Chronique : Long Way Down, de Jason Reynolds.

  • Titre : Long Way Down
  • Auteur : Jason Reynolds
  • Editeur : Milan / Page Turners
  • Prix : 15,90€
  • 311 pages
  • Résumé : «  SOIXANTE SECONDES. SEPT ÉTAGES. TROIS LOIS. UN FLINGUE. Quand quelqu’un est tué dans le quartier de Will, il faut respecter les trois Lois : 1) Ne pas pleurer. 2) Ne pas balancer. 3) Se venger. Et Shawn, le frère de Will, vient d’être assassiné. »

long-way-down.jpeg

Merci à Page Turners pour cet envoi !

  • Mon avis : un roman original et fort ! 

Je l’avoue, au début, je n’étais pas trop tentée par ce roman. Puis j’ai eu la chance d’en discuter avec les éditrices des éditions Milan lors d’une rencontre en décembre au Salon de Montreuil. Elles me l’ont trèèèès bien vendu et m’ont clairement intriguée. J’ai finalement sauté le pas et je ne le regrette pas.

Long Way Down, c’est l’histoire de Will qui vit dans une cité dangereuse. Son frère vient de se faire tuer et Will est prêt à appliquer les Lois, malgré sa peine. Il ne pleure pas, il ne balance pas, et il se vengera. Alors que Will prend l’ascenseur pour descendre de l’immeuble et accomplir son sombre dessein, il va voir surgir de son passé des figures fantomatiques, apparemment là pour le guider vers le droit chemin … ou pas ?

Tout le roman est écrit en vers et c’est très beau, très poétique. Surtout, ça donne un rythme au récit et donc un vrai plus à l’histoire. J’avais l’impression de chanter une chanson en lisant, de réciter quelque chose de fort et de très prenant. Car oui, l’histoire est courte : il s’agit d’une introspection le temps de quelques étages en ascenseur. Mais c’est malgré tout très bien fait et très addictif. On est happé par l’histoire, par l’ambiance, par les vies des personnages qu’on rencontre à chaque étage, par la décision que Will doit prendre … C’est vraiment très fort.

La seule chose qui m’a surprise, c’est la fin. J’avoue : je n’ai pas compris. J’imagine que c’est fait exprès : l’auteur a sans doute voulu nous laisser dans le flou pour qu’on se projette à la place de Will, mais malgré ça, j’ai un peu de mal avec ce genre de fin super large et ouverte. J’ai peur d’être passée à côté de quelque chose (si vous avez lu ce livre, n’hésitez pas à éclairer mes lanternes svp) et, surtout, j’aurais aimé que ça dure plus longtemps. Je n’avais pas envie de quitter Will qui s’est avéré attachant et intéressant, pas envie de le laisser seul dans cette situation. C’est donc dire à quel point j’étais dans ma lecture ! 

En résumé, il s’agit d’un livre vraiment original, très beau et très poétique. Il aborde des sujets difficiles, comme la mort, le deuil, les trafics et les règlements de comptes dans des quartiers dangereux, mais c’est fait avec des paroles percutantes qui contribuent à donner une ambiance tout à fait particulière au récit. Ce roman est un OVNI dans le paysage du YA et c’est aussi percutant qu’agréable ! 

Marie  ❤


2 réflexions sur “Chronique : Long Way Down, de Jason Reynolds.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s