà totalement craqué sur la couverture que je trouve sublime. Ensuite j’ai lu le résumé et je me suis dit « EH ça a l’air pas mal ! ». Et puis je suis tombée amoureuse de tout ce qui compose le livre. Plus j’avançais dans ma lecture, plus j’avais cette sensation absolument géniale que j’avais quand j’ai lu Hunger Games, Six of Crows, Red Rising ou Rebelle du Désert pour la première fois. Vous savez, cette sensation que tu es en train de lire un roman qui va totalement t’embarquer, t’obséder, qui sera un gros GROS coup de coeur et qui va donc entrer dans tes préférés ? Bah voilà.

Le début n’est pas forcément évident, parce qu’on plonge dans un univers assez complexe, très travaillé et surtout très original. Entre les différentes castes et leurs pouvoirs… j’ai été un peu déstabilisée au début. On est aussi directement dans l’action du début à la fin : pas de répit pour les personnages, pas de répit pour nous. Donc oui, au début, je pense qu’il faut s’accrocher un peu quand même. Mais une fois qu’on est dedans… C’est une pépite incroyable. 

Personnellement, malgré la complexité, dès les premières pages, j’étais dedans. C’est très immersif, HYPER addictif et, comme je le disais, bourré d’action ce qui fait que tu ne vois pas les pages défiler. L’intrigue est très simple sur le principe mais je n’ai pas eu l’impression qu’on tournait en rond et comme elle met en scène des personnages travaillé et intéressants qui évoluent dans un monde tout autant travaillé et intéressant, ça fait un truc de dingue qui te happe et ne te lâche pas jusqu’à la fin. Niveau personnage, je dirais juste que Fie est un des personnages féminins les plus badass que j’ai vu, que je l’adore et l’adule. J’ai aussi adoré que le prince ne soit pas le héros tant attendu, mais plutôt un personnage amené à évoluer au fil de l’histoire et que ce soit finalement un autre personnage masculin qui prenne une place prédominante. ça sort un peu des clichés ou de ce qu’on attend en lisant le résumé et ça ajoute une touche de surprise à la découverte de cette histoire. Je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler ou trop gâcher les surprises que cachent les personnages (T. JTM). 

Enfin, dernier point, j’ai trouvé que malgré le fantastique, malgré les pouvoirs, la peste et les mammouths, c’était un récit très réaliste, dans le sens où tout était bien fait et donc hyper crédible. Aussi bien les relations entre les personnages que leurs dilemmes et que les questions politiques. Je pense que ça a beaucoup joué dans l’addiction que le roman a fait naître en moi. En plus de ça, l’héroïne parle de ses règles et il y a des personnages bi, gay ou non genré, ce qui, en YA est super rare et pourtant très important.

BREF, je vais m’arrêter là mais en gros, j’ai tout aimé dans ce roman. Les personnages, l’histoire, l’univers, les rebondissements, les coup de poignard dans le dos, les déclarations d’amour et les blagues lourdingues de certains personnages. Le style de l’autrice, la couverture du livre, son début, son milieu, sa fin, ses débuts de chapitre esthétiquement décorés, son folkore, sa construction, son rythme … TOUT. Sûrement un de mes plus grands coups de coeur de 2020 so far… ET VIVEMENT LA SUITE !

Marie ❤

 


13 réflexions sur “Chronique : Merciful Crows, tome 1- La Voleuse d’Os, de Margaret Owen.

  1. Toi, tu sais vendre le roman ! XD Bon déjà quand on voit que ta chronique est plus longue que d’habitude, on se dit que tu as des choses à dire, et généralement, c’est bon signe. Je l’ai dans ma PAL 🙂 Et la couverture m’a évidemment clairement fait de l’oeil, le résumé aussi, et là, mais tu me donnes envie de me jeter dessus. Bon, je viens d’attaquer le 1er tome de Grisha, donc ça va attendre un tout petit peu 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s