Chronique : Moxie, de Jennifer Mathieu.

  • Titre : Moxie
  • Autrice : Jennifer Mathieu
  • Editeur : Milan / Page Turners
  • Prix : 16.90€
  • 322 pages
  • Résumé :  » Moxie : désigne le caractère audacieux d’une personne prête à défendre ses convictions envers et contre tous. Vivian Carter, 16 ans, en a marre.

    Marre que l’équipe de foot de son lycée se croie tout permis. Marre qu’on impose des règles vestimentaires aux filles, mais jamais aux garçons. Marre du sexisme dans les couloirs du bahut et des profs qui ferment les yeux. Plus que tout, Vivian en a marre qu’on lui dise qui elle doit être. Vivian Carter dit STOP. Et si toutes les filles se rassemblaient pour qu’enfin sonne l’heure de la révolution ? LES MOXIE GIRLS CONTRE-ATTAQUENT ! « 

Moxie.jpg

Merci à Page Turners pour cet envoi ! ❤

  • Mon avis : gros coup de coeur pour cette histoire féministe ! 

Depuis quelques temps, j’ai lu pas mal d’histoires à tendance un peu féministes, mais je dois dire que c’est celle-ci ma préférée ! Dans Moxie, on va suivre Vivian, une jeune fille qui vit tout à fait normalement dans une petite ville des Etats-Unis. Sauf que plusieurs événements, l’avis de nouveaux venus dans la ville et les souvenirs de jeunesse de sa mère vont finir par faire comprendre à Vivian qu’il se passe des choses sur lesquelles elle ne devrait pas fermer les yeux. Les réflexions des garçons, le contrôle de l’administration, des jeux machistes … Vivan décide de réagir, en lançant un fanzine, un magazine féministe anonyme pour pousser les filles de son lycée à se rebeller ! 

Franchement, j’ai adoré cette histoire. C’était entraînant, bien écrit et les personnages sont vraiment attachants. Vivian est un personnage fort et inspirant que j’ai pris plaisir à suivre. J’ai particulièrement aimé qu’elle ait des doutes, des moments d’hésitation ou qu’elle laisse parfois la peur prendre le dessus. Elle n’en est que plus réaliste et attachante. On peut vraiment s’identifier à elle, à son combat et à sa manière de le mener. Ce combat est d’ailleurs bien abordé. Pour Vivian, il ne s’agit pas de tout faire péter, mais, au départ, de faire réagir les filles. Ensuite, son mouvement prend de l’ampleur et elle se retrouve à apprendre la vraie définition du féminisme. Son évolution est belle, tout comme celle des autres personnages, en particulier Claudia, sa meilleure amie.

Si l’histoire et le style sont sympas, les personnages attachants et drôle, le vrai intérêt de ce roman réside toutefois dans son sujet et ses thèmes. Etre féministe, à son niveau, à la hauteur de ses moyens et malgré la peur et les conséquences. Il y a des scènes très poignantes dans le roman et d’autres tout fait à révoltantes. J’aimerais penser que les garçons ou les hommes décrits dans le livre sont rares aujourd’hui, au VINGT ET UNIEME SIECLE BORDEL, malheureusement, je sais que c’est loin d’être le cas. Des situations comme celles que vivent les Moxie Girls, je suis sûre qu’on en a toutes vécues et c’est ce qui rend le récit aussi touchant. Attention, vous aurez sans doute envie de frapper les personnages (fictifs, je le rappelle) à plusieurs reprises. C’est tout à fait normal et je vous conseille de vous défouler sur un oreiller (testé et approuvé par Marie).

J’ai trouvé intéressant de voir que les garçons « bien » étaient représentés à travers le personnage de Seth, mais qu’ils pouvaient aussi être mis en porte-à-faux. Ce roman m’a semblé plus nuancé que d’autres que j’ai lu lire sur le même sujet, justement en insistant bien sur le fait que tous les garçons ne sont pas des imbéciles dégueulasses et machos. Seth, comme Vivian, fait des erreurs, ne dit pas toujours ce qu’il faut ou ne comprend pas forcément la situation, mais ça fait de lui un personnage intéressant et inspirant.

Finalement, j’ai apprécié les messages qui étaient passés. Non, les filles ne sont pas moins bien que les garçons. Non, leur place n’est pas dans la cuisine, à faire la vaisselle. Non, un garçon qui te passe une main aux fesses, ce n’est pas un compliment et tu ne dois pas « te détendre ». Oui, les filles sont fortes. Oui, elle peuvent être solidaires et ne devraient pas se laisser séparer par les jugements que portent parfois les garçons. Non, être féministe  n’est pas un gros mot, pas plus qu’il ne veut pas dire détester les hommes. Etre féministe, c’est croire en l’égalité, c’est se battre pour que les femmes soient au même niveau que les hommes, pour tout. Bref, les messages sont importants, poignants et la façon dont ils sont abordés te donne envie d’écrire des fanzines et de lancer des manifestations ou rassemblements.

En résumé (cette chronique est beaucoup trop longue et brouillon, j’en suis désolée), j’ai adoré ce roman. Il est poignant, super drôle, très important et bien construit. On est happés dès le début, on rit et pleure en même temps que Vivian et on est transportés par ses idées et celles des autres Moxie Girl. Une lecture géniale que je ne peux que vous recommander ! 

Marie ❤

 

Pour vous procurer ce livre, cliquez ICI ! 🙂

(lien affilié)

8 réflexions sur “Chronique : Moxie, de Jennifer Mathieu.

  1. Voilà plusieurs semaines que je vois ce livre passer sur Instagram. Je passais les publications sans vraiment m’y intéresser mais ta chronique titille ma curiosité. Je pense que je vais y m’intéresser de plus près. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai vu le titre passer (intrigant d’ailleurs !) sans me pencher plus dessus. Du coup, quand j’ai vu que tu l’avais critiqué, j’ai sauté sur l’occasion. Il a l’air pas mal du tout, et je ne m’attendais pas à ce sujet là avec seulement Moxie comme titre. Je me le note, car c’est le genre de roman qui fait du bien de temps en temps 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s