Chronique : L’esquisse du bonheur – la nouvelle vie de Kiko, d’Akemi Dawn Bowman.

  • Titre : L’esquisse du bonheur – la nouvelle vie de Kiko
  • Autrice : Akemi Dawn Bowman
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 17,90€
  • 368 pages.
  • Résumé :  » Kiko Himura ne s’est jamais sentie à sa place. Avec une mère qui la rabaisse tout le temps et son métissage japonais qui la rend différente aux yeux des autres, elle préfère se rendre invisible, certaine qu’une fois qu’elle aura intégré l’école d’art de ses rêves tout s’arrangera. Car Kiko mise tout sur son avenir, l’esquisse d’un bonheur si proche… Pourtant, quand elle croise par hasard Jamie, son amour d’enfance, et que sa mère lui annonce le retour dans leurs vies de la personne qu’elle déteste le plus au monde, c’est son passé qui resurgit… »

l'esquisse du bonheur pkc

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour cet envoi !

  • Mon avis : une superbe lecture, pleine d’émotions et de beaux messages ! 

Je dois avouer qu’au début, j’ai eu un peu de mal. Je trouvais ça beau mais un peu lent et je ne voyais pas bien où l’histoire nous menait, voire quand elle allait vraiment démarrer. Finalement et assez rapidement, j’ai été happée et j’ai dévoré la deuxième moitié du livre !

Dans ce roman, on suit Kiko ... qui n’a clairement pas une vie facile. Entre ses rêves qui s’effondrent, sa famille qui est loin d’être à la hauteur et ses problèmes d’angoisses sociales, Kiko traverse une mauvaise passe. Pourtant, des retrouvailles vont changer bien des choses et pousser Kiko a évoluer et, enfin, peut-être, à être heureuse ? 

Je me suis beaucoup identifiée à Kiko sur bien des points et j’ai trouvé que son personnage était aussi attachant qu’intéressant. Son évolution est sublime, tout comme les réflexions qu’elle permet au lecteur de faire, sur soi, sur sa vie, ses rêves, son entourage, sa manière d’être et de vivre … J’ai aussi adoré le personnage de Jamie et je ne vois pas comment il aurait pu en être autrement : il est juste parfait. Un autre personnage que j’ai trouvé fascinant, mais pas dans le bon sens du terme cette fois-ci, c’est la mère de Kiko. C’est le genre de personnage que tu aimeras avoir en face de toi pour le baffer bien fort et lui faire regretter d’avoir autant fait souffrir les protagonistes que tu adores.

Ce livre aborde des sujets variés et suuuuuper intéressants. On parle notamment d’angoisse et d’appartenance sociale, de conformisme, d’identité, de pression familiale et de traumatismes, notamment sexuel. Il n’y a rien d’explicit ou de décrit, et je n’en dis pas plus pour éviter de spoiler (même si le sujet est introduit très tôt dans le récit) mais je tenais à le mentionner dans cette chronique car je sais que certaines personnes préfèrent être prévenues avant de lire le roman. Franchement, c’est plein d’émotions et très bien fait. C’est surtout très important car les messages délivrés sont de ceux qui te font pousser un grand soupir de soulagement quand tu refermes le livre. De ceux qui te font pleurer un moment mais sourire plus longtemps encore. C’est beau et ça m’a fait un bien fou de lire ce livre.

En résumé, malgré un début un peu lent, j’ai fini par adorer ce roman. J’ai adoré les personnages, les sujets abordés, la manière dont c’était fait. J’ai adoré le style de l’autrice, très simple mais efficace et j’ai adoré suivre Kiko du début à la fin. Bref, j’ai adoré !

Marie ❤


4 réflexions sur “Chronique : L’esquisse du bonheur – la nouvelle vie de Kiko, d’Akemi Dawn Bowman.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s