Chronique saga : Red Rising, de Pierce Brown.

Cette chronique de la saga est garantie sans spoilers ! 

  • Titre des tomes : Red Rising / Golden Son / Morning Star
  • Auteur : Pierce Brown
  • Editeur : Hachette
  • Prix : 7.95€ pour le 1, 18€ pour le 2 et 3
  • tome 1 : 476 pages  / tome 2 : 500 pages / tome 3 :
  • Résumé du tome 1 :  » J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre.  Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir. Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature. Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Red Rising Trilogy by Pierce Brown.jpg

  • Mon avis : CETTE SAGA EST UNE PÉPITE INCROYABLE ET JE L’AIME OKAY ?

Au début, j’étais partie sur l’idée de vous faire une chronique sur chaque tome, mais comme j’ai dévoré les deux derniers tomes, je me suis dit que c’était finalement plus logique de parler de la saga en entier. J’ai lu le premier tome il y a fort longtemps et j’ai attendu presque un an avant de poursuivre ma lecture. Pourquoi ? Je ne sais pas. J’avais pourtant eu un gros coup de coeur pour Red Rising. Et il se trouve que ce coup de coeur se confirme avec la suite de la saga.

La saga Red Rising, de quoi ça parle ? Eh bien, mon petit, en attaquant Red Rising, tu vas te trouver projeté au milieu d’un univers absolument incroyable. Dans le futur, l’Humanité est installée dans l’espace. Elle est surtout organisée en une pyramide bien hiérarchisée par couleurs, la Société. Tout en bas, il y a les Rouges, presque des esclaves. Tout en haut, il y a les Ors, les maîtres, les dieux, beaux, intelligents, riches, puissants. Entre les deux, il y a tout un spectre de couleurs et chacune a une spécialité bien distincte. Darrow lui, est un Rouge. Pas de chance. Lorsque sa vie bascule, il est repéré par un groupe nommé les Fils d’Arès, qui ont pour but de renverser la Société et les Ors. Darrow se retrouve malgré lui embarqué dans cet histoire. Au moyen d’une manipulation extrêmement difficile, il deviendra un Or et aura pour mission de s’infiltrer parmi l’élite afin de les renverser de l’intérieur … Une mission risquée qui, évidemment, va entraîner notre héros malgré lui dans bien des situations compliquées.

La première chose à savoir sur Red Rising, c’est que c’est un univers absolument incroyable. Original et addictif, fascinant et extrêmement bien construit. C’est tellement bien construit que ça en devient complexe, mais ne vous affolez pas ou ne baissez pas les bras. Il faut un peu de temps pour s’imprégner de l’univers, pour que ça démarre mais quand c’est fait … C’est du génie. Il en va de même pour l’histoire. Au fond, elle n’a rien de très original : il s’agit ni plus ni moins de renverser l’oppresseur. Sauf que c’est un enchaînement d’action, de plans diaboliques, de complots politiques et militaires et de retournements de situation plus fou les uns que les autres, et c’est tellement bien fait qu’on ne peut qu’être happé… ça implique aussi de grandes réflexions sur l’humanité, les hommes, les faiblesses, les forces, l’égalité, le mérite, l’honneur, les limites qu’on se fixe (ou non) … ce n’est pas seulement des gens qui se tapent dessus. C’est des hommes qui défendent leur vision du monde. Bref, c’est extrêmement bien fait et captivant. En plus de ça, on a des références absolument incroyables : à l’histoire, à la mythologie … Le gros plus pour Red Rising, à mes yeux, c’est ça. Son univers, son originalité, sa construction.

La deuxième chose à savoir, c’est que ce n’est pas une saga enfantine. C’est violent, physiquement et moralement (violence, esclavagisme, torture, guerre, viol, pression morale …), c’est cru, sanglant, dur. Je pense vraiment que ce n’est pas à mettre entre toutes les mains. Mais, paradoxalement, c’est aussi ce qui rend le roman aussi prenant. On sait que l’auteur ne reculera devant rien pour nous offrir du spectacle, des rebondissements, y compris faire souffrir ses personnages comme jamais. Comme G.R.R Martin, Pierce Brown nous fait craindre pour nos personnages préférés à chaque instant. On sait qu’il pourrait les tuer et on passe trois tomes à le redouter. Certains meurent, d’autres sont blessés, d’autres disparaissent … on est loin de la petite saga tranquillou quoi. Chaque page est un combat et on retient son souffle du début à la fin. Pour moi, rien ne cloche dans cet univers et cette intrigue qui ont été pensés à la perfection par son auteur.

Troisième chose : les personnages sont absolument géniaux. Mes préférés sont (sans surprise) Darrow, Mustang et Sevro qui sont parfaits, attachants, humains et pour qui je n’ai pas cesser de trembler tout au long du roman. J’ai aussi adoré voir l’évolution de certains personnages au fil des tomes. Darrow, esclave trainé dans l’histoire devient un véritable leader et héros, Sevro reste égal à lui même mais nous révèle ses secrets au compte goutte, Mustang devient de plus en plus parfaite … Je ne vous parle pas de tous les autres que j’ai aimé, ça prendrait trop de temps. D’ailleurs, petit avertissement : il y a beaucoup de personnages alors accrochez vous. C’est loin d’être insurmontable, mais ça demande un peu d’ajustement quoi.

Quatrième et dernière chose que j’ai adoré : le style et l’humour de l’auteur. Malgré toutes les horreurs qui se passent, il y a un humour de malade. Il est à l’image du reste de la saga : dur et cru, mais j’ai adoré. J’ai ri comme jamais en lisant les échanges entre les personnages et la palme d’Or revient à Sevro, notre petit Gobelin hilarant. Quant au style de l’auteur … Wow. Ses descriptions sont parfaites et nous permettent de vraiment nous projeter dans l’univers. Genre, il te décrit Vénus, à l’aise et toi t’es là « ah bah oui, Vénus, je connais, c’est comme ça, oui oui.  » En plus de ça, il y a souvent des discours de fou et des phrases de sagesse qui te forcent à poser ton roman et à méditer. Sans rire, il y a tellement de beaux passages dans ce roman, je ne savais plus où donner de la tête. Je vous ai d’ailleurs mis quelques unes de mes citations préférées. Pas toutes hein, ça reviendrait à recopier les romans.

En résumé. Il s’agit d’un univers dense et complexe. Je sais que ça peut rebuter certaines personnes. Le monde dans lequel on évolue est dingue, les personnages nombreux, l’intrigue part dans tous les sens … Mais ça en vaut la peine. C’est captivant, mené d’une main de maître (sadique, je vous aurais prévenu) et c’est impossible de lâcher cette saga une fois commencée. Fait assez exceptionnel dans une saga, tous les tomes sont géniaux, même si j’ai un peu moins aimé le 2. En tout cas la saga Red Rising entre dans mon top 10 des sagas préférées. Si ce n’est pas le top 5 …  Maintenant j’ai super HÂTE de lire Iron Gold, le début d’une nouvelle saga qui prendra place dans le même univers, des années après la fin de Morning Star … J’ai peur aussi, on va pas se mentir. Je suis 50% excitation, 50% peur. Aaaah, la joie d’être un bookworm.

Vous avez lu cette saga ? Elle vous tente ? *-*

Marie  ❤


24 réflexions sur “Chronique saga : Red Rising, de Pierce Brown.

  1. je suis en train de lire golden son, et red rising faisant partie de mes livres préférés, je ne peux que ADORER 😍😍😍😍 et ta chronique correspond parfaitement à la saga, je suis d’accord avec toi sur tous les points 😍😍💙

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s