Chronique : Five Feet Apart, de Rachael Lippincott, Mikki Daughtry & Tobias Iaconis.

  • Titre : Five Feet Apart
  • Auteurs : Rachael Lippincott, Mikki Daughtry & Tobias Iaconis
  • Editeur : Albin Michel
  • Prix : 16,90€
  • 320 pages.
  • Résumé : « Depuis son plus jeune âge, Stella a l’habitude de tout contrôler. Surtout à l’hôpital, où ses poumons défaillants l’envoient régulièrement. Traitement, régime, suivi médical, rien n’échappe à son organisation. Tout l’inverse de Will, qui n’attend qu’une chose : avoir dix-huit ans, sortir d’ici et vivre enfin. Ils n’ont rien en commun, en dehors de leur maladie, celle-là même qui leur impose une distance de trois pas à tout instant. Peut-on vraiment aimer quelqu’un sans jamais l’approcher ? »

five feet apart.jpg

  • Mon avis : une jolie romance, très touchante !

J’avais énormément entendu parler de ce roman, et de son adaptation cinématographique. On m’avait promis que c’était le genre de livre qui allait me faire pleurer comme jamais et que j’allais adorer cette histoire d’amour contrariée entre deux ados atteints de la mucovisidose. Le fait est que j’ai beaucoup aimé et, oui, c’est une belle histoire, oui, j’ai été émue et touchée, mais je n’ai pas pleuré !

C’est un simple constat, mais si vous me connaissez un peu, vous savez peut-être que je pleure pour rien. Genre, vraiment, pour rien. Des fois, les pubs à la télé me tirent une larme. Et j’adore ça. J’étais donc prête et impatiente à l’idée de pleurer tout ce que j’avais et j’avoue que je suis un open déçue de ne pas avoir pu le faire. Je pense qu’on m’avait tellement vendu le truc que je m’attendais à quelque chose de carrément briseur de cœur or, au final, ça allait. ÉVIDEMMENT c’est hyper émouvant, mais par rapport à nos étoiles contraires (parce qu’on pense tous à cette comparaison, soyons clairs), ce n’est pas non plus RÉVOLUTIONNAIRE. Bref, je pense que j’avais trop d’attentes.

Malgré ça, j’ai beaucoup aimé cette lecture. C’est doux, touchant, important et les personnages sont attachants. J’ai trouvé le style intéressant et très visuel : je pouvais tout à fait m’imaginer certaines scènes à l’écran et c’était super agréable. Ça m’a beaucoup aidée  à entrer dans l’histoire, je pense ! J’ai dévoré le roman et c’était une belle découverte ! Maintenant, il ne me reste plus qu’a regarder le film ! 😉

Marie ❤

 


9 réflexions sur “Chronique : Five Feet Apart, de Rachael Lippincott, Mikki Daughtry & Tobias Iaconis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s