J’ai 24 ans et je lis du YA. Et alors ?

Bonjouuuur ! J’espère que ça va et que vous êtes prêts parce qu’aujourd’hui, j’aborde un suejt qui me tient à coeur (et qui peut potentiellement me faire monter très haut sur l’échelle de l’énervement). L’idée de cet article me trotte dans la tête depuis un looong moment. Tout a commencé il y environ 6 mois : j’étais au chômage, et j’ai passé plusieurs entretiens dans des librairies. Lors d’un de ces entretiens, la responsable m’a demandé quelles étaient mes dernières lectures. J’ai répondu que c’était majoritairement du Young Adult, parce que même si je commence à lire d’autres choses, c’est et ça restera mon genre préféré. Alors que je commençais à lui faire une liste des derniers romans lus, elle m’a interrompue pour me dire cette phrase qui m’a scandalisée, hantée, démoralisée avant de m’énerver.

 » – Oui oui, très bien mais ça c’est du Young Adult. Vous avez 24 ans, il faudrait peut-être passer à autre chose. »

1

Ça y est, rien que d’y repenser, je suis énervée. Autant vous dire que j’ai perdu tous mes moyens (et que je n’ai pas été prise pour le poste hein, logiquement) (mais je vous rassure, depuis j’ai trouvé un travail dans les livres, avec des gens qui ne te jugent pas pour rien). Vous allez peut-être me dire que j’ai over-react, que c’était une remarque innocente et qu’elle voulait m’aider. Mais cette phrase a fait écho à ce que j’ai souvent entendu ou lu sur le YA. Comme la romance ou la new romance, le Young Adult est bien trop souvent perçu comme étant une sous-littérature, quelque chose de dénigré et de moins bien.  D’ailleurs, qu’est-ce que c’est, le YA ?

Eh bien, les amis, le YA ce n’est pas vraiment un genre, c’est plutôt une sorte de catégorie très large qui permet de distinguer un peu les romans les uns des autres (cette définition hautement scientifique vous a été offerte par Marie.) En gros, dans le YA, on va suivre des ados ou des jeunes adultes, qui vont devoir affronter des épreuves dont ils vont ressortir grandis. L’intrigue peut verser dans le fantastique ou non, peu importe du moment qu’on remplit ces critères. Il est vrai que le YA s’adresse plutôt à des jeunes adultes (d’où son nom duuuh) puisqu’ils sont les plus à mêmes de s’identifier aux personnages et, peut-être même de trouver un écho de ce qu’ils vivent dans ce qu’ils lisent (ce que je ne vous souhaite pas si vous lisez Hunger Games, mais vous avez l’idée). 

Bref, souvent, comme le YA s’adresse aux jeunes adultes, on a tendance à le dénigrer. Et ça m’énerve. Comme je vous le disais, ça fait quelques mois que j’y réfléchi et que je rassemble mes idées pour partager ça avec vous. J’ai décidé de sauter le pas aujourd’hui car c’est la veille de mon anniversaire. Demain, j’aurais 25 ans et si c’est déjà inacceptable de lire encore du YA  a 24 ans, je n’ose imaginer quel crime cela représente à 25 ans !! *emoji choqué*. Bref, vous l’avez compris, aujourd’hui on va parler des préjugés qu’on peut avoir sur le YA.

Pourquoi le YA  n’est pas un genre réservé aux enfants / Pourquoi tout le monde peut en lire / pourquoi il ne faut pas dénigrer un genre littéraire. 

(choisissez votre bataille). 

  • Oui, le YA s’adresse majoritairement aux jeunes. Mais qui sont les jeunes ? Des adultes en devenir. (je sais, c’est beau).

Quand je repense au ton condescendant de la responsable… Franchement, pour une libraire, dénigrer ainsi une partie non négligeable de son public, ça craint. Si tu ne fais pas de YA, tu as des jeunes qui ne lisent pas, et un jeune qui ne lit pas, c’est (dans la plupart des cas) un adulte qui ne lit pas. Avec ce genre de raisonnement, dans 15 ans plus personne ne lit et on regardera les livres en disant c’est quoi ces trucs ? Super, j’ai hâte. Vous voulez un autre scénario catastrophe ? Allez, je suis lancée. Si vous continuez à dénigrer le YA, vous faites sentir que c’est mal d’en lire. En faisant ça, vous poussez les gens à passer à un autre genre de lecture, AU PIFF des romans longs et compliqués qui ne correspondent pas à leur sensibilité. Et si ça ne correspond pas à la personne, elle ne va pas aimer. Donc elle sera dégoûtée de la lecture. Et on en revient à la projection dans une 10aine d’années avec des livres qui prennent la poussière parce que personne ne les aime vraiment et n’a envie de les ouvrir plus de trois secondes. SUPER.

giphy (4)

Tout le monde peut lire du YA, simplement parce que tout le monde peut lire ce qu’il veut. Qui a décidé qu’à partir d’un certain âge, on devait passer à une catégorie différente ? Si j’aime lire les aventures des P’tites Poules, j’ai encore le droit non ? Si mon grand père a envie de découvrir Harry Potter, il a encore le droit non ? Le YA ne s’adresse pas qu’aux jeunes. Des adultes en lisent, j’en lis, mes amis en lise, ma maman en lit, les libraires en lisent… TOUT LE MONDE EN LIT ET TOUT LE MONDE PEUT EN LIRE. 

  • D’ailleurs, qui écrit les YA ? Des adultes.

Et oui, jusqu’à preuve du contraire, la majorité des auteurs de YA publiés sont des adultes. Et si leurs livres nous plaisent, c’est bien qu’ils y mettent du coeur et du travail. Et s’ils y mettent du coeur et du travail, c’est bien que ça leur plait à eux. Et si ça leur plait d’en écrire, je suis quasi sûre que ça leur plait d’en lire. Donc arrêtez de dire que le YA ne s’adresse qu’aux enfants trop jeunes ou bêtes pour lire du Hugo.

tumblr_inline_mojqhnUte81qz4rgp

Autre chose. En dénigrant le YA, on dénigre le travail des auteurs. Comme si le fait d’écrire du YA faisait de vous un sous-auteur, quelqu’un qui a moins travaillé pour parvenir à créer un monde, une histoire, des personnages, des aventures. C’est totalement FAUX et c’est injuste pour des auteurs qui ont donné tout ce qu’ils avaient pour leur livre (= leur bébé).

  • Que trouve-t-on comme thèmes dans le YA ? Des sujets tout aussi importants que dans les grands classiques de la littérature. 

Alors ouiii, Hugo, Zola, Flaubert et tout le panthéon des grands auteurs français avaient une certaine classe et un talent qu’il ne me viendrait jamais à l’idée de dénigrer. Mais ils avaient des messages politiques à faire passer, une volonté de décrire une société gangrené ou simplement l’envie de parler de personnages traversant des périodes difficiles et la façon dont ils pouvaient s’en sortir (spoiler alert : la méthode d’Emma Bovary n’est pas la bonnne). Franchement, quelle différence avec le YA que nous lisons aujourd’hui ? Certes, les messages sont simplifiés, certes ce n’est pas toujours aussi engagé. Mais dans une société où on croit tout ce qu’on voit sur Twitter et où la grande majorité des gamins savent utiliser une tablette avant de savoir lire, je pense qu’il ne faut pas négliger le rôle dans les livres dans l’éducation. (oui, j’ai l’air d’une vieille conne avec cette phrase, je suis désolée). Je n’irais pas jusqu’à dire que TOUT les livres de YA sont des outils d’éducation, mais la plupart ont un message et enseignent des choses. Dans les livres, on rencontre des personnages, on évolue avec eux, on apprend à connaitre d’autres cultures. Parfois il s’agit de cultures existantes, parfois elles sont inventées. Dans tous les cas, la lecture ouvre l’esprit et permet de mieux appréhender le monde qui nous entoure. Ce n’est malheureusement pas un outil miraculeux mais c’est un début.

Vous me direz « c’est valable pour tous les livres, pas la peine de lire du YA gniagnia. » Oui, mais le YA, ça s’adresse à des jeunes quand même. Et si tu commences pas à avoir l’esprit ouvert quand tu es jeune, c’est bien plus difficile de l’ouvrir après.

giphy

  • Il faut vivre avec son temps, ma petite dame ! 

Alors oui, il fut un temps où les grands auteurs foulaient cette terre, écrivaient des paragraphes qui faisaient des pages (je parle de toi Proust) et nous éblouissaient par la beauté de leur plume. Le truc, c’est que les temps ont changé. Aujourd’hui, on a plus le même mode de vie : on lit différemment, parfois moins souvent, parfois moins longtemps. On lit dans le métro, on lit en vacances. Et on a pas envie de se prendre la tête. Franchement, te taper La Recherche du Temps Perdu sur la plage, avec les gamins qui essaient de t’enterrer dans le sable et le voisin qui écoute du Maître Gims, je te souhaite bon courage. Alors qu’un petit thriller, un feel-good, un ROMAN YA, ça passe tout seul.

5

Donc non, tout le monde ne peut pas lire des classiques (et n’en a pas envie d’ailleurs). Après, vous allez me dire qu’entre le YA et Hugo, y a quand même tout un spectre de la littérature actuelle. Certes. Mais …

  • … ça reste de la lecture non ?

Je suis sûre que cette charmante libraire aurait été du genre à me dire « tant qu’à lire, autant lire de la bonne littérature« . Cette phrase stupide que j’ai déjà entendue ne veut absolument rien dire pour moi. Moi ma devise c’est plutôt, tant qu’à lire, autant lire tout ce qui te fait plaisir. Je suis d’avis qu’il faut lire, comme on peut, comme on veut, de ce qu’on veut. Chaque style de littérature à ses avantages, ses inconvénients, ses défenseurs et ses détracteurs. Il est impossible de faire l’unanimité et je pense que c’est justement ça qui fait qu’on a besoin de plusieurs styles. Il en faut pour tous les goûts et je ne comprendrais jamais pourquoi on éprouverait le besoin de dénigrer ce que les autres aiment. D’ailleurs, l’appellation même de « bonne littérature » me met en rogne.

giphy (4)

Une fois (j’avais genre 14 ans), je suis allée m’acheter des pièces de théâtre antique genre Oedipe et toute la smala. Je me souviens comme si c’était hier de la phrase du caissier : « ah, ça c’est de la lecture saine, de la bonne littérature ! ». Il m’a gratifié d’un petit hochement de tête, l’air de dire « c’est bien petite, tu as lâché ton sorcier chelou et tu passes aux choses sérieuses, tu iras loin dans la vie. » J’avais 14 ans et j’étais trop timide pour répondre, mais je pense qu’aujourd’hui je lui demanderais d’où vient son super-pouvoir, cette capacité extraordinaire qui lui permet de différencier la bonne de la mauvaise littérature.  Sérieux. Autre anecdote (oui, je suis lancée). L’autre jour au Cultura où je bosse, une dame me demande où se trouve les biographies, je lui indique, elle prend celle de Johnny avec un rire nerveux et me dit « je vais prendre lui. Un moment de honte est vite passé !« . J’ai pas compris. Quelle honte ? Honte de lire la biographie de Johnny ? Honte que je l’ai vue prendre la biographie de Jonnhy Halliday ? Je ne vois pas du tout où est la honte là-dedans ?? En y réfléchissant deux secondes, je me suis rendue compte que si elle prenait la peine de se justifier, c’est qu’elle avait sans doute déjà eu droit à des remarques sur ce qu’elle lisait. C’est quoi le problème en fait ? (azi, je deviens agressive).

giphy (1)

Qui peut juger ce qui est bon ou pas ? Qui êtes-vous pour juger que tel livre vaut la peine et un autre non ? Perso, en tant que bloggueuse / chroniqueuse, je ne me risquerais jamais à le faire. Tout au plus, tu peux donner ton avis mais il faut toujours garder à l’esprit que ce qui te plait à toi ne plaira pas forcément aux autres et inversement.

Le plus important c’est de se faire plaisir. D’ailleurs … (voir point suivant) (QUEL SUSPENS)

  • On fait encore ce qu’on veut non ?

Si vous vous éclatez à lire des documentaires sur la migration des saumons, alors faites-le. Si vous vous éclatez à lire les derniers potins dans Voici ou Paris Match, alors faites-le. Si vous vous éclatez à lire des romances bourrées de scènes de cul, alors faites-le. Si vous vous éclatez à lire une dystopie YA à l’intrigue classique et limite cliché, ALORS FAITES-LE. Et laissez les autres ricaner dans leur coin.

6

Alors, madame la libraire ? J’ai 24 ans-bientôt-25, je lis du YA et puis ? Est-ce que ça veut dire que je suis moins intelligente que quelqu’un qui lit le dernier Goncourt ? Est-ce que je dois me forcer à lire les romans contemporains qui gagnent des prix et auxquels je n’accroche absolument pas ? Est-ce que j’ai le droit de continuer à lire ce qui me plait malgré mon grand âge ? S’il vous plait ? 🙂

Bon, je m’excuse pour cet article qui part parfois loin. Déjà c’est super long alors chapeau si vous avez tout lu (en plus c’est loin d’être de la BONNE LITTÉRATURE HAHAH). J’ai aussi bien conscience que certaines de mes réflexions sont un peu faciles ou, au contraire, tirées par les cheveux. Seulement, ce genre de réflexion m’énerve (vous l’avez sans doute compris d’ailleurs). Pour finir, je me répéterais : lisez ce que vous voulez, les amis. Lisez des classiques, des contemporains, du YA, des albums, des mangas, des fictions, des fan-fictions, des essais, des documentaires, des programmes télé, des biographies, des traités, des romances… LISEZ CE QUE VOUS VOULEZ ! 

N’hésitez pas à me dire si vous avez déjà eu des réflexions du même style ou ce que vous pensez du sujet. C’est toujours un plaisir d’échanger avec vous ❤ BISOUUUUS.

Marie ❤


83 réflexions sur “J’ai 24 ans et je lis du YA. Et alors ?

  1. Mon dieu! Merci d’aborder ce problème de société (et je pèse mes mots!😂) franchement négligé. Je n’ai que 18 ans et ça fait déjà un moment qu’on me bassine avec ce genre de remarques méprisantes sur mes goûts. C’est réellement pénible et déplacé: une bonne fois pour toute OUI je lis majoritairement du YA ET ALORS? (pardon je m’enflamme😂) non mais c’est sensé déranger qui exactement? Il n’y a pas de sous littérature, il n’y a pas de mauvais goûts, en revanche il y a des lecteurs différents et des sensibilité différentes. Dénigrer ainsi toute une partie de la littérature actuelle c’est la tuer. Flash info: on peut ne pas s’appeler Flaubert, appartenir au siècle actuel ET écrire de bons livres. Mon grand-père de plus de 70 ans possède une immense bibliothèque pleine de YA sérieux. Et il s’en porte très bien! On se prête même nos lectures respectives!!😂
    Bref tout ça pour te dire un grand merci et que je te soutiens!🙌🏻

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton retour et ton témoignage, ça me fait super plaisir !! On est bien d’accord, l’important c’est de lire pour nous et ce qui nous plait ! Ignorons les gens qui ragent et qui jugent (même si ce n’est pas toujours facile …..)

      J'aime

  2. Super « coup de gueule ». Je te raconte même pas quand j’étais jeune et que je lisais des mangas (peu après leur arrivée en France)… Une fois, une libraire à crier : Ah oui, c’est pour ces trucs de porno O_o Bref… Comme je te le disais sur Twitter, j’ai 35 ans et je lis des albums jeunesses (en plus du YA), et j’aime beaucoup. Les gens qui jugent les lectures des autres m’insupportent. On a pas tous les mêmes goûts et les classifications sont surtout à but commercial. Pour certains de toute façon, si tu ne lis pas des classiques, tu lis de la sous littérature… On vit encore dans un monde avec trop de préjugés et de jugements.

    Bref, lisons ce que l’on veut !!!!

    Aimé par 1 personne

      1. Nan mais la libraire était d’un certain âge et plutôt désagréable. Je te raconte même pas mon petit frère à côté de moi (c’était pour lui en fait ! XD du ONE PIECE !!!). Il en reparle encore. Bref… C’est comme les parents qui veulent forcer leurs enfants à lire des classiques… Purée, mes vos gosses lisent déjà, à quoi ça sert de les forcer ? A faire bon genre ? Ralalalal

        Aimé par 1 personne

  3. Je suis totalement d’accord avec toi ! J’ai 27 ans et je lis du YA, il y a de bonnes chances pour que Harry Potter reste ma saga préférée encore un bon moment. On a le droit d’aimer et de lire ce qu’on veut. On ne doit pas se faire juger parce qu’on lit du YA comme on ne juge les personnes qui n’en lisent pas. Chacun fait ce qu’il veut.
    Ces gens qui pensent être plus intelligents parce qu’ils lisent des classiques ou des contemporains c’est à dire des livres plus « adultes » ça m’énerve surtout quand ils dénigrent les autres lecteurs.
    Enfin bref… Vivre le YA et la liberté de lecture 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Trop top ton article !
    J’ai déjà eu des remarques de ce genre aussi, 27 ans et je lis du YA (on dirait un peu un groupe de parole hahaha) « tu as 27 ans et tu lis des livres d’ados ». Et bah oui ! Parce que quand j’étais ados à part Harry Potter on avait pas grand chose. Et lire Harry Potter c’est limite thérapeutique pour moi. J’adore cette saga et elle m’a accompagné dans des moments difficiles. J’ai adoré Hunger Gales également et tant d’autres et comme tu dis les personnages sont jeunes oui mais les thématiques abordées sont parfois très adultes, très compliquées et si ça peut faire passer un message aux plus jeunes et bah tant mieux !

    Je dirais même que lire du YA c’est hyper pratique pour mon boulot car je bosse avec des ados et des jeunes adultes et pour créé une alliance avec des jeunes ça aide ! Une de mes patientes qui a 23-24 ans à subit une réflexion de sa psychiatre qui lui a dit « faudrait songer à lire autre chose à votre âge ». C’est un des seuls moments où je me suis permis de parler de moi pour la rassurer et lui dire qu’on peut lire du YA à tout âge. Ton article fait trop du bien 😄

    Aimé par 1 personne

  5. Bon, je viens ajouter mon commentaire à cette liste déjà très longue LOL. Entièrement d’accord avec toi, on lit ce qui nous fait plaisir, et tant pis si ça ne plait pas aux autres.

    Personnellement, quand je parle de mes lectures, la personne en face de moi a tendance à me regarder bizarre, parce qu’à 27 ans, et oui, je lis encore… de la fantasy ! Bien souvent, les réactions donnent quelque chose comme : mais, euh, c’est pas réservé aux enfants ? Pour info, les gars, il n’y a pas que Harry Potter au rayon fantasy ! Il y a même ce qu’on appelle de la fantasy adulte.

    Enfin, depuis le succès de GOT, bizarrement, mon genre de prédilection passe beaucoup mieux auprès de mon entourage (LOL ?).

    Aimé par 1 personne

    1. Haha, tu m’étonnes ! Le truc, quand les gens te regardent de haut parce que tu lis du YA / fantasy, c’est de menacer de leur spoiler la fin de la saga adapté en série et que le monde commence juste à connaitre alors que ça fait des années que tu es fan :p ça les calme !
      Plus sérieusement, on est d’accord : l’important c’est de lire ce qu’on aime, ce qui nous tente et tant pis pour les rageux ! 😉

      Aimé par 1 personne

  6. J’ai 31 ans et je lis de la YA (et des la New Romance, des thrillers, de la fantasy, etc.). Tu crois que je suis bonne à enfermer pour cette dame?^^ Malheureusement, si les lecteurs adultes de YA sont « mal vus » chez certains libraires, il en est de même pour les auteurs YA ou jeunesse. J’ai lu récemment le témoignage d’un auteur jeunesse qui racontait tout ce à quoi il avait eu : un hôtel bas de gamme voir aucun de réservé alors que des auteurs de « vraie littérature » publié dans la même maison d’édition étaient nourris et logés, des remarques désobligeantes du style « quand est-ce que tu te mets vraiment à écrire » alors que son dernier livre s’écoule à plusieurs milliers d’exemplaires,… ça m’a dégoutée et énervée! Je suis donc totalement d’accord avec tout ce que tu écris dans cet article!

    Aimé par 1 personne

    1. A enfermer, peut-être pas mais en tout cas, tu es un cas désespéré à ses yeux. Et tu sais quoi ? BIENVENUE AU CLUUUUB, OSEF DE CE QU’ELLE PENSE !
      C’est limite encore pire pour les auteurs, en effet, car leur travail est souvent dénigré .. c’est horrible 😦

      Aimé par 1 personne

      1. Merci 😀 tu nous feras des badges un jour?^^ Pourquoi publier des auteurs jeunesse et YA pour les dénigrer ensuite. Ça rejoint l’un de tes propos : pourquoi vendre cette « mauvaise littérature » pour juger leurs lecteurs derrière? Un état d’esprit que je ne comprendrais jamais!

        Aimé par 1 personne

  7. Franchement, comment des personnes se permettent de juger comme ça !
    Peu importe le genre, pour autant que tu y trouves du plaisir ! Et moi j’aime bien quand tu nous parles YA, parce que c’est un genre que ma belle-fille affectionne alors ça me permet d’échanger avec elle, moi qui suis un peu bloquée littérature noire (pas mal décriée aussi si on s’en tient à l’avis obtu de Mme Télérama 😏)

    Aimé par 1 personne

  8. Je n’ai jamais eu ce genre de réflexion, où alors, je m’en souviens pas. Mais je ne pense pas. Bref, je lis majoritairement de la New Romance, parfois je lis aussi du Young Adult (peu, mais tout de même) Mais c’est ce qui me plaît, alors, je ne vais pas changer, ma façon de lire, pour faire plaisir aux gens. Si ça, leur plaît pas, et bien ils n’ont qu’à regarder ailleurs, et à se mêler de leurs affaires que des miennes. Moi, ça me plaît, et puis c’est tout. Moi, je dis, tant qu’on lis, qu’importe le style littéraire, tant que ça nous plaît, et qu’on aime, c’est le plus important. Comme tu la si bien dit, ça ne sert à rien, de se forcer à lire d’autre genres de livre, qu’on aime pas, ça ne fera que nous dégoûter de la lecture. La lecture est avant tout un plaisir, et ça ne dois surtout pas, devenir une contrainte. En tout cas un super article, comme toujours. Et je te souhaite une joyeux anniversaire ma belle, profite de journée, mais aussi de fifi. Bisous.

    Aimé par 1 personne

  9. Bah en soi la cible du Young adul c’est 15-25 ans donc aucun problème, t’es encore totalement dedans ! Perso je viens d’en sortir et même si j’apprécie de moins en moins le genre, il y en a de très bons et j’en lis encore très régulièrement ! Et personne ne m’a jamais fait de remarque alors que je fais mon doctorat dans une école méga ellististe où tout le monde me voit lire. Bah finalement les gens y sont beaucoup plus ouverts d’esprit que les médias et autres qui se croient porte parole d’une pensée qu’il faudrait imposer à tous.

    Aimé par 1 personne

  10. Merci pour cet article Marie ! J’ai 26 ans et je ne lis que du YA sauf que j’ai hyper honte auprès de mes proches… Sans cesse jugés sur ce qu’on fait, on me dit toujours qu’il faut que je grandisse alors je n’imagine pas les réflexions si je dévoile ce que je lis… Mais ton article est tellement vrai et tellement scandalisant (dans le bon sens !) je suis outrée de la remarque de la nana. On vis dans un pays libre merde ! Alors maintenant j’encrotte les gens et je lis ce que je veux. Zut. Au moins je lis et je fais autre chose que passer ma vie à critiquer sur els réseaux et montrer une vue qui ne me correspond pas !

    Aimé par 1 personne

  11. J’ai le seum, j’avais écris un énorme commentaire et WordPress à voulu que je me connecte, résultat j’ai plus rien 😭

    En résumé, les gens on les emmerdent, le plus important c’est de lire, ce qu’on aime, quand on veut, où on veut ♥️

    Aimé par 1 personne

  12. Tout ce que tu dis est tellement vrai… Et je te soutiens de tout cœur parce qu’en travaillant dans une bibliothèque, tu verrais le nombre de réflexions qu’on m’a fais…. Il m’est déjà arrivé de conseiller un roman et qu’on me sorte « non mais non, vous, vous conseillez les lectures pour enfant et point barre. » Alors que non, je peux conseiller du YA et autre, d’autant que certains YA sont tellement « murs » et « adultes » comme ils disent qu’ils ont pleinement leur place en adulte et pas forcément dans le rayon jeunesse. Alors je t’envoie plein d’amour ❤️

    Aimé par 2 personnes

    1. Trop bien ton article !!! 👏👏😍👍👍 En tant que (très) grande adepte du YA je ne peux qu’approuver ! Le YA est souvent très bien écrit et porte à la réflexion sur notre société, le monde, nos choix, tout plein de choses, donc je ne vois en quoi ce serait « mal » d’en lire. En plus je suis sure que les personnes genre ta pote la libraire 😜 n’a plus lu de YA depuis longtemps, donc pourquoi juger … perso je trouve que du Laini Taylor est mieux écrit et plus profond que du David Foenkinos qui gagne plein de prix (de litterature « adulte et intelligente ») et est encensé par les medias. Mais ce n’est que mon avis bien sur 😀

      Aimé par 1 personne

  13. Ca me rappelle ma discussion avec le mec à Paris… Non mais ptdr les élitistes débiles coincés du cul. Finalement heureusement que tu ne travailles pas avec cette personne ! J’en peux plus de ces à priori débiles. Sérieux se faire dicter notre conduite jusque dans nos PASSE-TEMPS ! L’humain est vraiment teubé.

    Aimé par 1 personne

  14. Très bon article, où je suis 100% d’accords avec toi et avec tout ce que tu as dit ! 😉
    J’ai 27 ans, et il m’arrive encore de lire du Young Adult, et j’apprécie toujours autant mes lectures et je suis fière de le dire ! ^^ Et j’ai une amie qui a 26 ans et c’est pareil pour elle ! 🙂 Donc, tu es loin d’être la seule, et on a la même réaction que toi, quand on voit ce genre de commentaire, par rapport a notre âge et a ce qu’on lit !
    Comme tu le dis : le plus important, c’est lire ce que l’on aime et puis c’est tout ! 😉

    Aimé par 1 personne

  15. Mon Dieu, je crois que je l’aurais encastrée dans le mur à ta place !
    Ça fait 5 ans et demi que je suis libraire et parmi les rayons que j’ai en charge, il y a le rayon jeunesse, de tout bébé à ado. Régulièrement un client me demande qui écrit les « coups de cœur » sur les livres, puis me regarde d’un air choqué quand je dis que c’est moi. Parce que oui c’est un peu choquant une adulte qui lit (et adore) des albums pour enfants ou des romans ados. Et encore, parfois ce sont même des amis qui regardent d’un drôle d’œil, genre c’est de la sous-littérature comme tu dis. Je n’ai pas encore vraiment trouvé la réplique à leur sortir dans ces cas-là !

    Aimé par 1 personne

    1. Je vais bientôt m’occuper du rayon jeunesse ah travail, donc pareil : je lis déjà des romans ados, évidement mais je vais m’intéresser encore plus aux parutions et élargir mes lectures aux albums et autres livres pour petits enfants ! Et j’ai super hâte 😍 donc je te comprends totalement ! Après les gens sont choqués dans la librairie mais au final, ils sont bien contents que tu puisses leur conseiller le livre idéal pour leur enfant donc …. 😅en tout cas merci pour ton retour !

      Aimé par 1 personne

  16. Super article ❤ Je ne me sens pas spécialement concernée puisque j’ai 16 ans (j’ai jamais eu de réélection sur ce que je lisais) mais je suis d’accord sur le fait que l’on peut lire ce que l’on veut du moment que ça nous plaît ^^

    Aimé par 1 personne

  17. Salut ! Je suis entièrement d’accord avec toi ! J’ai 20 ans et j’adore le YA. Je bien évidemment déjà eu des remarques sur la « qualité médiocre » de mes lectures et qu’il fallait que je grandisse un peu…bla bla bla
    Je me suis surtout rendue compte à un moment que je me cachais, je cachais mes lectures à mes amis pour qu’ils ne me jugent pas ( surtout au niveau des mangas ) Désormais, cette période est révolue, j’assume ce que je lis et j’emmerde ceux qui ne sont pas d’accord. Voilà c’est dit ! Des bisous Marie et bravo pour cet article ! 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as bien raison d’assumer ! L’important c’est que tu fasses ce qui te plaît et te passionne. Le regard des autres ne compte pas sur ce point (même si c’est pas facile à mettre en pratique, je te l’accorde, surtout si tu te prends des réflexions …). En tout cas merci pour ton retour 😍

      J'aime

  18. J’aime beaucoup ton article, on sent qu’il vient du coeur ! J’ai la chance de pouvoir faire mes deux mémoires sur la littérature de jeunesse parce que mes profs taffent sur le sujet. Et heureusement, parce que le mémoire étant chiant, si en plus, tu peux pas le faire sur un truc qui te plait ! Quand j’étais stagiaire chez 20mn, j’ai eu l’occasion d’écrire un article et de faire une interview sur le Goncourt et le fait que les genres de l’imaginaire n’y avaient pas le droit, c’est un peu dans le même registre, parce que c’est considéré comme de la sous littérature ! Laissez chacun faire ce qu’ils veulent merde 😠 (si jamais l’article t’intéresse, je te trouverais le lien !)

    Aimé par 2 personnes

  19. Et bien, c’est ce genre d’articles que j’ai envie de lire et jusqu’au bout, Madame!! 😉
    Je t’applaudis des deux mains (moi aussi j’ai des expressions de vieille héhé) et il n’y a pas que Rick Riordan qui approuve ce message!
    Le monde de la littérature et de la lecture est gangrainé par un nombre affligeant de bienpensants!! 😡
    J’ai moi aussi eu avec mes 30 ans passés un réflexion mesquine d’un collègue de mon mari qui passant à la maison et voyant mes bibliothèques remplies de YA et de couleurs rosées, m’a bien fait comprendre que lui lisait plus de la « vraie littérature » avec ses polars noirs, beaucoup plus « réflechis » que mes romances qui n’étaient « qu’un produit commercial qui répondait à tous les clichés (comme si chaque romance avait des points coeurs à valider pour être éditée…) pour plaire à leur public cible », c’est-à-dire sûrement les jeunes filles décérébrés et incapables de lire du Dostoïevski comme lui et parmi lesquelles il me classait donc 🙂
    Bref, un homme charmant, qui ne passera donc plus le seuil de ma porte 👍
    Mais c’est vrai que dès qu’on n’a pas en face un autre amateur de YA, la conversation Lecture est un peu tendue, comme si on avait besoin de se justifier de nos choix et qu’on était considéré comme les perdants de l’histoire… alors qu’au final, comme tu le dis, c’est Lire qui est important!
    Bref, magnifique article!! 😘

    Aimé par 2 personnes

  20. Tout à fait d’accord.
    Depuis quand nous devons nous cantonner à une catégorie, c’est malheureusement le reflet de la société actuelle où tout doit porter une étiquette pour ne pas perturber …
    Personnellement je lis ce que je veux ! J’ai 36ans et j’ai aimé l’univers Descendants de Mélissa de la Cruz (cela parle des enfants de méchants de Disney) alors si j’étais tombé sur une personne comme cela à l’achat de ces livres-là, cette personne aurait fait une syncope lol.
    Du moment que les livres et la lecture continuent, lisez ce qui vous attire et vous plaît !

    Aimé par 1 personne

  21. OMG 😮 mais c’est quoi cet article ! ?? J’ADOOOOOORE !

    C’est tout ce que je pense, c’est toutes les remarques que j’ai déjà eu, c’est tout ce que j’endure au quotidien.

    Un exemple qui m’a marqué: « Au lieu de lire tes conneries, mets toi à jour déjà sur les classiques et après tu donneras ton avis », euuuh j’étais choquée. Surtout que cette réflexion venait d’une personne qui ne lisait pas du tout.

    J’ai adoré ta partie « Si vous vous éclatez à lire des documentaires sur la migration des saumons … les derniers potins dans Voici ou Paris Match … des romances bourrées de scènes de cul, alors faites-le. » J’ai explosé de rire hahaha mais c’es trop ça.

    On me demande souvent ce que c’est du YA, maintenant je les enverrais sur ton article pour ne plus à avoir à expliquer et avoir des commentaires insupportables.

    Bref, juste un énorme merci pour cet article, ça fait du bien à lire 🙂

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton retour, ça me fait super plaisir 🙈❤️ J’ai des gens de ma famille qui me disent « mais moi je lis pas, enfin si Télé 7 jours quoi ! » et on dirait qu’ils ont honte parce qu’il adore ça. Mais c’est exactement pareil : que tu lises du YA, des classiques, le Goncourt ou Télé 7 jours, l’important c’est que ce soit ton choix et que tu t’éclates ! Personne n’a a juger ça ☺️

      Aimé par 1 personne

  22. C’est pas la première fois que tu postes un article que j’approuve à 3000% mais là c’est bon je m’abonne 😁
    Tu as su traiter bien plus en détail un point que j’avais vaguement évoqué dans un article sur la littérature jeunesse (parce que c’était pas le sujet principal) er tu as juste TOUT dit.
    Bref, l’élitisme en littérature ne fait que tuer la littérature (n’en déplaisent ceux qui le pratiquent)…

    Aimé par 2 personnes

  23. C’est incroyable que des libraires puissent avoir ce genre de discours. Je pense que je n’aurais pas réagi différemment. Venant d’autres personnes, je garde patience mais la ! Bref, je ne vais pas tout reprendre mais je suis d’accord avec toi sur tous les points. J’ai toujours « milité » pour qu’on lise ce qu’on veut, quand on veut et dans la quantité qu’on veut.
    Parce que cette phrase horripilante  » toujours le nez dans ses livres, il ne lit pas un peu trop » m’a toujours tué. 😠
    Il ne faut jamais lâcher l’affaire et continuer d’affirmer haut et fort le droit à lire ce qu’on veut 😁.
    Bravo Marie !

    Aimé par 1 personne

  24. Un très bon article et je suis entièrement d’accord avec toi aucun genre littéraire ne devrait être dénigré !!
    Il faut lire ce qui nous fait envie et pas « un genre de livre convenable pour notre tranche d’âge »
    Perso j’ai eu ce même genre de réflexion avec la New Romance et en fait bah si c’est de la lecture… Mais bon les gens sont c*** et en plus ceux qui jugent ne sont pour la plupart pas lecteur…
    Bref, merci pour cet article 😘
    PS : je suis plus vieille que toi, je lis du YA et je le vis bien 😋😋

    Aimé par 1 personne

  25. Waouh quel article ! Je suis parfaitement d’accord avec toi ! Comment peut on juger des livres quand on est libraire, alors que ton métier, ta passion ce sont les livres et les choses qu’ils nous apportent. Personnellement ça me choque quand même un peu un comportement pareil, heureusement que je n’ai jamais eu de réflexion comme celle-ci. Après tout, chacun lit ce qu’il veut comme il l’entend. S’il n’y avait qu’un seul et même genre, pour moi, ça sonnerai la fin des livres. Car toutes les personnes (moi la première) qui n’accrochent pas à ce genre de lecture ne lira plus et il y aurait beaucoup moins de lecteur. Et je crois que dans notre société, de moins en moins de jeunes aiment les classiques et se tournent vers le YA (et donc vers rien du tout oluisque ça n’existerait plus) et perdraient le goût de la lecture mais la littérature classique serait perçue comme un « truc de vieux » et serai rapidement abandonnée, sonnant la fin de la littérature pour toujours. Bref, loués soient les Dieux, d’autres genres existent !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s