Chronique : The Kingdom, de Jess Rothenberg.

  • Titre : The Kingdom
  • Autrice : Jess Rothenberg
  • Editeur : Casterman
  • Prix : 16,90€
  • 399 pages.
  • Résumé : « Ana, mi-humaine, mi-robot, est l’une des sept hybrides conçues pour divertir les visiteurs du parc d’attractions Kingdom, petits comme grands. Sa vie prend cependant un autre tournant quand elle est accusée d’avoir assassiné Owen, l’un des membres du personnel. Commence alors un procès haletant, où la vérité n’est pas forcément celle que l’on croit… »

the kingdom

Merci aux éditions Casterman pour cet envoi !

  • Mon avis : un roman addictif que j’ai beaucoup aimé ! 

Certains aspects de cette lecture m’ont laissée un peu en mode « mouuuuuais » mais, honnêtement, c’est des détails parce que j’ai majoritairement trouvé ça vraiment chouette, original, addictif et bien pensé ! 

On suit Ana, une Fantasiste du merveilleux parc d’attraction Kingdom. Ana est en réalité un robot, programmé pour être parfaite en toutes circonstances, pour aider et faire rêver les visiteurs et pour représenter la magie du parc d’attraction le plus avancé au monde niveau technologie. Sauf que certains événements avec les soeurs d’Ana (d’autres robots Fantasistes comme elle) vont la pousser à remettre les choses en question …

Déjà, franchement, j’ai trouvé le principe et l’intrigue vraiment originaux. On a de l’action, du suspens, des rebondissements et un côté thriller qui explique que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Les réflexions induites par le thème du roman sont aussi fascinantes et voir l’évolution d’Ana ajoute de l’intérêt au roman. En plus, c’est vraiment bien construit, intelligent et intéressant à suivre. Au delà même de ça, l’originalité de l’histoire passe par sa construction. On commence par nous dire qu’il y a un procès, puis on revient en arrière, on retourne au procès, on revient dans le passé… dit comme ça, ça peut paraître dur à suivre mais ce n’est absolument pas le cas : c’est hyper bien fait, ça construit le suspens et ça rend l’intrigue encore plus addictive ! Bref, j’ai adoré.

Je parlais plus haut de petits bémols, en réalité c’est difficile de dire ce qui m’a vraiment gênée, ce n’est pas forcément des points précis, plutôt une impression diffuse. Parfois, Ana était un peu molle, un peu cliché, mais avec le recul, je pense que ça sert son personnage et l’intrigue. Pareil pour certains éléments autour d’Owen que j’ai trouvé un peu rapide, un peu facile … L’histoire d’amour n’est pas la plus intéressante que j’ai jamais lue, mais elle a ses points forts et elle est chou. En gros, les quelques trucs qui m’ont moins emballée ne réussissent pas à ternir ma lecture que j’ai adoré ! Addictif et original, je vous recommande The Kingdom à 20000% ! 

Marie  ❤


5 réflexions sur “Chronique : The Kingdom, de Jess Rothenberg.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s