Chronique : Moon Brothers, de Sarah Crossan.

  • Titre : Moon Brothers
  • Autrice : Sarah Crossan
  • Editeur : Rageot
  • Prix : 15,90€
  • 373 pages.
  • Résumé : « Joe Moon a dix-sept ans. Il vient de quitter New York pour aller vivre un temps au Texas. Son frère aîné, Ed, est en prison là-bas. Jugé coupable du meurtre d’un policier, il attend son exécution dans le couloir de la mort. Or, la date approche. Alors Joe veut être là, aider son frère à affronter ces dernières semaines. Car sinon, Ed sera tout seul. Mais voilà qu’un nouvel avocat reprend la défense du condamné… et il a l’air d’y croire. Joe osera-t-il espérer encore ? »

moon brothers.jpeg

Merci aux éditions Rageot pour cet envoi !

  • Mon avis : et un coup de coeur, un ! 

Franchement, je ne m’attendais pas à aimer autant. Je pensais (j’espérais) apprécier, bien sûr, je me doutais que ça allait être émouvant … mais je ne pensais pas être happée à ce point. Je ne pensais pas que j’allais finir en larmes devant mon goûter (oui, je goûte parfois, kesskia ?). 

Dans Moon Brothers, on suit Joe, dont le frère, Ed, est en prison. Plus précisément, il est récemment entré dans le couloir de la mort. Alors qu’il ne lui reste que quelques semaines à vivre, Joe tente de renouer avec Ed mais aussi de comprendre qui est ce frère qu’il n’a pas vu depuis si longtemps. Est-il vraiment coupable de ce dont on l’accuse ?

Moon Brothers, c’est une histoire d’amour fraternelle, c’est une histoire d’espoir et de peurs. C’est l’histoire d’une société qui condamne encore à mort, d’une organisation politique et judiciaire un peu bancale, c’est l’histoire d’une famille qui affronte tout cela. J’ai trouvé ça hyper intéressant. Au delà de ce qu’on pense de la peine de mort, l’intérêt de ce roman est aussi de nous placer du côté de ceux qu’on fait toujours passer pour les méchants. Les coupables, les meurtriers, ceux pour qui on a rarement de la pitié ou des pensées au moment des procès. On pense encore moins à leur famille, pourtant Moon Brothers nous montre que les choses sont loin d’être aussi simples : les bons, les méchants, le noir, le blanc … c’est toujours plus compliqué que ça quand ça touche à l’humain. On à comme l’envers du décor et c’est extrêmement original et poignant. Je n’ai même pas les mots pour vous dire les émotions qu’on ressent. C’est beau, c’est poignant, c’est important, ce n’est jamais porteur de jugement, c’est toujours très juste, comme si l’autrice ne faisait qu’énoncer des évidences. Elle sait aussi très bien taper dans le mille et nous faire ressentir des choses fortes, notamment en nous donnant des personnages très attachants et une situation familiale qui te donne envie de faire de gros câlins à différents personnages.

Moi qui ne suis pas forcément fan de l’écriture en vers, je dois dire que j’ai adoré. J’ai trouvé que ça collait parfaitement à l’histoire, à son rythme, à ses messages. Les vers rendaient le tout très poétique et ça m’a totalement séduite. Ce n’est pas le premier roman en vers que je lis mais c’est mon préféré. Et ce n’est pas mon premier Sarah Crossan, mais c’est aussi mon préféré. Un vrai coup de coeur. Ce livre sort le 11 septembre, c’est-à-dire dans une semaine exactement et je ne peux que vous le conseiller. C’est un coup de coeur pour moi. Je sais que je l’ai déjà dit, genre une ligne plus haut, mais ça mérite d’être redit encore une fois.

Marie ❤


12 réflexions sur “Chronique : Moon Brothers, de Sarah Crossan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s