Chronique : La Légende des Quatre, tome 2- Le Clan des Tigres, de Cassandra O’Donnell.

  • Titre : La Légende des Quatre, tome 2- Le Clan des Tigres
  • Autrice : Cassandra O’Donnell
  • Editeur : Flammarion Jeunesse
  • Prix : 15€
  • 424 pages
  • Résumé :  » La guerre contre les hommes est imminente : les hauts Conseils des Yokaïs se préparent déjà au pire tandis que Bregan, Maya, Nel et Wan associent leurs efforts pour éviter l’inéluctable. Et, alors que le visage de leur véritable ennemi se dévoile, les quatre héritiers n’ont qu’une idée en tête : éviter le bain de sang qui se prépare et protéger ceux qui leur sont chers… « 

La-Legende-des-Quatre.jpg

Un immense merci aux éditions Flammarion Jeunesse pour cet envoi !

  • Mon avis : énorme coup de coeur pour ce deuxième tome !

J’avais déjà adoré le premier : j’avais trouvé l’univers, l’intrigue et les personnages absolument géniaux. Mais dans ce tome deux, on laisse tomber cet adjectif « génial » et on passe directement à « parfait ». Ouais ouais.

On retrouve avec plaisir Maya, Bregan, Wan et Nel, les quatre héritiers des clans Yokaïs des Lupaïs, Taïgais, Serpaïs et Rapaïs.  Nos quatre ados sont de nouveau confrontés à l’action des humains quand ceux-ci parviennent à mettre la main sur une arme qui pourrait bien causer du tort aux métamorphes… Ils se lancent donc dans une nouvelle quête, transgressant les règles et se rapprochant un peu plus les uns des autres. 

Bon, déjà, je ne vais pas en faire des tartines, mais le côté futur apocalyptique qui met en scène des clans changeurs de forme, j’adore. J’ADORE. En plus, c’est vraiment bien fait, avec une histoire, une organisation et des conflits qui sont compréhensibles et intéressants à suivre. Contrairement au premier tome et à ce que peut laisser penser la couverture, ce n’est pas si jeunesse que ça. Il y a une construction intéressante, un développement de l’intrigue sur le plan « politique » et surtout, des passages assez violents (même si c’est toujours « bien fait », dans le sens où on en fait pas des cauchemars). Bref, cette saga devient de plus en plus intéressante à chaque page tournée. Dans ce tome, on a des chapitres qui se focalisent sur d’autres personnages, comme par exemple, le père de Maya ou la mère de Bregan. C’est intéressant car ça permet de suivre l’histoire sous un autre point de vue, mais aussi de faire monter la tension et le suspens. Autre chose concernant les chapitres qui peut être un peu déstabilisant : parfois, au milieu d’un chapitre on change de point de vue. Genre un paragraphe on est dans la tête de Wan, il prend la parole et biim, on passe dans la tête de Maya. C’est assez étrange au début mais on s’y fait très vite et j’ai finalement adoré avoir les réactions des différents personnages en direct live.

Niveau personnage, j’ai adoré leur évolution ici. Maya doute d’elle après les événements du premier tome mais finit par revenir à la raison, Bregan est confronté à des problèmes dans son clan mais refuse de baisser les bras, Nel s’inquiète pour l’avenir des Yokaïs et Wan … Wan est mon chouchou, celui pour lequel j’ai eu un énorme coup de coeur. OKAY, j’ai eu plus qu’un coup de coeur, je suis tombée en amour devant ce personnage. Il est tout ce que j’adore : froid, dur et distant en apparence, mais on comprend bien vite que quelque chose va le perturber et le faire changer … Si vous rajoutez à ça un sens du sarcasme hors du commun et le fait qu’il est super badass et pourrait probablement tous les bouffer, vous imaginez facilement que je suis tombée en pâmoison. Oui, je suis tombée amoureuse d’un personnage mi-homme, mi-serpent. Je sais que c’est un signe que quelque chose cloche chez moi… Bref, j’ai adoré Wan, j’ai adoré les autres personnages et j’ai trouvé que leurs relations étaient vraiment fascinantes. 

C’est d’ailleurs ce qui fait tout l’intérêt du roman à mes yeux, le plus gros point fort de cette histoire. Certes, il y a de l’action, mais il y a aussi beaucoup de dialogues tous plus intéressants et savoureux les uns que les autres. Ce qui est le plus intéressant à suivre, c’est les personnages et leurs relations. Comme celles-ci sont souvent assez tendues, on est loin du côté mièvre qu’il pourrait y avoir à la réunion de quatre ados prêts à tout pour sauver leurs clans. Non, au contraire, c’est toujours bien fait et si les personnages s’associent et finissent par s’apprécier, on sent bien que tout pourrait basculer à tout instant. C’est pourquoi on apprécie d’autant plus les moments où ils regardent dans la même direction.

Cette chronique commence à devenir beaucoup trop longue. Je vais donc conclure en disant que, j’ai beau chercher, je ne trouve aucun point négatif à cette lecture. J’ai adoré du début à la fin. J’ai été happée, j’ai dévoré le roman et maintenant je pleure en attendant la suite. C’est vraiment une saga incroyable, une vraie pépite que je vous recommande à 200000%. Si vous aimez les histoires de quêtes épiques pour sauver le monde de magie, de transformations, d’amour et d’amitié  … Alors foncez !

Marie  ❤

Publicités

5 réflexions sur “Chronique : La Légende des Quatre, tome 2- Le Clan des Tigres, de Cassandra O’Donnell.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s