Chronique : La Malédiction du Perroquet, de Marie Kneib.

  • Titre : La Malédiction du Perroquet
  • Autrice : Marie Kneib
  • Editeur : Editions Le Héron d’Argent
  • Prix : 20€
  • 216 pages.
  • Résumé :  » Autrefois, pas un navire ne prenait la mer sans craindre le capitaine Connor et son redoutable équipage de pirates. Seulement, voilà : un malheureux incident l’a privé de la confiance de ses hommes, de sa réputation, ainsi que de son corps… Victime d’une terrible malédiction, le voilà transformé en perroquet ! Il n’a désormais plus qu’une idée en tête : reprendre au plus vite son apparence humaine, pour retourner semer la panique le long des côtes du riche royaume d’IlésiePour cela, il doit entreprendre un expédition incroyablement périlleuse. D’autant plus que désormais, seuls des marins de bas étage acceptent de s’engager sous ses ordres. Mais la décision du capitaine Connor est prise. Tant pis pour les sirènes, les affreux monstres marins, les forces magiques et jusqu’aux Dieux ! Cap sur les eaux les plus dangereuses du monde connu : la mer Archaïque… « 

la malédiction du perroquet.jpg

Merci aux éditions Le Héron d’Argent pour cet envoi !

  • Mon avis : un roman avec une belle ambiance de piraterie ! 

Quand les premières informations sur ce roman ont commencées à paraître sur les réseaux sociaux, vous avez été super nombreux à me taguer dessus car vous savez que j’adore tout ce qui touche à la mer et aux pirates. Les éditions du Héron d’Argent ont aussi dû remarquer mon intérêt car ils m’ont proposé de découvrir ce roman et j’ai accepté avec plaisir !

On y suit le Capitaine Connor qui, suite à une aventure qui a mal tourné, est transformé en perroquet. Il lance alors son équipage (de bras cassés) dans une quête dangereuse, sur des eaux remplies de monstres, pour tenter de retrouver sa forme humaine… Entre malédictions, piraterie et mutinerie, on va voir que tout ne se déroule pas comme il l’avait espéré. 

Pour commencer, je dois dire que j’ai adoré l’ambiance du roman. On est vraiment dans un univers de piraterie comme je les aime, avec des scènes de tempêtes, des batailles, des descriptions des tâches à bord… C’est vraiment bien fait et très prenant. Par ailleurs, j’ai trouvé que le monde dans lequel on évoluait était très intéressant. L’autrice a mis au point un système de croyance qu’elle nous explique à travers le personnage du mousse, Neven et j’ai trouvé que c’était un vrai plus pour l’ambiance et l’histoire. La quête est aussi prenante et si le début est un peu lent, je trouve qu‘on accroche assez vite à l’histoire. 

Pour autant, certaines choses m’ont un peu déçues. Je n’ai rien ressenti envers les personnages, je ne me suis pas attachée à eux, je n’ai pas été surprise par les rebondissements et le dénouement. J’ai trouvé que beaucoup de choses étaient trop rapides et pas assez développées. C’est le cas de l’histoire des personnages, notamment toute celle autour de la malédiction de Connor qui aurait mérité plus d’approfondissement selon moi. Enfin, j’aurais aimé avoir plus d’infos quoi.

En résumé, c’est une histoire sympathique et bien menée, qui nous plonge dans un univers de piraterie plutôt pas mal ! Malgré les quelques points négatifs que j’ai cité, c’est une bonne lecture. C’est surtout tellement rare de trouver un roman de piraterie que je suis heureuse de lui avoir laissé une chance !

Marie  ❤

 


2 réflexions sur “Chronique : La Malédiction du Perroquet, de Marie Kneib.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s