Chronique : Sans foi ni loi, de Marion Brunet.

  • Titre : Sans foi ni loi
  • Autrice : Marion Brunet
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 16,90€
  • 224 pages.
  • Résumé : « Lorsqu’une hors-la-loi débarque chez lui et le kidnappe, Garett est terrifié. Pourtant Ab Stenson, cette femme indomptable, est celle qui lui ouvrira les portes d’un avenir moins sombre, loin de son père violent. Fasciné par sa ravisseuse, Garett découvrira ses plus grands secrets, ceux qu’on ne révèle qu’à ses plus proches amis. Dans son sillage, il rencontrera l’amour et l’amitié, là où il les attendait le moins. Jusqu’au bout de la route, où Ab lui offrira le plus beau des destins : la liberté. « 

Sans foi ni loi.jpg

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour cet envoi !

  • Mon avis : un roman original, fort et prenant. 

Je ne savais pas bien dans quoi je m’embarquais avec ce roman mais j’ai été surprise. Dans le bon sens du terme mais surprise quand même. Dans Sans foi ni loi, on suit Garett qui, effectivement, va croiser la route d’Ab Stenson, une femme hors la loi qui a décidé de vivre sa vie comme elle le souhaitait, sans se soucier des codes et des attentes de la société. Contre toutes attentes, les deux personnages vont finir par s’entendre…

Tout d’abord, j’ai adoré l’ambiance. On est dans un western, avec des cow-boys, des shérifs, des chevaux, des saloons et tout ce que ça implique. C’est parfois cru, souvent difficile car violent mais hyper addictif comme univers. Attention toutefois : ce n’est pas le genre de western où ça se course à cheval, ça se tire dessus à tout bout de champs. On a de l’action, évidemment, mais c’est un rythme assez lent et particulier, qui fait d’ailleurs partie des choses qui m’ont surprise. J’étais accro, je ne pouvais pas lâcher le roman, tout en réalisant bien qu’il ne se passait pas grand chose.

En réalité, la vraie et grande force de ce roman, c’est ses personnages. Leurs relations, leurs évolutions, ce qu’ils nous apprennent et ce qu’ils s’apprennent mutuellement. C’est vraiment fascinant de voir Garett au début et à la fin du roman, c’est fascinant de suivre ses pensées, de voir comment ce qu’il vit l’impact, de suivre ses erreurs… Ab est aussi un personnage extrêmement intéressant : on en sait peu sur elle, au final, mais ce qu’on sait est vraiment fort. Féministe à une époque où les femmes sont soit fermières, soit danseuses dans les saloons (et donc prostituées), elle donne de belles leçons de détermination et de force morale. Si elle séduit tout de suite par sa force de caractère, il faut du temps pour la comprendre et certaines de ses décisions ou de ses attitudes sont toujours un mystère pour moi. Mais elle reste un personnage extrêmement fascinant.

A sa manière, le roman aborde plein de sujets très importants et il le fait avec beaucoup de justesse et de tact. Voilà ce qui le rend aussi addcitif : ses thèmes et la manière dont ils sont abordés ainsi que ses personnages et leur sublime évolution. Ce livre est atypique, étonnant et étrangement accrocheur. Je pense que beaucoup seront surpris en le parcourant mais c’est une expérience très forte que je vous recommande !

Marie  ❤


3 réflexions sur “Chronique : Sans foi ni loi, de Marion Brunet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s