Chronique : Tout ce que j’aurais dû savoir, de Claire LaZebnik.

  • Titre : Tout ce que j’aurais dû savoir
  • Autrice : Claire LaZebnik
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 17,90€
  • 320 pages.
  • Résumé : « Chloé adore sa grande soeur, Ivy, qui est autiste, et elle a peur que ses problèmes de communication ne l’isolent totalement. Décidée à lui trouver un petit ami, elle sélectionne le candidat idéal : Ethan, qui fréquente la même école spécialisée qu’Ivy. Seule ombre au tableau : il est le frère de l’insupportable et arrogant David. Pour jouer les entremetteurs, Chloé et David vont devoir passer beaucoup de temps ensemble. Au fur et à mesure de leurs rencontres, Chloé comprend qu’elle avait tort sur toute la ligne : de la vie amoureuse de sa soeur (qu’elle aurait dû consulter avant toute chose) à David (qui pourrait bien être le seul à vraiment la comprendre). »

tout ce que j'aurais du savoir..jpg

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour cet envoi !

  • Mon avis : une jolie histoire, assez rapide mais addictive ! 

J’adore ce genre de livres chez PKJ. C’est dans la même veine que Trouver les mots ou L’Esquisse du bonheur, deux romans que j’avais adoré. C’est à dire que c’est frais, c’est beau, c’est drôle et touchant. C’est des romans qui se dévorent super vite et qui, par je ne sais quelle magie, correspondent tout à fait à ce dont j’avais besoin au moment où je les ai lus.

Dans Tout ce que j’aurais du savoir, on apprend à connaitre Chloé, un personnage attachant et sa soeur Ivy, tout aussi attachante et intéressante. On aborde des sujets importants comme l’autisme, le regard des autres, l’acceptation, l’amitié, l’amour, les liens familiaux, les espoirs, les rêves… Et d’autres encore dont je ne dirais rien pour ne pas vous spoiler. Le fait est que c’est très varié et toujours bien fait. J’ai trouvé intéressant qu’on parle de l’autisme de cette façon : je ne suis pas particulièrement calée sur le sujet, alors je ne sais rien de la véracité scientifique ou réelle des situations décrites (z’avez-vu comme je parle bien?) mais, en tout cas, ça fait du bien d’avoir des personnages aussi diversifiés dans un roman YA. Franchement, ça change et ça rend les choses tellement plus crédible ! Il ne s’agit pas simplement d’une romance entre la fille parfaite et le gars un peu sombre qui, jusque là, restait dans son coin. En réalité, la romance est presque un prétexte et n’est pas forcément la partie la plus approfondie de l’histoire.

J’ai aimé les personnages qui sortent un peu des clichés du roman YA, même s’ils sont rapidement abordés et peu approfondis sur certaines choses. Pareil pour les différentes relations qui se tissent au fil du roman, mais ça ne m’a pas gênée. C’est le genre de roman que tu dévores quoi qu’il arrive, parce que c’est fluide, plein d’esprit et très beau. J’ai beaucoup ri et malgré ce manque d’approfondissement, j’ai ressenti des choses aux moments voulus.

En bref, il s’agit d’une lecture parfaite pour l’été, beaucoup moins superficielle que sa couverture ne le laisse penser. Je l’ai lu en un jour, enfin je l’ai dévoré car je n’arrivais pas à m’arrêter de lire. C’était pile poil ce dont j’avais besoin pour me remonter le moral, pour passer un bon moment avec un joli bouquin !

Marie ❤


4 réflexions sur “Chronique : Tout ce que j’aurais dû savoir, de Claire LaZebnik.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s