Chronique : Les ombres de Julia, tome 2- La créature intérieure, de Catherine Egan.

  • Titre : Les ombres de Julia, tome 2- La créature intérieure
  • Autrice : Catherine Egan
  • Editeur : Milan / Page Turners
  • Prix : 17,90€
  • 465 pages
  • Résumé :  » Julia et un groupe hétéroclite de révolutionnaires, de savants et de voleurs ont traversé les océans et les déserts pour arriver dans la ville de Tianshi, où ils espèrent trouver un certain Ko Dan, le seul sorcier capable de défaire le terrible sortilège qui lie le petit Théo à une magie ancienne et destructrice. Le Xianren Cazmir veut cette magie, au prix de la vie de Théo s’il le faut, et, pendant que Julia et ses compagnons cherchent Ko Dan, les assassins de Cazmir les traquent, eux. Julia, qui s’est juré de protéger Théo, peut gérer le danger. Ce qui l’effraie vraiment se trouve en elle. Son étrange capacité à se rendre invisible a pris une nouvelle tournure, plus inquiétante, à mesure que Julia l’apprivoise et l’explore : elle peut maintenant disparaître si complètement que c’est comme si elle entrait dans un autre monde. Un monde infernal, rempli de créatures difformes qui semblent la reconnaître et la considérer comme l’une des leurs. Alors, Julia est-elle une fille avec un monstre enfoui en elle ? Ou un monstre ayant pris l’apparence d’une fille ? Et est-ce si important, tant que ce monstrueux pouvoir lui permet de sauver Théo ? »

9782745986689.jpg

Merci aux éditions Page Turners pour cet envoi !

  • Mon avis : un deuxième tome à la hauteur du premier pour une saga vraiment originale ! 

J’avais beaucoup aimé le premier tome que j’ai lu l’année dernière. Je précise au passage que je suis absolument dingue des couvertures : Milan a fait un superbe travail et je pourrais passer des heures à admirer ces beautés (oui, j’en fais trop). 

Dans cette saga, on suit Julia, une jeune voleuse qui se trouve avoir un don particulier et très pratique pour son activité : elle peut se rendre invisible. Plus précisément, il semblerait qu’elle se retire dans une sorte d’entre mondes qui la rend indécelable. Si ce don est très pratique pour ses activités illégales, il va bientôt la conduire face à de grands dangers et elle va se retrouver prise dans des situations dangereuses desquelles peuvent dépendre le sort de son monde … Je reste volontairement floue avec ce résumé pour ne pas spoiler ce qui arrive à la fois dans le tome 1 et dans le tome 2.

La première chose que je dois dire, c’est que j’ai beaucoup aimé ce second opus. Il reprend tout ce que j’avais aimé dans le 1 : un univers original et très bien construit, aussi bien au niveau politique, géographique et mythologique / religieux. On change de cadre pour la suite des aventures de Julia et ça fait du bien. L’autrice a réellement travaillé son monde et ça se ressent dans le style et dans l’intérêt du roman. Cette construction et son originalité le rende très immersif. C’est aussi bien fait dans le sens où on sait de quoi on parle, on est pas perdu dans un monde qui ne nous est pas expliqué. Il y a quelques mystères, évidemment (sans quoi il n’y aurait pas d’histoire héhé) mais c’est toujours bien expliqué. Dans ce tome 2, on en apprend d’ailleurs beaucoup plus sur la « magie » et sur Julia. La jeune fille traverse une passe difficile et va devoir apprendre qui elle est réellement. C’est une autre des choses qui m’a plue : les personnages. Ils sont tous intéressants et même s’ils sont nombreux, l’autrice leur ménage à chacun un petit temps pour être sur le devant de la scène.

L’intrigue prend une profondeur certaine dans ce tome 2 : il ne s’agit plus seulement pour Julia de faire face à un employeur malhonnête et de remplir une mission qui la répugne. Il s’agit pour elle de se faire pardonner, mais aussi et surtout, en un sens, de contrer des forces surnaturelles très puissantes.

Si je devais pointer un petit bémol à mes yeux, je dirais que tout va très vite quand on considère tout ce qu’il se passe. Quand on y réfléchit, le livre entier se déroule sur seulement quelques jours et Julia n’arrête pas de bouger, d’espionner, de se battre, de trouver des réponses, de soulever des nouvelles questions … Elle est blessée, attaquée, kidnappée, elle s’enfuit … D’un côté c’est bien parce que c’est bourré d’action et qu’on ne s’ennuie pas à un seul moment. De l’autre, j’aurais tendance à dire que ça fait trop, trop vite. Après c’est un ressenti très personnel et cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture !

Si je devais résumer, je dirais que les gros plus de cette histoire, se sont l’originalité de l’intrigue et de l’univers, ainsi que la foule de personnages intéressants. Le final promet une suite tout aussi captivante et j’ai hâte de lire le troisième tome pour savoir comment Julia va se sortir de cette situation … 😉

Marie ❤


5 réflexions sur “Chronique : Les ombres de Julia, tome 2- La créature intérieure, de Catherine Egan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s