Chronique : Nos éclats de miroir, de Florence Hinckel

  • Titre : Nos éclats de miroir
  • Autrice : Florence Hinckel
  • Editeur : Nathan
  • Prix : 14.95€
  • 168 pages
  • Résumé :  » Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou me bouleverse. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande sœur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise. Je vais te parler de nos éclats de miroirs. Les tiens, les miens, les leurs. »

ob_6c057e_telechargement-16.jpeg

Merci aux éditions Nathan pour cet envoi !

  • Mon avis : un petit roman touchant que j’ai dévoré !

En lisant le résumé, je me doutais bien que ça serait touchant, émouvant, assez fort. Vu la référence à Anne Frank, vu les thèmes qu’on allait pouvoir aborder, je savais que ce serait une belle lecture. Je l’ai effectivement appréciée mais je m’attendais en fait à « plus« . Plus d’approfondissement, plus d’émotions, plus quoi.

Comme annoncé, on va suivre la vie de Cléo, fan inconditionnelle d’Anne Frank à qui elle voue une admiration et un respect sans nom. Comme la jeune fille adore écrire, elle va naturellement se tourner vers son idole pour exprimer ce qu’elle a exprimer. Elle va donc écrire un journal intime, sous la forme de lettre adressées à Anne Frank. A travers cette étrange correspondance à sens unique, on va apprendre à connaitre Cléo, sa vie, ses amis, sa famille, ses peurs, ses doutes, ses rêves… C’est très intéressant et vraiment bien fait.

Je me suis énormément identifiée à Cléo, ce qui fait que, malgré la rapidité de l’histoire (le livre fait moins de 200 pages), je me suis aussi attachée à elle. J’ai aimé voir son évolution, partager ses réflexions et ses prises de conscience. C’est un personnage fort et très intéressant. Les autres personnages sont aussi bien construits et assez fascinants car ils exploitent tous une facette de l’être humain différente. On a l’amie narcissique et dominatrice, la soeur forte qui s’avère être pleine de fissure, la mère absente et finalement peu fiable, l’ancien amour de jeunesse qui revient nous hanter… De très belles histoires qui se lient et se délient au fil des pages. C’est surtout l’occasion d’aborder plein de sujets vraiment importants. Malgré le fait que le roman soit petit, j’ai trouvé que certaines choses étaient vraiment bien faites et bien amenées, bien traitées. En revanche, et c’est paradoxal, certaines choses sont trop vites balancées, sans l’approfondissement qu’elles mériteraient. Encore une fois, c’est dû à la taille du roman, qui aurait peut-être mérité quelques pages de plus …

C’est donc une belle histoire, douce et touchante, mais ne vous attendez pas à de l’action à gogo, de retournements de situation ou même à un récit sur la Seconde Guerre mondiale qui vous tirera des larmes. Non, ici c’est assez plat, dans le sens où c’est le récit d’une vie de lycéenne, même s’il faut avouer que sa famille sort un peu du lot. Cela ne m’a pas empêchée d’apprécier ma lecture et je ne m’y suis pas ennuyée ! Je pense que ce qui a beaucoup joué dans mon attachement à ce roman, c’est mon identification au personnage. En tout cas, si vous lisez ce livre un jour, j’espère que vous l’apprécierez vous aussi ! 😉

 » C’est plus facile de discerner les injustices humaines du passé, puisqu’elles sont déjà condamnées. C’est dans le présent qu’il faut avoir le courage de refuser ce qui arrive. » 

Pour rappel, ce roman sort le 17 janvier. Je vous conseille de le lire, pour son côté poétique et doux qui fait du bien au coeur, et pour les beaux messages d’espoir et de courage qu’il transmet !

Marie ❤


10 réflexions sur “Chronique : Nos éclats de miroir, de Florence Hinckel

  1. Je suis d’accord avec toi pour dire que je m’attendais à être plus touchée que ça même si je me suis attachée à Cléo et aimée la voir évoluer je pensais que le rapport à Anne Franck me ferais pleurer. Mais en fin de compte il y a très peu de références à elle, c’est plus ce qu’elle suscite chez Cléo. Ça a aussi été une bonne lecture ! Juste j’ai été aussi surprise que toi sur ce manque de pleure 😆

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je vois qu’on partage le même ressenti : c’est une belle lecture malgré tout, mais je pensais aussi qu’il y aurait plus de références à Anne Frank, plus de faits historiques sur la Seconde Guerre Mondiale qui m’émeuvent à chaque fois … mais suivre Cléo c’est aussi intéressant 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s