Chronique : Butterfly, de Yusra Mardini.

  • Titre : Butterfly
  • Autrice : Yusra Mardini
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 17,90€
  • 368 pages.
  • Résumé :  » Quand la fragile embarcation qui l’emmène loin de la Syrie en guerre commence à sombrer, Yusra Mardini, seize ans, refuse le terrible destin qui lui tend les bras. Impossible qu’une nageuse  de son niveau, entraînée par un père si exigeant, finisse noyée comme tant d’autres ! Puisant au fond d’elle-même des forces insoupçonnées, elle se met à pousser avec sa soeur le canot rempli de réfugiés et parvient à tous les sauver. Ainsi commence la seconde partie de la vie  de Yusra, guidée par le courage et la volonté. Une volonté incroyable qui la mènera vers son rêve : quelques mois après ce sauvetage, elle parvient à se qualifier pour les Jeux olympiques ! Aujourd’hui ambassadrice de l’ONU, Yusra, dix-neuf ans, nous raconte son histoire tout en préparant activement les Jeux olympiques de Tokyo 2020. »

9782266289115ORI.jpg

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour cet envoi !

  • Mon avis : un roman touchant et fort !

J’étais curieuse de lire ce roman car il s’annonçait fort et touchant (je sais que je l’ai déjà dit mais franchement, c’est les meilleurs mots pour le décrire). Je ne connaissais pas du tout l’histoire de Yursa Mardini, une réfugiée syrienne devenue championne olympique de natation et, par la suite, ambassadrice et porte parole du mouvement des réfugiés à travers le monde.

Son histoire est, comme on s’y attend, très émouvante et forte (z’avez vu, j’ai remplacé « touchant » par « émouvant », vous pouvez pas dire que je radote héhé). Elle commence par nous raconter son enfance, une enfance normale marquée par le culte de la natation et la volonté de faire de son rêve une réalité : Yusra a décidé qu’elle irait aux Jeux Olympiques. Mais la jeune fille devra affronter bien des dangers et traverser de nombreux pays avant de pouvoir atteindre son objectif. On suit le basculement de la Syrie, les hésitations de la famille, la décision difficile pour Yusra et sa soeur de partir, puis leur voyage. Horrible est le premier mot qui vient à l’esprit quand on y pense. En réalité, on a tous entendu parler des voyages des réfugiés, on a vu des images, on a écouté le JT, mais j’ai trouvé que c’était particulièrement bien fait ici. Car on est du point de vue de Yusra et, à aucun moment, on ne verse dans le pathos ou on ne cherche à dramatiser les choses. La jeune fille relate ce voyage comme si c’était normal et, paradoxalement, cette distance qu’elle y met rend la chose encore plus horrible et révoltante.

L’histoire est donc captivante, même si on sait déjà comment ça va finir puisqu’il s’agit d’un récit autobiographique. Malgré cela, c’est prenant, intéressant et toujours très touchant. A certains moments, j’ai failli pleurer, NO SHAME OK. En revanche, à d’autres, je suis restée totalement de marbre, justement parce que la façon de narrer l’histoire était détachée et souvent froide. Ce n’est pas une fiction et l’autrice n’est pas … autrice justement. Son histoire est intéressante et forte parce qu’elle est vraie mais le style n’est pas forcément très travaillé ou recherché. Donc, je me suis parfois sentie détachée…

BREF, en résumé, il s’agit d’une belle histoire, que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir et à lire. C’est fort, important, touchant et les messages passés le sont tout autant. J’admire le courage de Yusra, de sa soeur et de tous les réfugiés de manière générale, leur détermination et leur force… Il s’agit d’un beau message à faire passer pour mieux comprendre la situation des réfugiés, ce qu’ils ont vécu et ce qu’ils peuvent ressentir.

Marie  ❤


7 réflexions sur “Chronique : Butterfly, de Yusra Mardini.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s