Chronique : Dry de Neal et Jarod Shusterman.

  • Titre : Dry
  • Auteurs : Neal et Jarod Shusterman
  • Editeur : Collection R
  • Prix : 17,90€
  • 450 pages
  • Résumé : « La sécheresse s’éternise en Californie et le quotidien de chacun s’est transformé en une longue liste d’interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches… Jusqu’à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre. Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus. »

9782221221075ORI.jpg

Merci à la Collection R pour cet envoi !

  • Mon avis : un roman hyper original et très addictif ! 

Avant de commencer, il faut que je vous précise quelque chose : je suis une fille très étrange et très stressée. Limite névrotique sur certains points. Par exemple, le sujet de l’eau. Depuis que je suis toute petite, j’ai cette peur limite irrationnelle qu’un jour la planète soit à court d’eau potable. C’est pour ça que je déteste les batailles d’eau ou que je crise quand je vois qu’on laisse couler l’eau en se brossant les dents (SÉRIEUSEMENT ?!). Je ne sais pas d’où ça me vient, le fait est que le manque d’eau potable est un sujet qui me touche tout particulièrement. Autant vous dire qu’avec ce roman, mes nerfs ont été mis à rude épreuve.

En effet, on va suivre Alyssa, son frère Garrett et son voisin Kelton, alors qu’une pénurie d’eau potable frappe le sud des Etats Unis. Après des années de restrictions plus ou moins efficaces, l’eau cesse tout simplement de couler des robinets. Comme ça, brusquement. L’Etat a beau inciter au calme, avouez que ce n’est pas le genre de situation qui rend serein. D’autant plus que, comme dans toute situation un peu difficile, la nature humaine peut vite virer à l’horreur… 

Ce que j’ai trouvé intéressant dans ce roman, c’est justement cet aspect des choses. Souvent, dans les romans types post-apocalyptiques, on est privé de nourriture, de cadre social ou on doit faire face à un ennemi envahissant. Ici, ce n’est pas le cas. Ici on manque juste d’eau et on se rend compte que c’est tout aussi grave et que ça conduit aux mêmes abus que les cas précités. C’est vraiment bien fait : on assiste à l’évolution des personnages, l’évolution d’un monde privé d’eau, l’évolution d’une société qui doit faire face à cela … C’est à la fois fascinant et effrayant. Car on sent que c’est plausible. 

Si le fond est super intéressant, j’ai trouvé que le traitement était parfois un peu rapide, surtout au niveau des personnages. Je les ai trouvé attachants, mais l’histoire est finalement trop courte pour que j’ai de vrais coups de coeur pour eux. Ils ne sont pas exploités autant que je l’aurais voulu. En revanche, il y a plein d’action et de rebondissements, ce qui rend la lecture vraiment addictive. Ah, et ça donne soif aussi, mais je pense que vous vous en doutiez, vu le thème. Le style de Neal Shusterman est toujours aussi beau et m’a carrément happée. J’ai aimé les petites intermèdes du point de vue d’autres personnages, qui aident à mieux saisir la situation dans son ensemble. Si vous avez lu la Faucheuse, vous reconnaîtrez sans doute un peu son style, mais l’histoire et le traitement sont quand même différents, ce qui me confirme que Neal Shusterman a un talent incroyable pour penser et écrire de superbes histoires !

En résumé, il s’agit d’un roman original et vraiment addictif que je conseille. Il aborde de manière très juste des sujets importants et vous happe du début à la fin ! ❤

Marie  ❤

 

Publicités

5 réflexions sur “Chronique : Dry de Neal et Jarod Shusterman.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s