Chronique : Tu ne m’as laissé que notre histoire, d’Adam Silvera.

  • Titre : Tu ne m’as laissé que notre histoire
  • Auteur : Adam Silvera
  • Editeur : Collection R
  • Prix : 17,90€
  • 432 pages
  • Résumé :  »  Tu m’avais fait la promesse de ne jamais mourir… Tu ne l’as pas tenue. Tu ne m’as laissé que notre histoire. » La mort ne prévient jamais. Lorsque Griffi n apprend la disparition brutale de Theo, son premier amour, son univers vole en éclats. Bien que Theo ait déménagé en Californie pour ses études et ait commencé à fréquenter Jackson, Griffi n n’a jamais douté qu’il reviendrait un jour vers lui. À présent, l’avenir qu’il s’imaginait a changé du tout au tout et le vide laissé par Theo demande à être comblé… »

Tu-ne-m-as-laie-que-notre-histoire.jpg

Merci à la Collection R pour cet envoi ! ❤

  • Mon avis : un roman doux et touchant, malgré quelques longueurs ! 

J’avais adoré Et ils meurent tous les deux à la fin et j’étais prête à ressentir les mêmes émotions fortes durant ma lecture de ce second roman de l’auteur. J’ai donc pris mon paquet de mouchoir, ouvert le livre et commencé ma lecture.

Et je dois dire que j’ai mis du temps avant de bien rentrer dans le roman. L’histoire est très lente et il ne se passe pas grand chose…. Heureusement, on alterne deux points de vue temporels (je ne sais pas si ça se dit et si c’est clair :p). En gros, dans les chapitres « aujourd’hui », Griff fait face à sa peine suite à la mort de Théo. Dans les chapitres « histoire », il évoque ses souvenirs avec son ami. J’ai trouvé que cette alternance rendait la lecture plus dynamique. Sans cela, je pense que j’aurais eu encore plus de mal à rentrer dans l’histoire. Bien sûr, je ne m’attendais pas à un roman d’action, avec des explosions et des plot twists de fou. Mais je n’avais trouvé Et ils meurent à la fin (qui est totalement dans le même style) aussi lent … C’est le seul reproche que j’ai à faire à ce roman qui, par ailleurs, mets en scène une histoire extrêmement émouvante et très belle, écrite dans un style sublime.

C’est ce que j’avais aimé chez Adam Silvera dans Et ils meurent et que j’ai retrouvé avec plaisir ici : son style. Sa volonté de faire d’une histoire presque banale un roman à la Roméo et Juliette. Ses petites phrases pleine de sagesse qui te font vraiment réfléchir. Son humour qui rend le récit un peu plus léger malgré tout. Sa volonté d’aborder des sujets importants et la manière qu’il a de le faire à la fois avec douceur et violence. Ce roman te fait vraiment réfléchir et ça fait un bien fou. Evidemment, la situation de Griff brise le cœur : totalement bouleversé par la perte de celui qu’il considérait comme l’homme de sa vie, il a du mal à avancer, à se reconstruire. Durant tout le roman, il s’adresse à Théo comme s’il était encore là et c’est très poignant. J’ai trouvé que le traitement des TOC était intéressant quoi que secondaire, contrairement à ce que laissait penser la notre de l’éditeur VO au début du roman. En tout cas, il est fort probable que des petites larmes soient versées durant la lecture, mais il n’empêche que c’est le genre de roman dont tu ressors apaisé.

Petit mot sur les personnages : je les ai adoré. Griff est un personnage super intéressant, que ce soit à cause de son amour, de son chagrin ou des problèmes auxquels il fait face. Même s’il est mort au début du récit, on apprend aussi à connaître Théo comme s’il était là et c’est tellement bien fait qu’il en devient un personnage extrêmement attachant aussi. Jackson, Wade, les parents de Griff et Théo … tout le monde est intéressant, bien construit et a un rôle dans le récit.

Je vais m’arrêter là pour cette chronique, en restant volontairement vague. Je vous dirais juste que j’ai passé un très bon moment en lisant ce roman : malgré le côté un peu long et lent, c’est plein d’émotions et de douceur, ce qui fait du bien ! Pour rappel, ce roman sort jeudi 25 octobre, c’est à dire dans quelques jours ! Si vous aimez les histoires d’amour belles et poignantes, les histoires de vie, de deuil et de reconstruction, ou encore les histoires qui te font rire, réfléchir et pleurer (parfois les trois en même temps, je sais, c’est fort), alors n’hésitez pas et foncez sur cette petite pépite ! Ne vous laissez pas décourager par la lenteur et accrochez-vous : ça en vaut la peine !

Marie  ❤


8 réflexions sur “Chronique : Tu ne m’as laissé que notre histoire, d’Adam Silvera.

  1. Ça donne super envie de le lire, j’avais déjà lu une chronique qui parlait de ce bouquin et du premier aussi.
    J’avoue que j’ai quand même beaucoup de mal avec les romans lents, donc je ne sais pas si je me laisserai tenter… Bref, encore une super chronique, bisouuus❤ Line🐱

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s