Chronique : Iron Gold, partie II, de Pierce Brown.

  • Titre : Iron Gold, partie II
  • Auteur : Pierce Brown
  • Editeur : Hachette
  • Prix : 18€
  • 353 pages
  • Résumé : « « La guerre dévore les vainqueurs en dernier. » Pour le bien de la République, Cendré doit être éliminé. Darrow en reste convaincu. Parti à sa poursuite malgré l’interdiction du Sénat, l’ancien Rouge redevient hors-la-loi. Mais le Système solaire est vaste et, dans ses recoins, d’autres dangers fourmillent. La révolte gronde. On murmure que la Révolution du Faucheur n’a amené que chaos et ruine. Pour ses victimes, les disgraciés, les endeuillés, l’heure de la vengeance a sonné. »

Iron-Gold.jpg

Merci aux éditions Hachette pour cet envoi !

  • Mon avis : encore un coup de coeur pour cette suite d’une de mes sagas préférées !

Je rappelle, au cas où vous seriez passé à côté de mon spam permanent et de mon enthousiasme débordant, que je suis immensément fan de Red Rising, des personnages et de l’univers crées par Pierce Brown. J’étais un peu inquiète en apprenant que la trilogie initiale avait désormais une suite, parce que j’avais peur que ça soit moins bien et décevant. Et ça n’a pas été le cas. Pas du tout.

Dans cette suite, on va retrouver Darrow, des années après la fin de la saga originale. Dans cette seconde partie (qui est en fait le même tome 4, coupé en deux en vf par rapport à la VO), Darrow se retrouve dans une position vraiment compliquée, alors que les autres nouveaux personnages introduits mènent aussi leur petit bonhomme de chemin. J’ai adoré suivre chacun des intervenants, assister au développement de chaque intrigue et voir comment elles allaient pouvoir se lier et se relier. 

Je trouve ce tome particulièrement intéressant, car il permet de voir l’après. En général, les romans s’arrêtent quand les méchants perdent (si on a de la chance). Mais rares sont ceux qui parlent de « l’après ». Et dans Red Rising, vu tout ce qu’il s’est passé comme horreur, c’est intéressant de se concentrer un peu sur cette période. Est-ce que tout est idéal désormais ? Est-ce que la paix règne ? Est-ce que tout le monde est heureux ? Et bien non. Ce serait utopique de le penser et Pierce Brown n’est pas connu pour décrire des univers utopiques. Au contraire. Tout cela rend le récit encore plus intéressant car approfondi, creusé, travaillé. C’est vraiment un travail de dingue, aussi bien au niveau du monde, de l’intrigue, des relations et de la politique qui se met en jeu ici. Ce que j’ai particulièrement aimé (même si ça m’a fait grincer des dents parce que personne ne comprend à quel point bb Darrow a souffert) c’est la chute du héros. Pour nous, Darrow est le Faucheur, un être exceptionnel qui a renversé la tyrannie. On sait qu’il n’est pas infaillible, on sait qu’il a fait des erreurs et commis des horreurs. Mais c’est le héros et on l’aime (moi je l’aime en tout cas <3). Mais ce roman nous permet d’avoir le point de vue d’autres personnes, lancées dans cette guerre malgré elles. C’est à la fois déchirant et captivant d’avoir leurs pensées et d’essayer de se mettre à leur place, de les comprendre, de voir à travers leurs yeux. On apprend qu’être un héros, c’est une question de point de vue finalement. 

Bref, je ne vais pas vous écrire un roman, mais j’ai autant adoré Iron Gold que Red Rising, c’est à dire que j’ai vénéré chacun des mots imprimés sur les pages. J’adore cette saga et j’ai déjà hâte d’avoir la suite pour souffrir un peu plus de la cruauté et du génie de l’auteur ! *-*

Marie  ❤


3 réflexions sur “Chronique : Iron Gold, partie II, de Pierce Brown.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s