Chronique : Le Château des Brumes, de Kerstin Gier.

  • Titre : Le Château des Brumes
  • Autrice : Kerstin Gier
  • Editeur : éditions Milan / Page Turners
  • Prix :  16,90€
  • 384 pages
  • Résumé :  » Un hôtel somptueux, caché dans les nuages. Des intrigues à tous les étages. Et au milieu de tout cela, Fanny, une jeune stagiaire de 17 ans. Comme le reste du personnel, elle a fort à faire pour offrir aux clients un séjour exceptionnel en cette fin d’année. Elle est loin de se douter qu’elle va bientôt se retrouver au beau milieu d’une aventure périlleuse. Elle est loin de se douter qu’elle risque non seulement de perdre son emploi, mais aussi son cœur. « 

9782408004279.jpg

Merci aux éditions Page Turners pour cet envoi !

  • Mon avis : un roman original et entraînant qui m’a beaucoup plu malgré un démarrage assez lent !

Je ne savais pas trop dans quoi je me lançais en attaquant ce roman… La couverture me faisait penser à quelque chose d’un peu fantastique, le résumé laissait planer le mystère  et n’en révélait pas trop… J’étais curieuse de voir comment l’histoire allait être développée et exploitée.

Dans ce roman, on va suivre Fanny, stagiaire au Château des Brumes, un grand hôtel prestigieux perdu dans la montagne Suisse. La jeune fille va vite se rendre compte que le vieux bâtiments et ses riches clients cachent bien des secrets …

Comme je le disais en introduction,  j’ai trouvé que le début était un un peu lent. Les 100 premières pages m’ont un peu laissée de marbre. Je comprends tout à fait qu’on ait besoin de présenter le contexte, de se familiariser avec les nombreux personnages, leurs histoires, leur potentiel dans l’intrigue … Bref, j’ai mis du temps à rentrer dans l’histoire. Puis, au bout d’une 100aine de pages, ça devient carrément plus intéressant. On démarre l’intrigue à proprement parler et j’ai vite été happée. Le reste du roman, je l’ai dévoré. Il y a encore quelques longueurs parfois, mais dans l’ensemble, c’était vraiment très accrocheur. Le style de l’autrice sert bien son roman : c’est simple et très agréable à lire. C’est aussi très drôle et j’ai adoré l’esprit et l’humour de Fanny !

J’ai vraiment été agréablement surprise : c’est une sorte d’enquête subtile, à la limite du Hercule Poirot (sans meurtre ouf) où on apprend progressivement les secrets des personnages. On peut aussi s’attacher à eux même si j’ai trouvé que la construction de certains était un peu tirées par les cheveux ou d’un style typiquement adolescent (dans le sens « c’est des personnages d’un roman pour ado »). Mis à part quelques réactions un peu faciles pour l’avancée de l’histoire, l’intrigue était bien construite, bien menée et fluide. On enchaîne les chapitres sans s’en rendre compte et c’est un plaisir que d’avancer vers le dénouement. Certains éléments sont un peu prévisibles, mais la fin reste quand même assez surprenante donc pas décevante ! En fait, il y a deux intrigues qui se croisent et, ce que j’ai trouvé dommage, c’est qu’au lieu de se concentrer sur l’une ou d’approfondir les deux, l’autrice a finalement pris le parti d’exploiter les deux, sans vraiment les approfondir … j’ai trouvé ça un peu dommage mais ça permet de ne pas s’ennuyer une seule seconde !

Finalement, je dirais que j’ai adoré l’ambiance. Celle du grand hôtel, avec les clients riches et pleins d’histoires qui s’entremêlent. J’ai adoré le cadre de la montagne suisse, avec la neige et le microcosme qu’elle implique. J’ai adoré cet esprit de Noël, de famille et d’entraide qu’il implique chez le personnel de l’hôtel. Je pense que c’est le genre de roman parfait pour la période de fin d’année : vous serez encore plus happée par l’ambiance et l’histoire !

En résumé, il s’agit d’un roman qui m’a agréablement surprise. C’est presque un policier dans le sens où on mène une enquête, mais c’est doux et léger, pas du tout flippant et glauque. Je vous conseille de ne pas vous laisser décourager par les 100 premières pages : ça va très vite décoller, l’intrigue se développera et l’enquête involontaire menée par Fanny saura vous happer ! 😉

MARIE  ❤


9 réflexions sur “Chronique : Le Château des Brumes, de Kerstin Gier.

  1. J’attends ma paie, et je me le prends ! XD J’avais adoré la première trilogie de l’auteur, pas du tout aimé la seconde… et j’hésitais un peu, mais là je me dis que je devrait aimer, surtout que si je ne me trompe pas, c’est un one-shot.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai ajouté ce livre a ma wishlist de Noël ! Je compte bien passer mes vacances de Noël dans ce sublime château des brumes… Le mystère reste entier pour moi, j’ai hâte de rencontrer Fanny et de mener l’enquête avec elle !

    Aimé par 1 personne

  3. La couverture est très jolie et j’ai aimé une précédente saga de l’autrice (Rouge Rubis), donc la curiosité est bien là. Surtout si c’est original et entraînant ! En plus, tu parles d’Hercule Poirot (un personnage que j’aime bien ^^) et d’esprit de Noël. Bref, il faut que je craque.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s