Chronique : L’Incroyable Voyage de Coyote Sunrise, de Dan Gemeinhart.

  • Titre : L’Incroyable Voyage de Coyote Sunrise
  • Auteur : Dan Gemeinhart
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 18,90€
  • 410 pages.
  • Résumé : « Coyote, douze ans, vit avec Rodeo, son père, dans un bus scolaire. Ensemble, ils sillonnent les États-Unis au gré de leurs envies, embarquant parfois quelques autostoppeurs à l’âme en peine. Quand Coyote apprend que le parc de son enfance va être détruit, elle décide de tenter l’impossible : traverser le pays en moins de quatre jours pour arriver avant les bulldozers. Un défi de taille, puisque Rodeo a juré de ne jamais retourner sur les lieux qui abritent leurs plus précieux souvenirs. Mais le voyage est parfois plus important que la destination… »

l'incroyable voyage de coyote sunrise

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour ce livre !

  • Mon avis : quel coup de coeur, les amis, quel coup de coeur … 

En fait, ce roman n’est pas seulement un coup de coeur. C’est une succession de coup de coeur. Mon premier coup de coeur va à la couverture, que je trouve douce, poétique, adorable et qui m’a vraiment donnée envie de découvrir le roman.

Deuxième coup de coeur pour les personnages. Dès les premières pages, tu comprends dans quoi tu te lances : un truc un peu barré, un peu atypique mais infiniment attachant. Les personnages sont originaux, travaillés, fidèles à eux même tout au long du roman et les quitter à la fin m’a fait un peu mal, je l’avoue. J’aurais aimé continué à sillonner les routes des Etats-Unis avec Coyote, Rodeo et la bande qui s’était formée autour d’eux. 

Troisième coup de coeur : l’histoire en elle-même. Elle est si originale, si bien travaillée, si bien construite que tout s’enchaîne avec fluidité. Alors ouiii, c’est un peu tiré par les cheveux certaines fois, ça a un petit côté vaudevillesque par instant et, quand on y réfléchit, il n’y a pas beaucoup d’action à proprement parler. Pourtant, tout sonne juste. Et j’ai été happée dès le début par cette quête qui se dessine, ce contre la montre qui compte tant pour Coyote et qui finit par compter pour nous. J’ai retenu mon souffle jusqu’au dénouement.

Quatrième coup de coeur : le style d’écriture. Il est drôle, léger, fluide, vraiment beau et ça aide vraiment à rentrer dans l’histoire. Il permet aussi de faire passer avec douceur les messages que l’auteur nous transmet à travers l’histoire de Coyote et Rodeo.

Ce qui me mène à mon cinquième et dernier coup de coeur : les thèmes abordés et les émotions qu’ils transportent. Quand on regarde la couverture, quand on lit le résumé, on se dit « oh chouette, une petite histoire de road trip, un truc léger et drôle ». Alors oui, c’est en partie ça, mais c’est aussi un roman qui aborde plein de sujets tous plus touchants et importants les uns que les autres. On parle de deuil, on parle de famille, d’amitié, de fuite et de reconstruction, du poids des souvenirs et de la peine qu’on peut parfois avoir à les porter. On parle aussi d’acceptation, d’amour et d’autres choses et, franchement, c’est toujours tellement bien fait. Le style de l’auteur sert parfaitement l’histoire et ses personnages. On est happés et on ressent vraiment les mêmes choses que Coyote. C’est sans doute pour ça que j’ai pleuré comme une madeleine durant toute la dernière partie de l’histoire. Je n’arrivais plus à m’arrêter, je sanglotais de manière pathétique. Mais, le mieux, c’est que c’est ce genre de livre qui te fait pleurer, mais qui te fait du bien. Genre, tu pleures, tu pleures, tu évacues tout et, quand tu as fini, le livre et son histoire te font un gros câlin et te lancent un tel message d’espoir et d’amour que tu te sens revigoré, pleine d’énergie et d’entrain. Perso, c’est ce que j’ai ressenti.

C’est donc un immense coup de coeur pour moi. Ce roman réussit le pari d’être à la fois drôle (vraiment drôle, je vous jure), plein d’esprit, léger, doux, mais aussi grave, sérieux, et super touchant. C’est une pépite que j’ai adoré et que je vous recommande à fond. Vous allez adorer suivre le voyage de Coyote. Vous allez même espérer être dans ce bus avec elle… 

Marie ❤


11 réflexions sur “Chronique : L’Incroyable Voyage de Coyote Sunrise, de Dan Gemeinhart.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s