Chronique : Engrenages et Sortilèges, d’Adrien Tomas.

  • Titre : Engrenages et Sortilèges
  • Auteur : Adrien Tomas
  • Editeur : Rageot
  • Prix : 17€
  • 480 pages.
  • Résumé :  » Grise et Cyrus sont élèves  à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins.  S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance… »

9782700259360-001-G.jpeg

Merci aux éditions Rageot pour cet envoi ! ❤

  • Mon avis : un roman addictif qui met en scène un univers absolument génial ! 

Déjà, faisons preuve d’un peu de superficialité : cette couverture est sublime. Elle brille, elle a plein de détails, bref, je l’adore ! Je dois avouer que c’est elle qui a attiré mon attention en premier lieu. Puis, j’ai lu le résumé (oui, quand même) et j’ai définitivement craqué !

Dans ce roman vraiment original, on va suivre Grise et Cyrus, deux étudiants que tout oppose et qui se déteste cordialement. Grise est une mécanicienne de génie, Cyrus un magicien de talent. Lorsque les deux ados sont victimes d’une tentative d’enlèvement, ils sont contraints de fuir ensemble et de trouver refuge dans la partie la moins sûre de la ville… C’est aussi ensemble qu’ils vont devoir faire face aux révélations qu’on leur fera et, encore ensemble qu’ils affronteront leurs ennemis. 

Première chose à savoir : l’intrigue est dingue. Sur fond de complot politique et d’intrigues de cour, on assiste à la mise à jour d’une rébellion et à une évolution incroyable. C’est bien construit, ça avance bien mais pas trop vite ou trop lentement. On a des révélations, des rebondissements, de l’action quand il faut, un peu de moments où les héros s’interrogent et beaucoup d’humour. La dernière partie est juste incroyable, j’espère que vous êtes prêts ? Quoi qu’il en soit, c’est vraiment agréable à lire et à suivre, d’autant plus que j’ai vraiment aimé le style de l’auteur. Celui-ci est très beau, très fluide, travaillé et pas difficile à suivre. A mes yeux, il a rendu le roman encore plus addictif car il m’a permis de vraiment rentrer dans l’univers. 

Et quel univers ! C’est extrêmement original et c’est superbement pensé. Que ce soit pour la technologie, la géopolitique, la politique intérieure, l’organisation du pays… L’auteur va au fond des choses et ne se contente pas de nous dire que, dans le monde qu’il nous présente, les automates évoluent aux côtés des magiciens. Non. On analyse tout, les choses qui les opposent comme celles qui les lient, on a des réflexions intéressantes sur le travail des mécaniciens autant que des magiciens, sur la justice et le rôle du pouvoir… On sent qu’il y a beaucoup de travail de la part de l’auteur derrière, ce qui vient vraiment servir le récit qui parait très crédible. J’ai aimé l’ambiance que cela donnait au livre et à l’intrigue. 

Je finirais en parlant des personnages : je les ai trouvé très intéressants, surtout Cyrus et Grise. Ce sont deux héros comme j’aime les suivre, avec leurs forces et leurs faiblesses. Ce sont eux qu’on voit le plus et j’ai aimé leur évolution, ainsi que leur relation toute en douceur et très naturelle. Pour autant- et c’est le seul petit bémol que j’ai trouvé à ma lecture-, j’aurais aimé qu’ils soient un peu plus développés. On a des informations sur eux, on connait leurs caractères, on les voit agir et évoluer par rapport à l’intrigue, mais j’ai trouvé que c’était finalement un peu trop rapide pour qu’on puisse vraiment s’attacher à eux. Il en va de même pour les personnages secondaires. Il y a finalement tellement d’action et tellement de choses à découvrir dans l’univers que cela se fait un peu au détriment des personnages. Je trouve ça un peu dommage, mais ça ne m’a pas empêchée d’être à fond dans le roman, comme vous avez pu le comprendre en lisant ma chronique UN PEU DITHYRAMBIQUE.

Pour conclure, malgré ce minuscule petit point avec les personnages, j’ai adoré ma lecture. J’ai été happée par l’intrigue haletante, par les révélations qu’on avait au cours de le lecture, j’ai été séduite par le style de l’auteur et j’ai vraiment aimé l’univers dans lequel on évoluait, entre magie et technologie. Bref, je frôle le coup de coeur. Cette petite pépite sort le 23 janvier, c’est à dire demaiiiiin ! Foncez sur ce livre qui est aussi beau à l’extérieur qu’il est intéressant à l’intérieur !

 

Marie   ❤

Publicités

13 réflexions sur “Chronique : Engrenages et Sortilèges, d’Adrien Tomas.

  1. Quand tu en as parlé sur Instagram, j’ai tout de suite flashé sur la magnifique couverture ! Et maintenant, ta chronique m’a convaincue d’ajouter ce livre à ma wish-list. ^^ Si je ne me trompe pas, c’est un one-shot, c’est ça ?

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, ça me fait plaisir ! Alors, oui, c’est un one shot, mais j’ai vu sur la page instagram de l’auteur qu’il envisageait de faire d’autres histoires dans le même univers … Je ne sais pas s’il reprendrait les mêmes personnages mais en tout cas ça serait super *-*

      J'aime

Répondre à Aurélie Twogirlsandbooks Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s