Chronique : Un(e)secte, de Maxime Chattam.

  • Titre : Un(e)secte
  • Auteur : Maxime Chattam
  • Editeur : Albin Michel
  • Prix : 22,90
  • 454 pages.
  • Résumé :  » Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours. Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante. »

9782226319494-x

Merci à Albin Michel pour cet envoi !

  • Mon avis : un thriller prenant et efficace ! 

Je commencerais pas dire que je ne suis pas une amatrice de thrillers, loin de là. En réalité, ça doit être l’un des premiers que je lis car je suis une grosse froussarde et j’ai toujours eu peur d’avoir peur avec ce genre de romans (pas facile dans ma tête). J’ai voulu tenter celui-ci car j’entends énormément de bien de Maxime Chattam et j’étais curieuse de découvrir cet auteur plébiscité. Le fait est que j’ai trouvé que c’était un roman prenant et vraiment bien fait !

On y suit deux protagonistes qui mènent deux enquêtes différentes mais qui vont finir par se croiser. Atticus Gore enquête sur un meurtre près de Los Angeles, un meurtre très étrange qui va le lancer sur la piste d’une multinationale peu scrupuleuse. De son côté Kat Kordell a été engagée par une mère inquiète pour retrouver sa fille dont elle est sans nouvelles … Ils vont tous les deux tomber sur une affaire plus grosse qu’ils ne l’avaient imaginés. Et ils vont tous les deux risquer gros. Très gros.

D’abord, j’ai trouvé que c’était hyper bien écrit avec un style qui rendait l’histoire très immersive. On avait aussi plein de belles réflexions sur des sujets importants. C’était vraiment bien fait et intelligent, tout comme l’intrigue et son déroulement. Même en n’étant pas fan de thrillers, je savais en lisant que j’avais quelque chose de qualités sous les yeux. C’était prenant, c’était fluide, il y avait une ambiance bien particulière, un peu sombre, un peu pesante … bref, c’était vraiment une chouette lecture ! Je n’irais pas jusqu’à dire que ça m’a transformée en thriller-addict mais j’ai quand même passé un bon moment et je ne regrette pas du tout de m’être lancée ! Comme quoi ça fait du bien de sortir de sa zone de confort parfois (parfois) (d’ailleurs, il y avait moins d’insectes que ce que j’avais imaginé et c’est très bien comme ça) (il y a quand même quelques scènes u peu flippantes hein) 😉

Marie  ❤


Une réflexion sur “Chronique : Un(e)secte, de Maxime Chattam.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s