Chronique : Les Aigles de Vishan Lour, de Pierre Bottero.

  • Titre : Les Aigles de Vishan Lour
  • Auteur : Pierre Bottero
  • Editeur : Rageot
  • Prix : 11,90€
  •  pages.
  • Résumé :  » Plume est une Ombre, une jeune acrobate qui sillonne les rues d’AnÓcour et vole pour survivre. Estéblan est un écuyer de la confrérie des Chevaliers du Vent. Il accompagne la délégation qui sera reçue au palais et doit nouer des relations avec le nouveau roi qui s’est emparé du pouvoir sans être adoubé par la confrérie. Leur rencontre va tout changer … »

les aigles de vishan lour pierre bottero.jpeg

Merci aux éditions Rageot pour cet envoi !

  • Mon avis : quel plaisir de retrouver le style de Pierre Bottero ! 

J’avais tellement hâte de lire ce roman ! En grande fan de Pierre Bottero, j’ai sauté de joie en apprenant la publication posthume de ce texte, jusque là seulement paru dans un magazine. Je n’ai pas tenu très longtemps et, peu après sa réception, je l’ai dévoré en quelques heures. 

Car oui, c’est un texte court. Moins de 100 pages, ça se lit vite. Moins de 100 pages, ça veut aussi dire que l’univers et l’intrigue ne sont pas aussi approfondi que ce à quoi Pierre Bottero a pu nous habituer. C’est normal et je m’y attendais, pour autant, ça fait un petit pincement au coeur. Car le peu qu’on lit et qu’on découvre ici laisse envisager un roman prenant, comme Pierre Bottero savait si bien le faire. En gros, il y a le potentiel d’une autre pépite made in PB.

On rencontre des personnages avec du potentiel, un monde dont on aperçoit peu de choses mais suffisamment pour intriguer. On lance une histoire qui pourrait prendre la forme d’une noble quête et se traduire par des aventures épiques. On retrouve par ailleurs des thèmes chers à Pierre Bottero, comme les voleurs sortis de l’ombre, furtifs et discrets : en cela Plume m’a fait penser à Ellana, tandis que l’Ordre des Chevaliers m’évoquait un peu les Frontaliers… Bref, j’ai vu des liens avec les livres que j’aime tant écrit par le maître et ça m’a fait un bien fou. 

Le mieux, c’était quand même de retrouver son style d’écriture. Car même en 90 pages, on retrouve ces tournures de phrases, cette façon de construire des personnages, de les mettre en avant, de les faire vivre. Cette manière incroyable de nous propulser dans un monde à part. Vous l’avez compris : c’est court mais prenant, c’est rapide mais beau. Et j’admire une fois de plus la talent de Pierre Bottero. 

Marie  ❤


4 réflexions sur “Chronique : Les Aigles de Vishan Lour, de Pierre Bottero.

  1. Je n’ai encore jamais lu de livres de Pierre Bottero, même si j’en ai quelques-uns dans ma PAL ! Celui-ci semble idéal pour découvrir la plume de l’auteur. 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s