Chronique : L’Anti-Magicien, tome 3- L’Ensorceleuse, de Sébastien de Castell.

  • Titre : L’Anti-Magicien, tome 3- L’ensorceleuse
  • Auteur : Sébastien de Castell
  • Editeur : Gallimard Jeunesse
  • Prix : 18€
  • 480 pages.
  • Résumé :  » En Gitabrie, l’invention d’un petit oiseau mécanique a attiré les espions de tous les territoires. Chacun est prêt à tuer pour mettre la main sur ce prodige animé par une magie puissante et dangereuse. Et c’est justement là que se dirigent Kelen, Rakis et Furia, les vagabonds les plus recherchés du continent. »

l'anti magicien tome 3.jpg

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour ce livre !

  • Mon avis : nouveau tome, nouveau coup de coeur. 

J’ai découvert la saga en début d’année et WOOW, ça a été une révélation. J’ai énormément accroché à tous les aspects de ce roman. J’ai dévoré les trois premiers tomes hyper rapidement mais je vais essayer de faire patienter le 4ème tome car il est sorti fin août et j’ai peur de devoir attendre le 5 pendant longtemps … Rien que d’y penser, je suis triste.

Je ne vais pas entrer dans les détails de l’intrigue de ce troisième tome pour éviter les spoils mais je vais quand même vous dire ce que j’ai aimé. En gros, tout. Mais particulièrement l’ambiance, les personnages, l’intrigue et le style de l’auteur. Reprenons dans l’ordre. L’ambiance d’abord. L’auteur a crée un monde hyper addictif et très complet : c’est un plaisir d’y évoluer et d’apprendre à le connaitre un peu mieux à chaque tome. Dans celui-ci, on a pas mal d’informations et je trouve que l’intrigue générale avance plutôt bien. C’est la force de ces romans : il y a une « grande » intrigue générale derrière chaque petite intrigue de chaque tome et c’est super bien fait. On est à fond, on se laisse prendre au jeu et porter par l’histoire, à tel point qu’on ne se rend pas compte qu’on a dévoré un petit pavé de 500 pages. On a ici une ambiance un peu plus sombre, des enjeux toujours plus importants et des personnages un peu dépassés qui fond pourtant face comme ils peuvent. Voilà autre chose que j’adore : les personnages. Ils sont très drôles, attachants, touchants parfois et leurs relations sont très intéressantes à suivre. Ils sont loin d’être cliché, surtout Kelen, l’anti-héro HYPER attachant par excellence.

Enfin, j’adore toujours autant le style de l’auteur. Il y a de l’esprit, de l’humour et des phrases tellement belles et philosophiques que tu dois les noter quelque part pour les ressortir et briller en société. Bref, tout est génial dans cette saga. Le seul point négatif que je pourrais pointer, c’est que si l’intrigue générale avance bien dans ce tome, ça reste malgré tout assez lent et on devine mal où on se dirige … Mais ce n’est qu’un grain de sable par rapport à tout le reste qui est parfait. PARFAIT. Combien de temps vais-je tenir avant d’attaquer le tome 4 (alors que la fin du 3 était de celles qui te donnent envie de te jeter sur la suite…) ? Les paris sont lancés.

Marie  ❤


7 réflexions sur “Chronique : L’Anti-Magicien, tome 3- L’Ensorceleuse, de Sébastien de Castell.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s