Chronique : Cogito, de Victor Dixen.

  • Titre : Cogito
  • Auteur : Victor Dixen
  • Editeur : Collection R
  • Prix : 19,90€
  • 544 pages.
  • Résumé :  » Un don du ciel… Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie. …ou un pacte avec le diable ? Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour « améliorer » la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ? Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société. L’ultime frontière sera notre cerveau. »

cogito victor dixen.jpg

Merci à la Collection R pour cet envoi !

  • Mon avis : un excellent roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire !

Je ne pense pas être la seule à avoir attaqué ce roman avec beaucoup de curiosité. J’avais beaucoup aimé les premiers tomes de Phobos et j’étais donc impatiente de voir ce qu’allait donner ce nouveau récit, dans un style un peu différent (encore qu’on reste très porté sur la technologie futuriste).

Dans Cogito, on suit Roxanne qui, pour échapper à une vie misérable toute tracée devant elle, accepte une bourse pour faire un stage d’une semaine sur des les Îles Fortunées : un endroit crée de toutes pièces où les stagiaires se voient injecter des nanobots qui leur permet d’apprendre tout un programme scolaire par coeur, en seulement 7 jours. Ce qui peut sembler être une formidable opportunité va, évidemment, tourner au cauchemar …

Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé l’intrigue. Je l’ai trouvé vraiment intéressante : j’aime beaucoup les histoires de robots et d’intelligence artificielle, ainsi que toutes les questions que cela soulève. Ici, on est servis et on sent bien que l’auteur a fait des recherches et a bien pensé son truc. C’est très agréable à suivre. En revanche, au niveau du rythme, j’ai trouvé que le début était un peu lent, dans le sens où il ne se passe pas grand chose … c’est beaucoup de discussions sur la société de nos personnages, sur leurs histoires personnelles, sur le concept d’intelligence artificielle … C’est intéressant, hein, mais du coup on se demande où on va. Il faut attendre d’avoir passé plus de la moitié du roman pour arriver enfin dans le plot twist, dans l’action réelle. Après, sans se mentir, on devine quelle direction ça prend. Quand on parle d’IA, d’androïdes et d’expériences humaines, on se doute que ça va finir par partir en cacahuète non ? :p C’est sans doute pour ça que le début un peu lent ne m’a finalement pas trop gênée. J’attendais le basculement, j’attendais le moment où tout allait partir en cacahuète. Et j’ai adoré la dernière partie. C’était haletant, très prenant et vraiment bien construit.

On retrouve tout à fait le style de Victor Dixen, que ce soit dans l’histoire, dans les réflexions qu’il provoque ou dans la façon d’être de ses personnages. J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver ce style inimitable de l’auteur. Niveau personnage, je les ai trouvé attachants et, tous à leur manière, inspirants. Et, bien sûr, il faut que je parle de la mise en page de ce roman. C’est un vrai bijou, une beauté incroyable ! Certaines pages vers la fin m’ont fait pensé à Illuminae ce qui est un compliment, on le sait tous (même si, sur le coup, je me suis dit « ah ok, ça ressemble vraiment quand même. »).

En résumé, il s’agit d’une très belle lecture, très prenante malgré quelques lenteurs. C’est à la fois très semblable et très différent de Phobos. De la même façon, certains éléments peuvent faire penser à Illuminae (le thème notamment) mais le traitement est totalement différent et je n’ai pas vu tant de parallèles au final. Bref, j’ai passé un excellent moment !

Marie  ❤


10 réflexions sur “Chronique : Cogito, de Victor Dixen.

  1. J’entends beaucoup parler de cet auteur mais avec sa première saga! Je l’ai mis dans ma whishlist des livres à lire, mais ce roman m’a également tapé dans l’oeil. Du coup je ne sais pas par lequel commencer! Un conseil/préférence ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s