Chronique : À la tombée du ciel, de Sophie Cameron.

  • Titre : À la tombé du ciel
  • Autrice : Sophie Cameron
  • Editeur : Nathan
  • Prix : 16,95€
  •  pages.
  • Résumé : «  Cela aurait pu être une météorite, ou une éruption solaire annonçant la fin du monde. Mais ce sont des créatures ailées qui ont commencé à tomber du ciel. Pour Jaya, 16 ans, c’est une anomalie de plus dans un monde qu’elle ne comprend pas. Comment vivre alors qu’elle a vu sa mère mourir ? Que son père est obsédé par l’idée de prévoir la prochaine chute ? Jaya n’a qu’une envie : rester loin de tous ces problèmes. Mais quand un ange atterrit à ses pieds, elle va devoir faire des choix. Et réapprendre à vivre, pour l’aider à repartir. « 

A-la-tombee-du-ciel.jpg

Merci aux éditions Nathan pour cet envoi !

  • Mon avis : une jolie lecture … qui me laisse un peu sur ma faim ! 

Je n’avais JAMAIS entendu parlé de ce roman avant de l’attaquer et je dois dire que le début m’a agréablement surprise. J‘ai trouvé l’idée de base très originale et vraiment sympa. J’avais envie d’en savoir plus, j’avais hâte de voir comment tout allait évoluer et où ça allait nous mener … et c’est là que j’ai un peu déchanté.

Dans le roman, on suit Jaya, une jeune fille dont la vie a basculé au moment de la mort de sa mère, dans un accident. Depuis ce jour là, son père n’est plus le même et Jaya a du mal à continuer à vivre normalement. Et puis, un jour, des Créatures tombent du ciel. Semblables aux humains et pourtant si différents, personne ne sait d’où ils viennent et pourquoi ils tombent. Le père de Jaya noie son chagrin dans cette nouvelle obsession : prévoir la nouvelle chute et trouver un ange. Le jour où Jaya pense ne plus pouvoir supporter cette situation, elle trouve elle-même une Créature … et, contre toutes attentes, va faire des choix étonnants.

J’ai vraiment trouvé que l’histoire avait du potentiel. C’était intéressant et original. En revanche, je suis restée sur ma faim sur plein de points. Tout est trop rapidement évoque et « réglé », dans un cadre qui était pourtant prometteur. Par exemple : on nous parle de Créatures pendant tout le roman, on en rencontre une, on la suit un moment … et on en sait pas plus. Je sais que c’est sans doute pour garder le côté mystère et tout, mais franchement ça m’a laissée sur ma faim. Pareil pour ce qui est des sectes évoquées dans le récit, des sectes qui ont une importance pour l’intrigue. On nous balance deux trois trucs et c’est fini. Ce manque d’approfondissement m’a beaucoup ralentie et m’a fait baisser mon jugement sur le livre et c’est dommage, d’autant plus qu’il s’applique à beaucoup de points du roman : l’univers, les relations entre les personnages, leurs motivations, même l’intrigue … Car oui, il ne se passe pas grand chose. Ne vous attendez pas à une quête effrénée pour découvrir l’origine des Créatures et la raison de leur venue sur Terre. Il y a une petite pointe d’action vers la fin, mais bien vite étouffée et on en revient à une intrigue assez plate, sympa malgré tout, mais loin d’être mouvementée. J’avais d’ailleurs un peu de mal à savoir où on allait …

Niveau personnage, justement, je les ai trouvé sympa, mais sans plus. Ils sont assez drôles et leurs relations sont mignonnes. Je suis loin d’un coup de coeur, comme vous pouvez sans doute le deviner à mes mots un peu tiédasses ! Le style d’écriture, quant à lui, est simple mais efficace. Il aide à bien rentrer dans le récit et à s’accrocher à l’histoire. Il y a de jolis messages, notamment à travers le personnage de Jaya et ses relations amoureuses / amicales. Finalement, ça se lit très vite et c’est assez addictif, même s’il ne se passe pas grand chose …

En résumé, il s’agit d’une lecture sympa, mais c’est tout. Ce n’est pas la lecture de l’année, mais je reconnais que c’était original et que le manque d’approfondissement peut être vu comme un moyen de faire réfléchir le lecteur, de le pousser à s’interroger sur plusieurs choses. J’ai passé un bon moment mais ça ne restera pas dans ma mémoire A JAMAIS ! Je vous conseille toutefois de vous faire votre propre avis et de vous renseigner sur ce roman, ne serait-ce que pour le côté original et angélique de l’intrigue ! 😉 

Marie  ❤

Publicités

7 réflexions sur “Chronique : À la tombée du ciel, de Sophie Cameron.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s